Bersillies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bersillies
La mairie de Bersillies
La mairie de Bersillies
Blason de Bersillies
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Maubeuge-Nord
Intercommunalité Agglomération Maubeuge Val de Sambre
Maire
Mandat
Marie-Paule Rousselle
2014-2020
Code postal 59600
Code commune 59072
Démographie
Gentilé Bersillais
Population
municipale
259 hab. (2011)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 18″ N 4° 00′ 20″ E / 50.3216666667, 4.00555555556 ()50° 19′ 18″ Nord 4° 00′ 20″ Est / 50.3216666667, 4.00555555556 ()  
Altitude Min. 120 m – Max. 154 m
Superficie 2,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Bersillies

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Bersillies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bersillies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bersillies

Bersillies est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bersillies se situe à la jonction de trois ruisseaux : ruisseau des Marais, à Vayaul et de l’Hôpital (ou encore d’Elesmes).

Communes limitrophes de Bersillies
Bettignies Villers-Sire-Nicole Villers-Sire-Nicole
Mairieux Bersillies Vieux-Reng
Mairieux Élesmes Élesmes

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts

Au Moyen Âge le nom s’écrivait: Berseillies, Berchillies, Bercillies et Bersely. Le nom vient peut-être de bersée, enclos et de ly, champ. Soit champ de l’enclos.

Le village appartint de tout temps, avec ses dépendances, au chapitre de Maubeuge, qui y possédait des rentes, des revenus, et la plupart des droits seigneuriaux. Les principales dépendances de Bersillies étaient presque toutes enclavées dans les communes voisines. Ces enclaves étaient: le hameau des Mottes, près de La Longueville; le bois et la ferme de dessus les Sars, au nord de Maubeuge; les fermes du Roteleux et de Héron-Fontaine. Le chapitre de Maubeuge, avec une autre portion attenante à la ville, était aussi compris dans la même commune, et constituait ce que l’on appelait la seigneurie de Berseillies-en-Maubeuge. Le chapitre de Maubeuge, outre les cens et revenus, avait le droit de mortemain et celui de nommer le premier et troisième échevin de la commune. L’abbesse de Maubeuge choisissait parmi les 8 échevins de la commune, le mayeur.

Une chapelle y fût fondé du temps de Charlemagne. En 1186, elle est une paroisse du décanat de Maubeuge. L'église appartenait à l'abbaye d'Hautmont et était une annexe de celle de Mairieux. Le village a été dévasté en 1554 par les troupes de Henr II, marchant sur Maubeuge. De cette année date le début de la construction de l'actuelle église Saint-Aldegonde, bâti sur un monticule. En 1789, elle est détachée de Mairieux et devient une annexe de Villers-Sire-Nicole. En 1843, elle est réunie avec l'Église d'Elesmes.

En 1792, il y avait des escarmouches entre les Alliés et l'armée des Révolutionnaires, c'était le prélude de la bataille de La Grisoelle. Ensuite, en 1793, une armée d'Autrichiens campait à Bersillies.

Pendant les deux guerres mondiales, Bersillies fait partie de la ligne de défense autour de Maubeuge. Au début de la guerre de 1914-1918, fin août - début septembre 1914, Bersillies se trouve sous le feu ennemi et est pris le 5 septembre 1914. Le village, occupé jusque presque à la fin de la guerre, a été forcé en 1916 par les occupants de transférer les victimes à la nécropole national d'Assevent.

L'Ouvrage de Bersillies est intégré en 1936-139 dans la Ligne Maginot, mais il est abimé dès le début des combats de la Deuxième Guerre mondiale, mai 1940.

L'église Sainte-Aldegonde (1554)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Tendance politique[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Marie-Paule Rousselle    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 259 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
192 204 155 156 207 204 200 192 194
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
201 186 192 177 185 169 159 147 138
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
160 176 156 109 132 131 206 162 161
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
198 173 193 246 272 275 263 261 259
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Bersillies en 2007 en pourcentage[3].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
2,3 
75 à 89 ans
3,8 
12,3 
60 à 74 ans
15,3 
39,2 
45 à 59 ans
38,9 
13,8 
30 à 44 ans
13,0 
16,2 
15 à 29 ans
13,0 
16,2 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2010 en pourcentage [4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,0 
75 à 89 ans
8,7 
11,5 
60 à 74 ans
12,7 
19,5 
45 à 59 ans
19,3 
20,5 
30 à 44 ans
19,4 
21,9 
15 à 29 ans
20,3 
21,4 
0 à 14 ans
18,9 


Santé[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Bersillies fait partie de l'académie de Lille.

Sports[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Des lieux-dits historiques: Hameau des Mottes; Le bois de dessus les Sars; La ferme de dessus les Sars; La ferme du Roteleux; La ferme de Héron-Fontaine.
  • L'église Saint-Aldegonde de 1554; elle contient une cloche de 1549, classée; dans l'ancien enclos de l'église une dalle funéraire et un calvaire funéraire sont classées.
  • L'ouvrage de Bersillies.
  • Chapelle Notre-Dame de Bon Secours.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Bersillies (Nord).svg

Les armes de Bersillies se blasonnent ainsi :« D’or à trois chevrons de sable »

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]