Monsec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Montsec.

Monsec
Monsec
Le village et l'église de Monsec.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Nontron
Canton Brantôme
Intercommunalité Communauté de communes Dronne et Belle
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Paul Couvy
2017-2020
Code postal 24340
Code commune 24283
Démographie
Gentilé Monsecois
Population 204 hab. (2015 en augmentation de 3.55 % par rapport à 2010)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 25′ 18″ nord, 0° 32′ 02″ est
Altitude Min. 131 m
Max. 237 m
Superficie 12,45 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Mareuil en Périgord
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 15.svg
Monsec

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 15.svg
Monsec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Monsec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Monsec

Monsec est une ancienne commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est intégrée au parc naturel régional Périgord-Limousin.

Au , elle fusionne avec huit autres communes pour former la commune nouvelle de Mareuil en Périgord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La Belle en contrebas du bourg de Monsec.

Au nord-ouest du département de la Dordogne, la commune déléguée de Monsec fait partie de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord. Elle est arrosée par la Belle.

Le bourg de Monsec est situé en bordure de la route départementale 939 qui relie Périgueux à Angoulême.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2016, année précédant la création de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord, Monsec était limitrophe de cinq autres communes.

Communes limitrophes de Monsec
Champeaux-et-la-
Chapelle-Pommier
Saint-Crépin-de-Richemont
Vieux-Mareuil Monsec Saint-Félix-de-Bourdeilles
Léguillac-de-Cercles

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Mont Sec[1].

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Monsec proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[2].

A

  • les Ages

B

  • Badaillac
  • Beauséjour
  • la Belle
  • chez Briaudet

C

  • Chassenat
  • les Cinq Chênes
  • Combe Brûlée
  • les Communaux

F

  • la Forge de Mondevit
  • le Fort

G

  • le Grand Étang

M

  • les Minières

P

  • Petit Brégnac
  • le Petit Étang
  • Petit Marafy
  • Pontarnaud
  • les Potences
  • la Prade
  • Puychauvaux
  • Puypeyroux
  • Puyrial

R

  • les Ribières

T

  • Trépacie

V

  • les Vieux Fours

Histoire[modifier | modifier le code]

Au , Monsec fusionne avec huit autres communes pour former la commune nouvelle de Mareuil en Périgord dont la création a été entérinée par l'arrêté du 26 septembre 2016, entraînant la transformation des neuf anciennes communes en « communes déléguées »[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune de Monsec a, dès 1790, été rattachée au canton de Saint Félix qui dépendait du district de Nontron. En 1795, les districts sont supprimés. En 1801, le canton de Saint Félix est supprimé et la commune est rattachée au canton de Mareuil dépendant de l'arrondissement de Nontron[4].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

En 1995, Monsec intègre dès sa création la communauté de communes du Pays de Mareuil-en-Périgord. Celle-ci disparaît le 31 décembre 2013, remplacée au 1er janvier 2014 par une nouvelle intercommunalité élargie, la communauté de communes Dronne et Belle.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[5],[6]. Seuls six d'entre eux siégeront au conseil municipal de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord, jusqu'au renouvellement des conseils municipaux français prévu en 2020[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1972 1983 Jean-Claude Tranquard    
         
juin 1995[7] décembre 2016 Jean-Paul Couvy PS Inspecteur du cadastre
Conseiller général du canton de Mareuil (2008-2015)
Président de la communauté de communes Dronne et Belle (depuis 2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Monsec se nomment les Monsecois[8].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10],[Note 1].

En 2015, la commune comptait 204 habitants, en augmentation de 3,55 % par rapport à 2010 (Dordogne : 1,03 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
464459443511615611632549595
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
590549532518502500462442407
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
400392416329336329315307277
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
218203181168167153170204204
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2014[13], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 82 personnes, soit 39,4 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (huit) a augmenté par rapport à 2009 (six) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 10,3 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte vingt-deux établissements[14], dont neuf au niveau des commerces, transports ou services, huit dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, deux dans la construction, deux relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et un dans l'industrie[15].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame-de-la-Nativité de Monsec la nuit.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Parc naturel régional Périgord-Limousin[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 1998, le parc naturel régional Périgord-Limousin intègre le territoire de Monsec.

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

Une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I concerne le territoire communal. Au nord-est, en limite de Champeaux-et-la-Chapelle-Pommier et de Saint-Crépin-de-Richemont, une zone de plus de 2 km2 fait partie des landes des Trois Pierres où ont été recensées trois espèces déterminantes de rapaces : Busard cendré (Circus pygargus), Busard des roseaux (Circus aeruginosus) et Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) et trois autres de plantes : Droséra à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), Narthécie des marais (Narthecium ossifragum) et Trompette de Méduse (Narcissus bulbocodium)[17],[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 12 mars 2014.
  2. Monsec, Géoportail, consulté le 14 novembre 2016.
  3. a et b « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord », sur Préfecture de la Dordogne (recueil des actes administratifs), (consulté le 6 octobre 2016), p. 124-128
  4. Notice communale de Monsec sur le site Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 27 avril 2012.
  5. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 3 décembre 2016.
  6. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 3 décembre 2016.
  7. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 23 août 2014.
  8. Fiche commune Monsec, Union des maires de la Dordogne, consultée le 22 novembre 2016.
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 .
  13. Population active, emploi et chômage en 2014 - tableaux EMP T2 et EMP T4, sur Insee (consulté le 12 mars 2018).
  14. « Établissement », sur Insee (consulté le 12 mars 2018).
  15. Population active, emploi et chômage en 2014 - tableau CEN T1, sur Insee (consulté le 12 mars 2018).
  16. « Église de Monsec », notice no PA00082683, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 15 février 2011.
  17. [PDF] Landes des Trois Pierres, INPN, consulté le 5 décembre 2018.
  18. Carte de la ZNIEFF 720012866, INPN, consulté le 5 décembre 2018. Afin de visualiser correctement la zone par rapport aux communes, cliquer en haut à gauche sur le globe terrestre bleu, descendre la valeur de la couche « Métropole : ZNIEFF1 » à 0 et augmenter l'opacité de la couche « Cartes IGN » à 1.