Prix Albert-Londres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Prix Albert-Londres
Image associée à la récompense
Le premier jury du prix Albert-Londres : Émile Condroyer, Charles Pettit, Ludovic Naudeau, Jacques de Marsillac, Louis Ronfaud, Maral Bureau, Pierre Mille, Florise Londres.

Prix remis Meilleur grand reporter de la presse écrite
Meilleur grand reporter de l'audiovisuel
Meilleur grand reporter de l'édition
Description Récompense l'excellence dans le journalisme (presse écrite, audiovisuel, livre)
Organisateur Association du prix Albert-Londres (Société civile des auteurs multimédia)
Pays Drapeau de la France France
Date de création 1932
Dernier récipiendaire Caroline Hayek
Léo Mattei
Alex Gohari
Émilienne Malfatto
Site officiel prix-albert-londres.scam.fr

Le prix Albert-Londres, créé en 1932 et décerné pour la première fois en 1933, couronne chaque année, à la date d'anniversaire de la mort d'Albert Londres, les meilleurs « grands reporters » francophones. Récompense d'excellence dans le domaine du journalisme, il est considéré parmi les plus prestigieux du monde. Il est souvent considéré comme l'équivalent d'un « prix Nobel »[1], inexistant pour le journalisme. Il est également régulièrement considéré comme une sorte de « prix Goncourt  » du journalisme ou encore comparé au prix Pulitzer américain[2].

Il se décline en trois catégories : Prix de la presse écrite, Prix audiovisuel, Prix du livre.

Historique[modifier | modifier le code]

Le prix tient son nom du reporter Albert Londres (ici, en 1923).

À la mort d'Albert Londres, le lors du naufrage du paquebot Georges Philippar, sa fille, Florise Martinet-Londres et trois journalistes de terrain, compagnons d'Albert Londres, décident de créer un prix à sa mémoire[3]. À partir de 1933, le prix Albert-Londres couronnera chaque année, le , un ou une jeune journaliste francophone de moins de quarante ans[4].

Florise Martinet-Londres qui consacre sa vie à la mémoire de son père, décède en 1975[5].

L'Association du prix Albert-Londres[modifier | modifier le code]

Le prix Albert-Londres est géré par l'Association du prix Albert-Londres créée en 1959[6], composée des divers lauréats.

Depuis 1974, l'association du prix Albert-Londres est reconnue d'utilité publique. Depuis cette date également, l'association est administrée par la société civile des auteurs multimédia (SCAM), société d'auteurs regroupant les auteurs d'œuvres documentaires.

Présidée pendant 21 ans par Henri Amouroux, elle est ensuite présidée par Josette Alia à compter de , puis par Annick Cojean depuis 2011.

Extension au documentaire audiovisuel et au livre[modifier | modifier le code]

En 1985, sous l'influence de Henri de Turenne[7], par ailleurs réalisateur, un prix est créé pour le documentaire audiovisuel. En 2017, l'association institue également un prix Albert-Londres du livre[8].

Composition du Jury et candidature[modifier | modifier le code]

Le prix est attribué par un jury qui comprend (en 2021)[9] : Lise Blanchet, Hervé Brusini, Annick Cojean (présidente), Thierry Desjardins, Catherine Jentile, Jean-Claude Guillebaud, François Hauter, Christian Hoche, Marc Kravetz, Jean-Xavier de Lestrade, Manon Loizeau, Alain Louyot, Jean-Paul Mari, Michel Moutot, Philippe Rochot, Patrick de Saint-Exupéry, Henri de Turenne, Olivier Weber et les lauréats des deux dernières années.

Ont fait partie du jury : Henri Amouroux, Henri Béraud, Lucien Bodard, Max Clos, James de Coquet, Yves Courrière, Roland Dorgelès, Robert Guillain, Édouard Helsey, Katia Kaupp, Joseph Kessel, Max Olivier-Lacamp, René Mauriès, Pierre Mille, Christophe de Ponfilly, Georges Oudard, Bernard Ullmann ou encore Andrée Viollis.

Les lauréats[modifier | modifier le code]

Lauréats du prix Albert-Londres[modifier | modifier le code]

Lauréats du prix Albert-Londres de la presse écrite[modifier | modifier le code]

Remise du Prix Albert Londres à Alfred de Montesquiou, en 2012 au Sénat.

Lauréats du prix Albert-Londres du livre[modifier | modifier le code]

Lauréats du prix Albert-Londres de l'audiovisuel[modifier | modifier le code]

Mentions spéciales du jury[modifier | modifier le code]

Le jury a par ailleurs accordé à plusieurs reprises des mentions spéciales : par exemple en 1980 à l'équipe de reportage de Vendredi (FR3), Michel Honorin, Jean-Marie Cavada et Michel Thoulouze, pour l'ensemble de leurs reportages (le prix Albert-Londres de l'audiovisuel sera créé cinq ans plus tard), ou encore en 2018 au site de journalisme collaboratif Forbidden Stories.

Villes ayant accueilli les cérémonies de remise des prix Albert-Londres[modifier | modifier le code]

Titres de presse les plus représentés[modifier | modifier le code]

Journal / magazine Nombre de lauréats Année(s)
Le Figaro 17 1948, 1949, 1951, 1953, 1958, 1960, 1962, 1970, 1972, 1975, 1982, 1986, 1991, 2001, 2002, 2006, 2022
Le Monde 13 1959, 1973, 1981, 1993, 1994, 1996, 2003, 2005, 2007, 2008, 2018, 2019, 2020
Libération 7 1980, 1988, 1997, 1998, 2000, 2004, 2015
Le Point 3 1985, 1992, 2016
L'Express 2 1978, 2010
Paris Match 2 1984, 2012
Le Nouvel Observateur 2 1987, 2013


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Darfay, « Le prix Albert-Londres sera décerné en mai », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne Accès libre, consulté le )
  2. « Prix Albert-Londres: "Un seul mot d'ordre, l'audace" », sur LExpress.fr, (consulté le )
  3. Hervé Brusini, « Le prix par Hervé Brusini », sur prix-albert-londres.scam.fr (consulté le )
  4. « L'appel à candidatures – Prix Albert Londres », sur prix-albert-londres.scam.fr (consulté le )
  5. « Notice de personne "Albert-Londres, Florise (1904-1975)" (BnF) », sur catalogue.bnf.fr (consulté le )
  6. « Association du prix Albert-Londres », sur journal-officiel.gouv.fr/ (consulté le )
  7. « Henri de Turenne (1923-2016) – Prix Albert Londres », sur prix-albert-londres.scam.fr (consulté le )
  8. « Parcours autour du prix Albert-Londres - loi sur la liberté de la presse », sur bnf.fr (consulté le )
  9. « Le jury – Prix Albert Londres », sur prix-albert-londres.scam.fr/ (consulté le )
  10. « L'ami de Saint-EX et Mermoz raconte »
  11. a et b Albert Londres : des journalistes de « La Marseillaise » et d'« Envoyé spécial » primés, sur lemonde.fr, 12 mai 2014
  12. a b et c « Luc Mathieu, Cécile Allegra et Delphine Deloget remportent le prix Albert-Londres », Le Monde, 30 mai 2015.
  13. a b et c « Ces journalistes qui ont remporté le prix Albert-Londres 2016 », sur Le Figaro (consulté le )
  14. «Samuel Forey, journaliste blessé à Mossoul, lauréat du Prix Albert-Londres», Le Figaro, 4 juillet 2017.
  15. a b et c « Le prix Albert-Londres décerné à la journaliste du « Monde » Elise Vincent », Le Monde.fr (consulté le )
  16. « Le prix Albert-Londres décerné au journaliste du « Monde » Benoît Vitkine », sur Le Monde, (consulté le )
  17. a b et c Aude Dassonville, « Le prix Albert-Londres 2020 décerné au journaliste du « Monde » Allan Kaval pour ses reportages en Syrie », sur Le Monde,
  18. a b et c Aude Dassonville, « Le prix Albert-Londres de la presse écrite revient à Caroline Hayek, journaliste à « L’Orient-Le Jour » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. « Margaux Benn, grand reporter au Figaro, récompensée par le prix Albert-Londres », Le Figaro,‎ (lire en ligne Accès libre)
  20. a b et c Brice Laemle, « Le prix Albert-Londres de la presse écrite revient à Margaux Benn, journaliste au « Figaro » », www.lemonde.fr,‎ (lire en ligne)
  21. « «La taupe», un reportage de Dominique Tierce et Hervé Brusini primé en 1991 », francetvinfo.fr, consulté le 19 janvier 2019
  22. « Télérama, la lauréate du prix albert-londres 2018 », sur www.télérama.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Grands Reporters prix Albert-Londres, le monde depuis 1989. Préface Annick Cojean, Jean-Claude Guillebaud. Les Arènes, 2018 (ISBN 978 2 35204 969 2)
  • Henri Amouroux, Grands Reportages. Les quarante-trois prix Albert-Londres 1946–1989, Seuil, 1989 (ISBN 978-2020109482)
  • Christian Hoche, Grands Reporters prix Albert-Londres. 100 reportages d’exception de 1950 à aujourd'hui, Les Arènes, 2010 (ISBN 978-2352041191)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Grands Reportages. Les Films du prix Albert-Londres (1985–2010), 10 DVD, Éditions Montparnasse, 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]