Prisches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prisches
Centre du village
Centre du village
Blason de Prisches
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Landrecies
Intercommunalité Communauté de communes du Cœur de l’Avesnois
Maire
Mandat
Jean-Claude Fovez
2014-2020
Code postal 59550
Code commune 59474
Démographie
Gentilé Prischois, Prischoises
Population
municipale
992 hab. (2011)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 04′ 44″ N 3° 46′ 11″ E / 50.07877222, 3.76969166750° 04′ 44″ Nord 3° 46′ 11″ Est / 50.07877222, 3.769691667  
Altitude Min. 153 m – Max. 202 m
Superficie 23,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Prisches

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Prisches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Prisches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Prisches

Prisches est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Prisches se situe dans le sud-est du département du Nord (Hainaut) en plein cœur du Parc naturel régional de l'Avesnois. L'Avesnois est connu pour ses prairies, son bocage et son relief un peu vallonné dans sa partie sud-est (début des contreforts des Ardennes), dite "petite Suisse du Nord".

En fait, Priches fait partie administrativement de l'Avesnois, historiquement du Hainaut et ses paysages rappellent la Thiérache.

La commune se trouve à 93 km de Lille (Préfecture du Nord), à 119 km de Reims, à 122 km de Bruxelles (B), à 43 km de Valenciennes, à 59 km de Mons (B), à 68 km de Charleroi, à 33 km de Maubeuge, à 26 km de Fourmies, à 13 km d'Avesnes-sur-Helpe (Sous-Préfecture), à 8 km de Maroilles et de 6 km de Cartignies.

Prisches se trouve à 20 km de la Belgique et jouxte le département de l'Aisne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Prisches
Maroilles Grand-Fayt
Le Favril Prisches Petit-Fayt
Fesmy-le-Sart Barzy-en-Thiérache Beaurepaire-sur-Sambre

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de Prisches.
La chapelle Notre-Dame de Prisches de l'Église vieille-catholique

.

  • 28 novembre 2010 : Fondé par deux prêtres en dissidence vers 1995, le prieuré de Prisches, situé 275 rue de la Goëlle, est reconnu par l'Église vieille-catholique. La mission Vieille-catholique de France est placée sous l'autorité de l'archevêque d'Utrecht. Les fidèles de l'Église vieille-catholique ont adopté les principes suivants : ils considèrent le Christ comme le chef de l'Église vieille-catholique. Leurs évêques sont élus. Ils se réclament de l'église des premiers temps. L'obligation de célibat des prêtres est abolie. Les divorcés peuvent se remarier à l'église et communier. Les femmes peuvent accéder au sacerdoce.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Prisches (Nord).svg

Les armes de Prisches se blasonnent ainsi : « D’azur à la fasce d’or ».

L'école et la mairie

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 11 avril 2014)
Jean-Claude Fovez   Réélu pour le mandat 2014-2020[1]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 992 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 183 1 046 1 368 1 471 1 548 1 600 1 619 1 630 1 541
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 518 1 481 1 532 1 478 1 359 1 391 1 367 1 448 1 453
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 459 1 484 1 436 1 295 1 360 1 327 1 273 1 282 1 214
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 183 1 115 982 929 956 959 974 977 991
2011 - - - - - - - -
992 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Prisches en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,2 
7,0 
75 à 89 ans
10,5 
15,1 
60 à 74 ans
13,8 
23,3 
45 à 59 ans
21,5 
16,5 
30 à 44 ans
17,0 
19,7 
15 à 29 ans
16,6 
18,5 
0 à 14 ans
20,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Nicolas de 1550, agrandi en 1769, récemment rénovée. À l'arrière arrière se trouve un calvaire remarquable intégrée au mur.
  • Le bâtiment de la mairie avec l'école.
  • Le Monument de la Charte de 1158, inauguré en 1958.
  • Le Monument aux Morts, 1920
  • L'hôpital, 1701, maladrerie et hôpital pour démunis.
  • L'ancienne brasserie Béthune
Article détaillé : Brasseries du Nord-Pas-de-Calais.
  • La Pierre des Vallées.
  • Cinq calvaires et une vingtaine de chapelles-oratoires disséminées sur la commune[6].
Chapelles, oratoires et calvaires

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean- Claude Fovez réélu maire », L'Observateur de l'Avesnois, no 19462,‎ 11 avril 2014, p. 33 (ISSN 0183-8415)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  4. « Évolution et structure de la population à Prisches en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  5. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  6. Calvaires, chapelles et oratoires à Prisches sur prisches.free.fr