Cerfontaine (Nord)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cerfontaine.
Cerfontaine
La salle communale de Cerfontaine
La salle communale de Cerfontaine
Blason de Cerfontaine
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Maubeuge-Sud
Maire
Mandat
Fabrice Piette
2014-2020
Code postal 59680
Code commune 59142
Démographie
Population
municipale
588 hab. (2011)
Densité 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 15′ 42″ N 4° 01′ 41″ E / 50.2616666667, 4.0280555555650° 15′ 42″ Nord 4° 01′ 41″ Est / 50.2616666667, 4.02805555556  
Altitude Min. 135 m – Max. 183 m
Superficie 3,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Cerfontaine

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Cerfontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cerfontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cerfontaine

Cerfontaine est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble

Cerfontaine est une petite commune situé sur la partie la plus culminante du plateau compris entre la Sambre, la Solre et l’Escrière, sur la D936 presque à mi-chemin entre Maubeuge et la frontière franco-belge. Le fort de Cerfontaine se trouve sur la commune de Colleret.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cerfontaine
Rousies Recquignies
Ferrière-la-Grande Cerfontaine Colleret
Ferrière-la-Petite

Histoire[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes du nom Cerfontaine sont Serfontaine, Serrefontaine, Sierrefontaine. Serre en celtique signifie hauteur, ce qui fait de Cerfontaine source sur la hauteur.

Pendant la période de la féodalité, Cerfontaine était une terre dont les revenus appartenaient à l'évêché de Cambrai. Au XIVe siècle, Cerfontaine était la propriété des seigneurs qui en portaient le nom: Cerfontaine ou Sierrefontaine. Le château de Cerfontaine, dont il ne reste plus que la ferme, fut construit vers 1400. Il y a trace de plusieurs propriétaires consécutives de Cerfontaine.

En 1528, Nicolas de Boussois vendra le château par la suite à Jean de la Biche [1]. Nicolas de la Biche fonde en 1614 un hospice pour pauvres, géré par le curé de la paroisse.
Au XVIIe siècle, le domaine passera en dot au XVII°s. lors du mariage de Marie, unique héritière de Jean de la Biche, à Ernest I de Haynin du Cornet, et ensuite à leur fils, Ernest II de Haynin du Cornet (qui décède le 4/05/1706).
L'aînée de ses cinq filles, Thérèse Aldegonde, née le 19/031699 passe par dot le château à son époux le 19/05/1714, Jean-Baptiste de Maulde, qui décèdera le 29/04/1745. N'ayant à leur tour que trois filles, l'aînée l'apporte en dot lors de son mariage du 19/10/1745 à Joseph, Vicomte et Baron de Bergues-Saint-Winoc.
Celui-ci décédant sans enfant, c'est Marie Cécile Agnès Joseph de Maulde, la sœur de Jean-Baptiste, qui en hérite. Sans enfant de sa première union (en 1751 avec Jean Emmanuel de Rambour, sgr de Gercy en Thiérache) le château passe en dot lors de son remariage le 19/02/1780 avec Charles François Joseph Baron van der Straten. Celui-ci étant au service de l’Autriche, membre de l’État Noble du Duché de Luxembourg et Comté de Chiny, il est élevé au titre de Comte par le Roi de France et siège jusqu’en 1789 à titre de seigneur de Cerfontaine.
A sa mort le 13/07/1791, le château revient aux mêmes sœurs de Maulde (Marie-Aldegonde, Marie-Thérèse et Marie Cécile de Maulde) qui, à leur mort, le retransmettent aux enfants de leur benjamine (Marie Cécile) et de Charles van der Straten.

En 1814, pendant le siège de Maubeuge, les Prussiens avaient leur quartier-général à Cerfontaine. En 1815, ils y revenaient pour piller le village[1].

Après la défaite de 1870, on construit le fort de Cerfontaine, qui jouera un petit rôle en 1914, quand Cerfontaine se trouve de nouveau confronté avec une armée allemande. Après le retrait des troupes françaises de la Belgique, survenu le 24 août 1914, les Allemands commencent la traversée de la Sambre et ils visent à l'est de Maubeuge d'abord le fort de Cerfontaine. Celui-ci étant bien défendu, on se prend davantage au village voisin de Ferrière-la-Petite. Le 6 septembre, les Allemands prennent le village de Cerfontaine, qui sera occupé jusqu'à presque la fin de la guerre[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jacky Sautier sans étiquette  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 588 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
108 146 187 214 280 300 339 376 402
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
397 425 431 432 434 497 556 538 491
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
558 762 739 545 522 506 510 532 559
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
603 578 641 588 526 559 562 562 588
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Cerfontaine en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,1 
75 à 89 ans
7,3 
17,4 
60 à 74 ans
16,4 
23,3 
45 à 59 ans
23,3 
20,9 
30 à 44 ans
22,2 
17,4 
15 à 29 ans
14,9 
17,8 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La mairie-école de Cerfontaine.

Cerfontaine fait partie de l'académie de Lille.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre
  • Église Saint-Pierre, fin XVIIIe siècle.
  • Dalle funéraire du XVIe siècle, classée monument historique à titre d'objet[7].
  • La ferme du château avec son porche monumental.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Cerfontaine (Nord).svg

Les armes de Cerfontaine sont : « D’or à la croix engrêlée de gueules »[réf. nécessaire]


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Z. Piérart, Recherches Historiques sur Maubeuge et son canton, et les communes limitrophes, Librairie Ed. Lévecque,‎ 1851 (lire en ligne)
  2. [PDF] « Historique du 2ème R.I.T. », www.ancestramil.fr (consulté le 22 juillet 2011)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. « Évolution et structure de la population à Cerfontaine en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 juillet 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 juillet 2010)
  7. « Notice no PM59000303 », base Palissy, ministère français de la Culture