Guengat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guengat
Porche de l'église Saint-Fiacre
Porche de l'église Saint-Fiacre
Blason de Guengat
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Quimper
Canton Douarnenez
Intercommunalité Quimper Communauté
Maire
Mandat
Yves Le Guelaff
2014-2020
Code postal 29180
Code commune 29066
Démographie
Gentilé Guengatais, Guengataise
Population
municipale
1 659 hab. (2011)
Densité 73 hab./km2
Population
aire urbaine
86 162 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 02′ 33″ N 4° 12′ 15″ O / 48.0425, -4.20416748° 02′ 33″ Nord 4° 12′ 15″ Ouest / 48.0425, -4.204167  
Altitude Min. 7[1] m – Max. 162[1] m
Superficie 22,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Guengat

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Guengat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Guengat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Guengat
Liens
Site web Site de la ville de Guengat

Guengat [gwɛngat] (en breton : Gwengad)[2] est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le fuseau horaire heure normale d'Europe centrale (UTC+01:00), à l'heure d'hiver, et Heure d'été d'Europe centrale (UTC+02:00), à l'heure d'été. Son altitude moyenne est de 85 m[3]. Par sa superficie, Guengat est la 468e des 1 269 municipalités de Bretagne, la 6 411e de France, la 119e du département du Finistère, la 39e de l'arrondissement de Quimper et la cinquième du canton de Douarnenez[3].

Distances de Guengat aux grandes villes
Ville Distance (km) Position, par rapport à Guengat
Locronan 6 nord
Paris 491 est
Quimper 9 sud-est
Rennes 189 est

Les communes limitrophes sont Plonéis, Plogonnec et Quimper. La rivière Steïr traverse le territoire communal. Guengat fait partie de l'Espace urbain Sud-Finistère[3].

Rose des vents Le Juch (4,6 km) Plogonnec (4,2 km) Plogonnec Rose des vents
Plonéis N Plogonnec
O    Guengat    E
S
Plonéis Plonéis (3 km) Quimper
Carte de Guengat et les communes voisines.

Transports[modifier | modifier le code]

Maison de garde-barrière sur l'ancienne ligne de chemin de fer de Quimper à Douarnenez, désormais voie verte

Le territoire de la commune de Guengat est traversé, par la route départementale 56, qui passe dans le village, où elle porte le nom de rue de Bretagne, et le relie à Plogonnec, au nord, et Plonéis, au sud[4],[5]. De petites portions des routes départementales 63, au sud-est, et 765, à l'ouest, passent également sur ce territoire[6].

La gare ferroviaire la plus proche est celle de Quimper, à 9,6 km, l'aérodrome le plus proche celui de Quimper-Pluguffan, à 7,8 km et le port le plus proche celui de Douarnenez, à 11,2 km[3].

Météorologie[modifier | modifier le code]

Le climat est océanique avec été tempéré (Cfb, dans la classification de Köppen). La commune est classée en zone de sismicité faible (0 sur 3[7]).

Le principal risque naturel est celui d'inondation[8]. Guengat a subi des inondations avec coulées de boue le 20 mai 1990, du 17 au 31 janvier 1995, du 25 au 29 décembre 1999 (accompagnées de mouvements de terrain) et les 12 et 13 décembre 2000. La commune a également subi une tempête les 15 et 16 octobre 1987[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes attestées sont Les Guengat (1203), Guengat (1368), Guengart (1516), Guengat (1527), Guenegat (1529), Guengat (1536), Guenegat (1560), Gueueget (1630), Guenegat (1654)[9].

En breton, le nom de la commune est Gwengad[9],[10]. Le nom serait formé de gwenn (blanc) et de gad (lièvre) et signifierait donc « lièvre blanc ». Un ensemble de sentiers de la commune porte d’ailleurs ce nom. Selon une autre hypothèse, le nom serait formé de gwenn (blanc) et de kad (combat)[10],[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Guengat est habité à la Préhistoire. Un gisement moustérien, de tradition acheuléenne (type B), est découvert dans le hameau de Kervouster. Fouillé de 1974 à 1977, il révèle trois niveaux occupés au paléolithique. Le premier comporte une fosse, le second, un atelier de taille d'outils lithiques, dans lequel sont découverts des bifaces[12],[13],[14].

La couche 2b présente une fosse arrondie de 1 m de diamètre, profonde de 40 cm, creusée dans un limon argileux et contenant de nombreux bifaces en grès lustré, souvent partiellement taillés. On y a également trouvé des lames, lamelles, percuteurs et racloirs. Le niveau 3b a fourni deux bifaces, ainsi que des éclats, racloirs, grattoirs et burins[15].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

En 1706, la flèche de l'église s'écroule, entraînant la restauration du bâtiment[3].

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le 21 mai 1944, six wagons sont endommagés, ainsi que le dépôt de la petite vitesse, lors du mitraillage de la gare de Guengat[16].

Monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Fiacre[modifier | modifier le code]

Église.

L'église catholique saint Fiacre de Guengat remonte au XVe siècle. Elle est précédée par un petit calvaire du XVIe siècle. L'église a été remaniée aux XVIIIe et XIXe siècles[3]. Elle abrite des statues et des poutres sculptées. Un vitrail du XVIe siècle représente la Passion. L'église et le calvaire sont classés Monuments historiques, par arrêté du 22 juillet 1914[3].

Château[modifier | modifier le code]

Le château est construit, au début du XVe siècle, sur une butte, à la limite des paroisses de Plogonnec et de Guengat. Il appartient à la famille de Guengat, connue depuis le milieu du XIVe siècle. La partie la mieux conservée est la courtine occidentale, haute de 4 mètres et longue de 65 mètres, limitée, au nord, par une tour d'un diamètre de près de 6 mètres. Celle-ci est munie de deux meurtrières adaptées aux armes à feu. L'intérieur abrite une pièce de plan carré, dotée d'une porte en accolade. La présence de corbelets atteste que cette pièce comportait un autre niveau. Les restes d'une tour, engagée dans la courtine orientale, sont encore visibles, ainsi que des éléments sculptés épars, notamment des pièces d'accolades du XVIe siècle et des fragments de porte du XVIIe siècle. Une partie des pierres a été remployée[17].

Autres monuments[modifier | modifier le code]

  • Fontaine saint Yvi.
  • Fontaine saint Fiacre[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
753 966 863 1 012 1 094 1 180 1 212 1 256 1 213
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 239 1 231 1 205 1 079 1 172 1 228 1 395 1 470 1 503
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 504 1 506 1 502 1 372 1 296 1 168 1 105 1 045 1 016
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 009 1 001 1 198 1 588 1 604 1 471 1 648 1 688 1 633
2011 - - - - - - - -
1 659 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2004[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Par sa population, Guengat est la 484e des 1 269 municipalités de Bretagne, la 6 838e de France, la 136e du département du Finistère, la cinquantième de l'arrondissement de Quimper et la troisième du canton de Douarnenez. Par sa densité, c'est la 600e de Bretagne, la 11 326e de France, la 157e du Finistère, la 51e de l'arrondissement de Quimper et la deuxième du canton de Douarnenez[3].

Pyramide des âges de Guengat en 2006, en pourcentage[20].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
Plus de 85 ans
9,4 
68 à 85 ans
13,9 
27,2 
45 à 64 ans
27,1 
33,9 
25 à 44 ans
29,6 
10 
15 à 24 ans
6,7 
18,7 
0 à 14 ans
21,7 
Répartition hommes-femmes
Année Proportion d'hommes (%) Proportion de femmes (%)
1999[7] 51,2 48,8
2004[7] 50,2 49,8
2006 52,4 47,6
2009[3] 47,6 52,4
Durée de résidence dans la commune
Durée (ans) Proportion des foyers (%)
0 - 1 6
2 - 4 16
5 - 9 17
10 ou plus 61
Situation familiale des habitants, en 2004[7]
Proportion des habitants (%)
Couples mariés 56,3
Célibataires 33,7
Veuf(ve)s 6,8
Divorcé(e)s 3,2

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2007, Guengat comporte 1094 habitants en âge de travailler (âgés de 15 à 64 ans), soit 65,55 % de la population. Parmi ceux-ci, il y a 783 actifs et 311 inactifs. 715 personnes ont un emploi et 68 sont au chômage[21].

Emploi, en 2007[21]
rowspan="2" Hommes Femmes Total
Nombre Proportion (%) Nombre Proportion (%) Nombre Proportion (%)
Actifs 375 92,8 340 89,7 715 91,3
Inactifs 29 7,2 39 10 68 8,7
Total 404 51,6 379 48,4 783 100
Taux de chômage et d'activité
Année Taux de chômage (%) Taux d'activité (%)
1999[7] 8,6 73,2
2004[7] 9,4 72,3
2007[21] 8,7 71,6

Parmi les 311 personnes inactives, il y a 73 élèves ou étudiants, 187 retraités et 51 autres inactifs[21].

Retraités
Année Proportion dans la population (%)
1999[7] 18,8
2004[7] 16,9
2007[21] 11,2

Guengat fait partie de la Zone d'emploi Quimper[3].

Emploi des salariés, en 2007[3]
Secteur d'emploi Nombre de salariés Proportion (%)
Services de proximité 52 19
Fabrication 40 15
Transport et logistique 40 15
Agriculture 36 13
Bâtiment et travaux publics 35 13
Éducation et formation 13 4,9
Commerce inter-entreprises 11[22] 4,1
Gestion 11 4,1
Santé et action sociale 11 4,1
Distribution 8 3
Culture et loisirs 7 3
Administration publique 3 1
Entretien et réparation 1 0,4

Revenus[modifier | modifier le code]

En 2008, la municipalité compte 667 foyers fiscaux. Le revenu annuel médian par habitant est de 17 606 €[23].

Commerces[modifier | modifier le code]

Guengat possède une boulangerie[24] et une boucherie-charcuterie[3].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Guengat fait partie des Indications géographiques protégées Volailles de Bretagne (viandes et abats frais), Farine de blé noir de Bretagne - Gwinizh du Breizh (fruits, légumes et céréales en l'état ou transformés) et Cidre de Bretagne ou Cidre breton (autres boissons alcoolisées)[3].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Répartition des entreprises, en fonction du secteur d'activité.
Entreprises[3]
Secteur Nombre d'entreprises Proportion (%)
Activités immobilières 45 41
Culture et production animale, chasse et services annexes 25 23
Travaux de construction spécialisés 12 11
Activités pour la santé humaine 10 9,2
Activités créatives, artistiques et de spectacle 6 6
Activités des organisations associatives 3 3
Transports terrestres et transport par conduites 2 2
Assurance 2 2
Restauration 2 2
Enseignement 2 2

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la commune de Guengat, il y a sept sentiers de randonnée balisés, d'une longueur allant de 8,6 à 12,2 km[25]. L'hôtel le plus proche est à Quimper, à 5,5 km, le camping le plus proche à Treguer, à 9,3 km[3]. Guengat possède neuf gîtes (trois épis), avec un total de 19 chambres, pouvant accueillir 36 personnes[26].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'indicatif téléphonique est le 02.

Politique[modifier | modifier le code]

Évolution du taux d'abstention, entre 2002 et 2012 .

Le conseil municipal comporte 19 membres. Pour l’élection présidentielle 2012, le maire, Yvon Dagorn, a donné son parrainage à la candidature de François Bayrou[3].

Abstention aux élections[3]
Election Année Taux d'abstention (%)
Présidentielle 2002 12,86
Régionales 2004 30,87
Européennes 2004 48,38
Présidentielle (second tour) 2007 9,82
Législatives[7] 2007 30,79
Européennes 2009 56,39
Régionales 2010 49,53
Présidentielle 2012 12,01
Législatives 2012 34,81

Au second tour de l’élection présidentielle de 2007, Ségolène Royal obtient 51,84 % des suffrages. Aux élections législatives de la même année, Hélène Tanguy obtient 51,15 % des voix. Les listes électorales de la communes comptent 1 299 inscrits[7].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Guengat (Finistère).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur aux trois mains dextres appaumées d'argent.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Guengat dépend de l'académie de Rennes. La commune est en zone A, pour les vacances scolaires. Elle possède une école primaire, l'école privée Saint-Joseph, qui dépend de l'inspection académique du Finistère[3].

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune de Guengat possède un Plan local d'urbanisme et dépend du Schéma de cohérence territoriale Vallée de l'Odet. Il y a une déchetterie sur le territoire municipal[3]. Le village participe au concours communal des maisons et jardins fleuris[27].

Logement[modifier | modifier le code]

À Guengat, le loyer mensuel d'un appartement revient à 9,35 €.m-2, celui d'une maison entre 5 et 9 €.m-2[28]. Le prix de vente des maisons va de 1,3[29] à 2,3 k€.m-2[30]. En 2007, 94 % des logements sont des maisons individuelles et 6 % des apppartements.

Composition des résidences principales
Nombre de pièces Proportion (%)
1 1
2 5
3 8
4 20
5 ou plus 67
Forme d'occupation des résidences principales
Proportion (%)
Propriétaires 83
Locataires 16
Occupants à titre gratuit 1

En 2007, il y a 767 logements à Guengat[31], dont 685 résidences principales (89,6 %), 31 résidences secondaires ou occasionnelles (4,0 %) et 51 logements vacants (6,6 %)[4].

Nombre de logements[4]
Année Nombre Nombre d'habitants par logement
1968 274 3,65
1975 356 3,37
1982 525 3,02
1990 590 2,72
1999 623 2,37
2007 767 2,18

Culture et loisirs[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, la commune de Guengat organise les Vieilles Mécaniques.

  • Bricanolo Créations, association de loisirs créatifs[32].
  • Club de l'amitié[33].

Sports[modifier | modifier le code]

La commune de Guengat possède un stade municipal, avec deux terrains de football, une salle omnisports, un court de tennis et une piste de skate[7]. Il y a un club de football : les Lapins de Guengat[34]. En 2012, il compte 78 licenciés[35]. Le club Les Foulées Nature Gwengad compte 90 membres, qui pratiquent la course à pied, la marche sportive et la gymnastique[36].

  • Association de tennis Guengat-Plogonnec[37].
  • Guengat Rando, association de marcheurs[38].

Équipement[modifier | modifier le code]

Guengat possède une salle polyvalente[7]. Du 1er juillet 1968 à 1998, la commune hébege la base d'aéronautique navale de Quimper-Guengat. Après sa dissolution, la base est transformée en Zone d'activité.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [1].
  2. Hemon et Roparz, Dictionnaire français breton, Al Liamm,‎ 1984 (ISBN 2-7368-0004-4), p. 403.
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s et t [2].
  4. a, b, c et d GUENGAT - Carte plan hôtel village de Guengat 29180 - Cartes.
  5. Guengat, Carte et plan de Guengat 29180 : mairie, hôtel, carte de.
  6. [3].
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Mairie de Guengat - Conseil-general.com.
  8. Le PPRI de Quimper, Guengat et Ergué-Gabéric.
  9. a et b « Résultats concernant « Guengat » », sur la base KerOfis, Office public de la langue bretonne (consulté le 9 février 2014).
  10. a et b Fiche descriptive de la ville de Guengat sur Geobreizh.
  11. Historique de Guengat sur le site officiel de la commune
  12. Jean-Laurent Monnier, « Le gisement moustérien de tradition acheuléenne de Kervouster, en Guengat (Finistère) : Fouilles de 1974, 1975 et 1976 », Bulletin de la Société Archéologique du Finistère Quimper, vol. 104,‎ 1976, p. 15—26 (résumé).
  13. Jean-Laurent Monnier, « Mise en évidence d'une stratigraphie remarquable dans le gisement paléolithique de Kervouster en Guengat (Finistère) », Comptes rendus de l'Académie des Sciences, Paris (France),‎ 1975.
  14. Jean-Laurent Monnier, « Bilan préliminaire de quatre campagnes de fouilles sur le gisement paléolithique de Kervouster, en Guengat (Finistère) », Bulletin de la Société Archéologique du Finistère Quimper, vol. 105,‎ 1977, p. 15—18 (résumé).
  15. Jean-Laurent Monnier, « Organisation de l'espace des habitats paléolithiques en Bretagne », Revue archéologique de Picardie, vol. 1, no 1—2,‎ 1988, p. 81—89 (lire en ligne).
  16. Éric Rondel, La Bretagne bombardée, 1940-1944, éditions Ouest et Cie, 2011, [ISBN 9-782364-28007-6]
  17. [4].
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  20. Institut national de la statistique et des études économiques.
  21. a, b, c, d et e Institut national de la statistique et des études économiques.
  22. Dont cinq cadres.
  23. Institut national de la statistique et des études économiques.
  24. Boulangeries dans Guengat, Finistère - Yahoo! Local France.
  25. Guengat : site officiel de la commune.
  26. Gites GUENGAT. Location de vacances GUENGAT Finistère.
  27. « Concours des maisons fleuries : Passage du jury », Le Télégramme,‎ 7 juin 2012 (résumé).
  28. Location Guengat | Mitula Immobilier.
  29. Vente immobilier GUENGAT 29180, annonces immobilières vente.
  30. immobilier GUENGAT Achat Vente et location maison appartement.
  31. 623 en 1999.
  32. « Bricanolo Créations : Activités pour tous à la rentrée », Le Télégramme,‎ 15 juin 2012 (résumé).
  33. « Club de l'amitié : Les femmes se distinguent », Le Télégramme,‎ 23 juin 2012 (résumé).
  34. GUENGAT LAPINS - SITE OFFICIEL DES LAPINS DE GUENGAT.
  35. « Lapins Foot : 78 licenciés au club », Le Télégramme,‎ 9 juin 2012 (résumé).
  36. Les Foulées Nature Gwengad.
  37. « Tennis : Une bonne saison et des projets », Le Télégramme,‎ 27 juin 2012 (résumé).
  38. « Guengat Rando : Belle sortie à Camaret », Le Télégramme,‎ 11 juin 2012 (résumé).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Pierrick Chuto, Le maître de Guengat : « Mestr Gwengad » Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :