Valeuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valeuil
Le village de Valeuil.
Le village de Valeuil.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Nontron
Canton Brantôme
Intercommunalité Communauté de communes Dronne et Belle
Maire
Mandat
Pascal Mazouaud
2014-2020
Code postal 24310
Code commune 24561
Démographie
Gentilé Valeuillais
Population
municipale
364 hab. (2015 en diminution de 8,08 % par rapport à 2010)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 20′ 02″ nord, 0° 37′ 06″ est
Altitude Min. 92 m
Max. 237 m
Superficie 18,50 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Valeuil

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Valeuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valeuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valeuil

Valeuil est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Petite commune de 18,5 km2 du pays Périgord vert située entre Brantôme et Bourdeilles, Valeuil est traversée par la Dronne, principal affluent de l'Isle. En deux endroits et sur plusieurs centaines de mètres, celle-ci forme la limite communale avec Brantôme au nord et Bourdeilles au nord-ouest.

L'altitude minimale, 92 mètres, se situe au nord-ouest, en amont du barrage du Capinet, là où la Dronne quitte le territoire communal et continue sur celui de Bourdeilles. L'altitude maximale avec 237 mètres est atteinte au sud-est, au niveau du château d'eau situé à l'ouest du lieu-dit Bourland.

Desservi par la route départementale 78 en rive gauche de la Dronne, le bourg de Valeuil est situé, en distances orthodromiques, quatre kilomètres au sud-ouest de Brantôme et dix-neuf kilomètres au nord-ouest de Périgueux.

La commune est également desservie par les routes départementales 106 au sud, 106E2 au nord-ouest et la 939 à l'est. Elle est traversée par deux sentiers de grande randonnée : le GR 36, qui chemine de Ouistreham, (Calvados), à Bourg-Madame (Pyrénées Orientales), et le GR 654 dit « voie de Vézelay » qui relie Namur en Belgique à Montréal-du-Gers dans le sud-ouest de la France.

Villages et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Valeuil proprement dit, les principaux lieux-dits de la commune sont :

  • la Gerbaudie,
  • la Chauterie,
  • Sarrazignac,
  • le Bost de Sarrazignac,
  • la Serre,
  • les Andrivaux,
  • Labrousse,
  • les Biards.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Valeuil
Brantôme en Périgord
Bourdeilles Valeuil
Biras Sencenac-Puy-de-Fourches

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Valuelh[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 8 août 1356, durant la guerre de Cent Ans, le Prince noir et sa troupe s'arrêtent pour la nuit au château de Ramefort[2] puis poursuivent, le lendemain, leur chevauchée en direction de Brantôme.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune de Valeuil a été rattachée, dès 1790, au canton de Brantôme qui dépendait du district de Perigueux jusqu'en 1795, date à laquelle les districts sont supprimés. En 1801, le canton de Brantôme est rattaché à l'arrondissement de Périgueux[3].

En 2017, Valeuil est rattachée à l'arrondissement de Nontron[4],[5].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Le , la commune adhère à la communauté de communes du Brantômois. Celle-ci disparait le , remplacée au par une nouvelle intercommunalité élargie : la communauté de communes Dronne et Belle.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
(1882 ou avant) 1884 Villepontoux   Adjoint faisant fonction de maire
mai 1884 1887 Marc-Pierre Bost    
décembre 1887 1888 Denis Villepontoux    
1888 1894 Charles Rabier    
décembre 1894 décembre 1918 (Pierre) Arthur Mercier[Note 1]    
décembre 1919 (1930 ou 1931) Charles Rabier   Propriétaire
mars 1931 mai 1935 André Champarnaud   Propriétaire
mai 1935 mai 1945 Jean Veyry   Cultivateur
mai 1945 1956 Louis Augeix   Agent d'assurance
octobre 1956 mars 1959 Jean Mérigot    
mars 1959 1983 Jean Rabier    
mars 1983 juin 1995 Guy Gironce    
juin 1995 mars 2001 Odette Bacharetie    
mars 2001[6] (réélu en mars 2014) en cours Pascal Mazouaud DVD Cadre bancaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2015, la commune comptait 364 habitants[Note 2], en diminution de 8,08 % par rapport à 2010 (Dordogne : +0,31 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
650 631 667 661 728 719 728 785 781
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
779 717 742 728 709 723 711 663 648
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
625 667 672 572 567 541 507 456 400
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
323 286 267 290 283 356 407 389 364
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[10], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 194 personnes, soit 50,1 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (17) a diminué par rapport à 2007 (21) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 8,7 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte cinquante-deux établissements[11], dont trente au niveau des commerces, transports ou services, quinze dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, quatre dans la construction, et trois relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Valeuil Blason D’or au pommier au naturel, terrassé de sinople, fruité de douze pièces de gueules, au chef d’azur chargé d’une croisette du champ[23].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Décédé en fonctions.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 24 avril 2014.
  2. ....factum fuit illud colloquim die lunae sequenti itinerando per viam et moratus est dominus princeps tota illa nocte juxta unum castrum fortissum quod vocabur Rammesforde
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  5. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  6. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 4 septembre 2014.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 11 octobre 2015.
  11. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 11 octobre 2015).
  12. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 12 décembre 2015.
  13. « Château des Andrivaux », notice no IA24001159, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  14. « Château des Biards », notice no IA24001183, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  15. « Château des Granges », notice no IA24001160, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  16. « Château de Ramefort », notice no PA00083043, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  17. « Château fort de Ramefort », notice no IA24001158, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  18. a et b (2012) Le dolmen de Pierre-Rouille à Valeuil (Dordogne) sur le site Academia.edu, consulté le 13 mai 2014.
  19. « Dolmen », notice no PA00083044, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  20. « Mégalithe », notice no PA00083046, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  21. « Église Saint-Pantaléon », notice no PA00083045, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  22. « Église paroissiale Saint-Pantaléon », notice no PA00083045, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 13 mai 2014.
  23. Gaso OLDJP La banque du blason 2