Flaumont-Waudrechies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flaumont-Waudrechies
Vue d'ensemble.
Vue d'ensemble.
Blason de Flaumont-Waudrechies
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Avesnes-sur-Helpe-Nord
Intercommunalité Communauté de communes du Cœur de l’Avesnois
Maire
Mandat
Jean-Marie Vin
2014-2020
Code postal 59440
Code commune 59233
Démographie
Gentilé Flaumontois, Flaumontoises
Population
municipale
375 hab. (2011)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 07′ 37″ N 3° 58′ 10″ E / 50.1269444444, 3.96944444444 ()50° 07′ 37″ Nord 3° 58′ 10″ Est / 50.1269444444, 3.96944444444 ()  
Altitude Min. 147 m – Max. 204 m
Superficie 5,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Flaumont-Waudrechies

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Flaumont-Waudrechies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flaumont-Waudrechies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flaumont-Waudrechies

Flaumont-Waudrechies est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Helpe Majeure

Le village est situé à proximité d'Avesnes-sur-Helpe dans le sud-est du département du Nord à une centaine de kilomètres de Lille et à une quinzaine de kilomètres de la Belgique et du département de l'Aisne. La commune est traversée par l'Helpe Majeure, affluent de la Sambre. Administrativement, Flaumont-Waudrechies fait partie de l'Avesnois, historiquement du Hainaut, paysagèrement de la Thiérache.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Flaumont-Waudrechies
Bas-Lieu Beugnies Felleries
Flaumont-Waudrechies Sémeries
Avesnelles

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Camp de César : sur le sommet d'une colline au Sud-Ouest du village, au-delà de l'Helpe Majeure, on voit, bien conservé, sur un terrain dont une grande partie est encore en friche, l'emplacement d'un camp romain établi d'après toutes les règles de la castramétation de cette époque, et qui est toujours désigné sous le nom de Catelet, Camp de César. Des parapets de deux mètres, au moins, de hauteur à l'intérieur, établis sur le pourtour du plateau, circonscrivaient une enceinte fortifiée, en forme de trapèze, d'une surface d'environ 15 hectares, divisée en deux parties inégales, par une levée de terre intérieure, et la défendaient par un talus de 25 mètres, très-escarpé et même perpendiculaire sur certains points. On a trouvé, en défrichant le plateau et les terrains voisins, des monnaies romaines de Gordien, d'Antonin-le-Pieux et de Vespasien, des boucles ou agrafes en bronze et de longs clous recourbés.
  • Flaumont fut concédé en 921 à l'abbaye de Maroilles, en même temps que d'autres possessions sur les bords des rivières de la Grande et de la Petite Helpe, par un diplôme du roi de France, Charles II. L'abbaye d'Hautmont y possédait aussi des biens, ainsi que la dîme et le terrage dont une partie revenait à celle de Liessies. L'église de Flaumont a été bâtie en 1545 ; elle était protégée par une massive construction carrée, placée en avant, sur une éminence et entourée d'une forte muraille. Ce dernier bâtiment qui constituait une véritable forteresse, a été complètement démoli dans le siècle dernier. L'église ne fut érigée en paroisse qu'en 1664 ; avant cette époque, elle n'était qu'une annexe de celle de Sémeries.
  • Waudrechies, autrefois Audrecy, est désigné en 646 par Waldrecias, dans le testament de Ste-Aldegonde (Mirœus, III, 559), qui le légua aux chanoines de St.-Quentin, de Maubeuge. Cette localité formait un village particulier, qui, d'après les nombreuses constructions qu'on y a découvertes, devait avoir une importance beaucoup plus considérable que celle qu'il a de nos jours. Son église, dédiée à Sainte Aldegonde, possédait, de sa patrône, des reliques reconnues authentiques par l'archevêque de Cambrai, Vander Burch et qui attiraient un assez grand nombre de pèlerins pour la guérison des fièvres. Il a été ravagé et entièrement détruit, si on en croit la tradition, vers 1521, pendant les guerres qui ont ruiné la contrée[3]. La chapelle de Waudrechies est ancienne, elle renferme une cloche qui porte la date de 1567.
  • Flaumont-Waudrechies se trouve sur les Plans cadastraux napoléoniens du 1813 et 1869[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Hautmont (Nord).svg

Les armes de Flaumont-Waudrechies se blasonnent ainsi : "D'or à trois chevrons de sable."

La mairie
La mediathèque
La place

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
en cours
(au 4 avril 2014)
Jean-Marie Vin   Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 375 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
291 146 327 305 412 422 435 414 402
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
391 388 367 376 367 402 403 357 450
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
457 495 515 414 414 443 406 439 422
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
431 392 320 315 352 353 364 369 371
2011 - - - - - - - -
375 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Flaumont-Waudrechies en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90 ans ou +
0,0 
6,7 
75 à 89 ans
9,2 
6,1 
60 à 74 ans
10,8 
23,5 
45 à 59 ans
22,2 
22,3 
30 à 44 ans
21,6 
16,8 
15 à 29 ans
19,5 
24,0 
0 à 14 ans
16,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Victor de Flaumont (1545).
  • La chapelle Sainte-Aldegonde de Waudrechies (vers 1550).
  • L'oppidum Camp de César.
  • Le Moulin Cordier, moulin à eau de 1745. Le village se trouve sur la route touristique des moulins à eau de l'Avesnois.
  • Le kiosque à musique.
  • Monument aux morts.
  • Quelques chapelles-oratoires.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Statistique archéologique du département du Nord" - seconde partie - 1867
  2. ("Bulletin de la commission historique du département du Nord - tome IX - 1866)
  3. "bulletin de la commission historique du département du Nord" - tome IX - 1866
  4. site internet des Archives départementales du Nord
  5. « Jean- Marie Vin réélu à la tête de la commune », L'Observateur de l'Avesnois, no 19461,‎ 4 avril 2014, p. 15
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  8. « Évolution et structure de la population à Flaumont-Waudrechies en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)