Désindustrialisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Définition[modifier | modifier le code]

La désindustrialisation est la disparition progressive des activités industrielles d'un pays, d'une région, d'une ville.

Facteurs de désindustrialisation[modifier | modifier le code]

Elle peut être due à la délocalisation de ces activités dans d'autres pays ou régions, à l'automatisation des chaînes de montage, ou à la disparition de ces activités mais elle est avant et surtout imputable au phénomène de déversement en liaison aux gains de productivités réalisés par l'industrie. Elle se traduit généralement par une baisse de la part du produit intérieur brut correspondant au secteur industriel mais cette baisse est en partie compensée par le phénomène de déversement (notamment du canal de la demande). Ce phénomène touche particulièrement (mais inégalement) les pays d'Europe et d'Amérique du Nord depuis les années 1970. Il peut se traduire par des phénomènes de crise économique et de chômage massif, mais peut également transformer l'économie des pays concernés en une économie postindustrielle, cet-à-dire servicielle, tertiaire. L'économie postindustrielle se traduit par une tertiarisation de l’économie, c’est à dire un glissement de l’industrie vers les services (d'où l'émergence de la notion de tertiel). D’un point de vue macroéconomique, la désindustrialisation se caractérise par une baisse de la part de l’industrie dans le PIB, c’est à dire par une baisse de la valeur ajoutée du secteur de l’industrie en volume. La désindustrialisation peut également être vue comme une conséquence de la globalisation des échanges, qui permet d’importer tous types de produits et de services parfois à des prix plus intéressant, ce qui pousse l’industrie à l’abandon de la production de produits n’étant pas jugés rentables tant l’écart de prix avec la production étrangère est notable et poussant les industries à adopter une stratégie de corebusiness (recentrage sur le coeur de métier) centrée sur les productions à forte productivité.

Mise en place[modifier | modifier le code]

L’industrie se lance alors dans le tertiaire en créant des services, ce qui pour les entreprises se traduit bien souvent par des services ajoutés à leur activité principale. Les filières industrielles sont alors externalisées au profit du développement et des techniques de commercialisation. D'autre part, la délocalisation des sites industriels vers l'étranger entraîne une reconversion de la population qui se désintéresse progressivement des métiers de l'industrie. La part des services dans le PIB dépasse alors celle de l'industrie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140303trib000817999/desindustrialisation-c-est-encore-plus-grave.html
  2. https://www.tresor.economie.gouv.fr/file/326045 Rapport de Lila DEMMOU pour le DG Trésor