Ghissignies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ghissignies
Église Saint-Jean-Baptiste de Ghissignies
Église Saint-Jean-Baptiste de Ghissignies
Blason de Ghissignies
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Quesnoy-Est
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mormal
Maire
Mandat
Pierre Deudon
2014-2020
Code postal 59530
Code commune 59259
Démographie
Population
municipale
494 hab. (2011)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 13′ 38″ N 3° 37′ 04″ E / 50.2272222222, 3.6177777777850° 13′ 38″ Nord 3° 37′ 04″ Est / 50.2272222222, 3.61777777778  
Altitude Min. 82 m – Max. 134 m
Superficie 4,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Ghissignies

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Ghissignies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ghissignies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ghissignies

Ghissignies est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Écaillon à Ghissignies

C'est un petit village au cœur du parc naturel régional de l’Avesnois à l’extrémité sud-est du département du nord. Le village est caractérisé par un paysage typique de bocage, constitué de prairies entourées de haies où il fait bon vivre, est très apprécié par les visiteurs pour sa tranquillité et ses chemins de randonnées pittoresques. Depuis 1998, la commune est classée au sein du parc naturel régional de l'Avesnois.

Ghissignies est traversée par l'Écaillon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ghissignies
Le Quesnoy
Beaudignies Ghissignies Louvignies-Quesnoy
Salesches

Histoire[modifier | modifier le code]

La Grande Guerre[modifier | modifier le code]

Le 23 octobre 1918, le village est délivré par les troupes anglaises qui viennent de Salesches. De sérieux combats sont engagés pour le contrôle du pont sur l'Écaillon.

Le 4 novembre 1918, les troupes anglaises sont accrochées par des mitrailleuses allemandes installées dans les talus ferroviaires au nord du village. L'intervention de chars permet d'emporter la décision.

Le monument aux morts tient vivant le souvenir de cette période de guerre, ainsi que le cimetière britannique, Ghissignies British Cemetery de la Commonwealth War Graves Commission où se trouvent les tombes de guerre de 118 soldats[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Ghissignies (Nord).svg

Les armes de Ghissignies se blasonnent ainsi : Parti : au 1, d’azur semé de fleurs de lis d’or ; au 2, de sinople à la fasce d’argent..

Mairie - école

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Bernard Muselet    
mars 2008 en cours Pierre Deudon    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 494 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
288 292 333 399 448 460 479 464 487
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
530 566 586 567 516 528 538 528 507
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
505 501 410 361 402 397 380 372 389
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
353 339 322 354 359 423 450 458 494
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Ghissignies en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
4,4 
75 à 89 ans
3,5 
14,5 
60 à 74 ans
13,9 
22,0 
45 à 59 ans
22,5 
19,8 
30 à 44 ans
21,6 
18,1 
15 à 29 ans
17,7 
21,1 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Jean-Baptiste dressée au centre du village fut construite entre 1869 et 1873 sur l'emplacement d'une église du XVIIe siècle, située dans un ancien cimetière. Une cloche unique fut installée dans la tour carrée de 19 mètres, surmontée d'une flèche de 14 mètres. L’église de Ghissignies fut totalement rénovée en 1995.
  • Plusieurs oratoires, dont :
    • Calvaire, érigé en 1852 sur la route du Quesnoy
    • Chapelle Notre-Dame de Bonsecours, construite en 1879
    • Chapelle Saint Jean-Baptiste
    • Chapelle Notre-Dame des Victoires

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]