Sina Weibo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
新浪微博
Xīnlàng wēibó
Importez le logo de ce site Web
Importez le logo de ce site Web

URL http://www.weibo.com
Slogan 随时随地分享身边的新鲜事儿
À tout moment, n'importe où, partager les affaires nouvelles de proximité
Type de site microblogging
Langue(s) Chinois
Anglais
Propriétaire Sina Corporation (新浪公司)
Lancement 14 août 2009
État actuel En activité

Sina Weibo (en chinois 新浪微博, pinyin : Xīnlàng wēibó, littéralement « microblogage nouvelle vague »), est un site chinois de microblogging.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sina Weibo a été initié par Sina Corporation (新浪公司) en août 2009

En 1994 la République de Chine est officiellement entrée dans l’Internet mondial. Fin 1996 les usagers d’Internet y étaient 200 000[1]. L’année 2003 marque pour la Chine l’essor du mouvement de défense des droits et des conditions sociales mais cette année marque aussi « l’année de l’opinion internaute ». Les utilisateurs de la toile ont pris conscience qu’ils pouvaient influer sur l’issue des événements, c’est un nouveau changement. Ensuite en 2004 apparaît le concept du Web 2.0 il c’est [2]. Avec le Web.0 les internautes ne se contentent plus de parcourir les contenus, ils sont aussi créateurs.

Mars 2006, marque cette fois-ci l’entrée du pays dans un autre monde : celui des micro blogs (comme weibo) avec l’apparition de Twitter. Les sociétés chinoises ont copié ce modèle, et c’est le site Fanpiwang qui ouvre la marche dès mai 2007. Peu après cet événement un nombre important de microblog font leurs apparitions : Jinai, Zuosha, Tencent puis en 2009 Digu, Jishike, Fexion puis en Aout 2009 est créé le pus célèbre des micro blogs Chinois Sina (ou Weibo)[3]Sa notoriété est surprenante, en octobre 2010, après seulement 14 mois d’existence, Sina Weibo couple plus de 50 millions d’utilisateurs et 2 milliards de "tweets" publiés[4].

Weibo c’est la création de nouvelles communautés[5],les internautes utilisent Weibo pour obtenir des informations sur l’actualité récentes, suivre des sujets brulants et des débats en cours. Weibo est aussi utilisé pour publier et diffuser des choses personnelles.

Le Sina Weibo fait son entrée au Nasdaq, à New York [6].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

En tant que site de microblogage, Sina Weibo permet de partager, diffuser et obtenir des informations. Les utilisateurs peuvent constituer leurs propres pages web, WAP, etc. Sina Weibo est celui qui jouit de la plus grande notoriété parmi les weibos (en). D'après le Centre Chinois d'Information sur le Réseau Internet (China Internet Network Information Center - CNNIC) , il y avait 309 millions d'utilisateurs de services de micro-blogging mobile en fin d'année 2012[7]. Il s'agit d'un système hybride entre Twitter et Facebook ; on se réfère d'ailleurs parfois à Sina Weibo comme au « Twitter chinois[8]. » Le site est disponible en chinois simplifié, en chinois traditionnel et en anglais.

Popularité[modifier | modifier le code]

Sina Weibo est le réseau social qui compte le plus d'adeptes en Chine avec 500 millions d'utilisateurs inscrits (ordinateurs et mobiles) et plus de 50 millions d'utilisateurs quotidiens[9]. Le site a connu une forte croissance de sa fréquentation et de son utilisation. De 5 millions d'inscrits à fin 2009[10], il dépasse les 200 millions d'inscrits à mi-2011[8], puis les 500 millions en 2013[11]. Ce succès peut s'exprimer par la défiance des chinois envers les médias traditionnels et la censure, mais aussi par l'augmentation du niveau d'équipement des ménages[12]. Ce sont donc 30% des ménages chinois qui ont accès à Internet, ce qui place la Chine au-dessus de la moyenne mondiale. Le développement de l’Internet en Chine a dépassé la moyenne mondiale au niveau du taux d’équipement à Internet (ordinateurs et connexion directe) en une décennie[13]. L’État chinois a investi de nombreux fonds pour que l'ensemble du territoire puisse être doté d'un haut-débit.

Cette popularité s'explique en Chine et ailleurs par sa diffusion rapide et continue de l'information générale et spécialisée en Chine, qu'elle soit politique, économique ou divertissante, touchant ainsi de près aux limites de l'expression publique en Chine. Responsable pénalement des cent millions de messages postés chaque jour, Sina Weibo demeure contrainte par les règles de la censure en vigueur sur l'internet chinois[10].

Sociologie et usages de Sina Weibo[modifier | modifier le code]

Les usagers de Weibo qu'on peut nommer les "weibonautes" sont jeunes puisque 70% d'entre eux ont moins de 30 ans[14]. Ce sont souvent issus des grandes villes du pays comme Pékin Shangaï[15]. D'après une étude quantitative:"Les transformations de la jeunesse shanghaïenne-le rapport du développement de la jeunesse de Shangaï[16]", réalisée par la Maison du Peuple de Shangaï, 80% des usagers restent moins de trente minutes sur le site. Il faut noter que 54,9% des inscrits passent moins de dix minutes sur le site.

Controverse[modifier | modifier le code]

Certes Internet a permis une certaine avancée des droits en Chine parce que Weibo est un support sur lequel on peut exercer la liberté d’expression. Cependant, [17]. Sur Weibo certaines voix sont marginalisées, les internautes risquent des sanctions parfois très lourdes s'ils transgressent les règles très strictes du régime[18]. Un exemple : Reporters sans Frontières a annoncé en novembre 2011 qu'un internaute Chinois avait écopé d’une peine de 365 jours de travaux forcés dans un camp de ré-éducation par le travail pour avoir mis en ligne un "tweet" satirique contre les manifestations anti japonaises qui se tenaient alors en Chine[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://perspectiveschinoises.revues.org/6327
  2. http://perspectiveschinoises.revues.org/6327
  3. qui est devenu le plusinfluent du globe.
  4. http://perspectiveschinoises.revues.org/6327 Marina Svensson, « Médias et société civile en Chine », Perspectives chinoises [En ligne], 2012/3 | 2012, mis en ligne le 05 octobre 2012, consulté le 21 mars 2014. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6319
  5. Teng Biao, « Défense des droits (weiquan), microblogs (weibo) et « attroupements » (weiguan) », Perspectives chinoises [En ligne], 2012/3 | 2012, mis en ligne le 05 octobre 2012, consulté le 21 mars 2014. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6327
  6. Weibo entre au Nasdaq dans un contexte maussade, Le Monde, 17 avril 2014
  7. .Le Centre Chinois d'Information sur le Réseau Internet (China Internet Network Information Center - CNNIC) , il y avait 309 millions d'utilisateurs de services de micro-blogging mobile en fin d'année 2012 http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/8094861.html
  8. a et b rédaction, « Le "Twitter" chinois compte plus de 200 millions d'inscrits », sur www.7sur7.be,‎ 18 août 2011 (consulté le 22 février 2014)
  9. De 5 millions d'inscrits à fin 2009, il dépasse les 200 millions d'inscrits à mi-2011, puis les 500 millions en 2013 http://fr.locita.com/digital/les-reseaux-sociaux-a-la-mode-en-chine-124922/#sthash.5gnYCJhv.BZfvdZ45.dpbs
  10. a et b Maxime Rolandez, L’impact de Sina Weibo sur la société et le politique : analyse empirique d’un outil protéiforme, Mémoire non édité,‎ 19 mai 2013, 167 p. (lire en ligne)
  11. (en) Willis Wee, « Sina Weibo Passes 500 Million Users, But Needs to Monetize More on Mobile », sur www.tchninasia.com,‎ 20 février 2013 (consulté le 24 avril 2013)
  12. l'augmentation du niveau d'équipement des ménages. Le Centre Chinois d'Information sur le Réseau Internet a publié à Pékin lors de son 31ème « Rapport Statistique sur le Développement d'Internet en Chine qu'à la fin du mois de décembre 2012, le nombre d'utilisateurs d'Internet mobile en Chine a atteint 564 millions et le taux de pénétration d'Internet de 42,1%. http://maikeximu.com/weibo-internet-chine-presentation/
  13. au niveau du taux d’équipement à Internet (ordinateurs et connexion directe) en une décennie http://maikeximu.com/demographie-internautes-en-chine-et-sina-weibo/
  14. 70% d'entre eux ont moins de 30 ans http://fr.locita.com/digital/les-reseaux-sociaux-a-la-mode-en-chine-124922/#sthash.5gnYCJhv.TSZH0LyX.dpbs
  15. China Internet Network Information Center, Rapport sur l'utilisation des plateformes de réseaux sociaux par les internautes chinois, oct 2009, p. 11.
  16. . D'après une étude quantitative:"Les transformations de la jeunesse shanghaïenne-le rapport du développement de la jeunesse de Shangaï http://maikeximu.com/demographie-internautes-en-chine-et-sina-weibo/
  17. http://www.chinadaily.com.cn/cndy/2009-10/22/content_8829406.htm
  18. http://perspectiveschinoises.revues.org/6327
  19. Teng Biao, « Défense des droits (weiquan), microblogs (weibo) et « attroupements » (weiguan) », Perspectives chinoises [En ligne], 2012/3 | 2012, mis en ligne le 05 octobre 2012, consulté le 21 mars 2014. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6327

Lien externe[modifier | modifier le code]