Magnolia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnolia (homonymie).

Les magnolias (Magnolia L., 1753) forment un genre de plantes à fleurs, de la famille des Magnoliacées, qui comprend environ cent dix espèces, essentiellement des arbres et arbustes, des régions tempérées chaudes.

Les fleurs de magnolia attirent les insectes pollinisateurs. Les carpelles des fleurs de magnolia sont extrêmement robustes : ils ne sont pas endommagés par les coléoptères pollinisateurs. Les magnolias sont apparus avant les coléoptères ; des spécimens fossilisés de Magnolia acuminata datent de 20 millions d'années et des spécimens appartenant à la famille des Magnoliaceae de 95 millions d'années. Un des aspects primitifs de Magnolia est leur absence de distinction entre sépales et pétales.

Les magnolias ont une distribution naturelle discontinue, avec un centre principal à l'Est et au Sud de l'Asie et un centre secondaire dans l'Est de l'Amérique du Nord, Amérique centrale, les Antilles, et pour certaines espèces en Amérique du Sud.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Ce genre a été nommé Magnolia par le frère Charles Plumier (1646-1704), en l'honneur de Pierre Magnol (1638-1715), médecin et botaniste français, qui fut directeur du jardin botanique de Montpellier. Une autre hypothèse[2] veut que ce soit Carl von Linné qui ait créé le mot Magnolia, également en l'honneur de Pierre Magnol et de son concept de famille, utilisé dans la classification botanique.

Principales caractéristiques[modifier | modifier le code]

Arbres ou arbustes, à feuilles généralement grandes, alternes, ovales ou elliptiques, caduques ou persistantes, généralement coriaces.

Les fleurs solitaires, sont grandes, très décoratives, souvent dressées, généralement en forme de coupe. Le périgone est formé de six à neuf tépales pétaloïdes (pétales et sépales indifférenciés) de couleur claire, blanc rosé, jaune clair. Les étamines, très nombreuses sont lamellaires. Les carpelles sont disposés en cône sur le réceptacle. Pour les botanistes, c'est une fleur primitive. La floraison apparaît généralement après quinze à trente ans. Les fruits, en forme de cône, sont à déhiscence longitudinale. Ils sont composés d'un ensemble de follicules (fruit sec dérivé d'un seul carpelle) et contiennent des graines à tégument rouge.

Formule florale : 3S + 6nP + nE + (nC)

Distribution[modifier | modifier le code]

Les magnolias sont originaires d'Extrême-Orient (Japon, Chine), d'Asie centrale (Himalaya), d'Amérique du Nord (Sud des États-Unis), et d'Amérique centrale. Ils ont été largement acclimatés en Europe.

Ces arbres se plaisent plutôt dans des sols frais, humifères, au pH neutre. Certaines espèces supportent des pH supérieurs à 7, mais redoutent le calcaire actif.

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Magnolia en fleur

Selon ITIS (30 décembre 2013)[3] :

Selon Kew Garden World Checklist (30 décembre 2013)[4] :

Selon NCBI (30 décembre 2013)[5] :

Selon The Plant List (30 décembre 2013)[6] :

Selon Tropicos (30 décembre 2013)[1] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

Utilisations[modifier | modifier le code]

Fleur de magnolia

Plantes ornementales[modifier | modifier le code]

Médecine[modifier | modifier le code]

  • fébrifuge (graine de M. cambelii),
  • antirhumatismale, antipaludique (écorce de M.virginiana').

également antifongique par le magnoliol (molécule active)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Corinne Langlois et Roland Jancel, Magnolia, Toulouse, France, Éditions Privat,‎ 2010, 128 p. (ISBN 978-2-7089-3933-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]