Boulou (affluent de la Dronne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulou.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Bulu (homonymie).

Boulou
Illustration
Le Boulou en limites de Bourdeilles et de Creyssac, près du Moulin de Fontas.
Caractéristiques
Longueur 23,9 km
Bassin 91 km2
Bassin collecteur Dordogne
Débit moyen 0,9 m3/s
Régime pluvial
Cours
Source Sceau-Saint-Angel
· Localisation sud de Saint-Angel
· Altitude vers 195 m
· Coordonnées 45° 27′ 47″ N, 0° 40′ 45″ E
Confluence Dronne
· Localisation le Moulin de Fontas
· Altitude 86 m
· Coordonnées 45° 19′ 08″ N, 0° 33′ 42″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Belaygue
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne

Sources : Sandre, Géoportail, Symage

Le Boulou est un ruisseau français du département de la Dordogne, affluent de la Dronne et sous-affluent de la Dordogne par l'Isle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le vallon du Boulou à l'est du lieu-dit les Farges, à Paussac-et-Saint-Vivien.

Le Boulou prend sa source vers 195 mètres d'altitude dans le département de la Dordogne sur la commune de Sceau-Saint-Angel, au sud de l'église de Saint-Angel.

Il arrose les villages de La Chapelle-Montmoreau et Saint-Crépin-de-Richemont puis rejoint la Dronne en rive droite, en limite des communes de Bourdeilles et de Creyssac, à 86 mètres d'altitude, au niveau du Moulin de Fontas.

Sa longueur est de 23,9 km pour un bassin versant de 91 km2[1].

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les quatre affluents répertoriés par le Sandre[1], les deux principaux sont situés en rive gauche : le Jallieu long de 3,7 km[2] et le Belaygue (ou « Pré Pinson » dans sa partie amont), un ruisseau long de 9,5 km[3].

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le module du Boulou est d'environ 0,9 m3/s[4].

En période de basses eaux, le débit moyen mensuel peut descendre jusqu'à 50 litres par seconde[4].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Dordogne, le Boulou arrose dix communes[1] réparties sur cinq cantons :

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du ruisseau vient de °bol-, d'origine pré-celtique, tout comme pour le ruisseau de Boulou, un affluent corrèzien de la Vézère[5].

Sa première mention écrite connue remonte à l'an 1400 sous la forme Bolo[5].

En occitan, le cours d'eau se nomme le Bolon[6].

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Le sentier de grande randonnée GR 36 franchit le Boulou entre La Gonterie-Boulouneix et Paussac-et-Saint-Vivien, au sud de Tabaterie.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Sandre, « Le Boulou (P7110500) » (consulté le 19 novembre 2013)
  2. Sandre, « Le Jallieu (P7110530) » (consulté le 19 novembre 2013)
  3. Sandre, « Le Belaygue (P7110550) » (consulté le 19 novembre 2013)
  4. a et b Le Boulou aval sur le site du Symage, Syndicat mixte d'aménagement et de gestion des eaux du bassin de la Dronne, consulté le 19 novembre 2013.
  5. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 65.
  6. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 19 novembre 2013.
  7. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 152.
  8. Châteaux de la Dordogne sur le site Châteaux de France, consulté le 19 novembre 2013.
  9. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 253.
  10. « Gisement de Tabaterie (abri Brouillaud et abri Sondougne) », notice no PA00082566, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 19 novembre 2013.
  11. La Forge du Boulou, site d'escalade sur le site du Gpam, club alpin français Périgueux, consulté le 19 novembre 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]