Catherine Jentile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Catherine Jentile (ou Catherine Jentile de Canecaude) est une journaliste française.

Elle est grand reporter et chef du bureau de Washington de TF1 et de la chaine d'information en continu LCI[1].

Son père était reporter de guerre et sa mère, née Sacquet, infirmière-anesthésiste pour Médecins sans frontières[2], cette dernière reçoit la légion d'honneur à la suite d'actions de bravoure pendant la guerre du Viêt Nam [3].

Mariée à Baudouin de Canongettes de Canecaude, ils ont deux fils : Henri et Charles[4].

En 1987, elle obtient le prix spécial du Festival du Grand Reportage de la Ciotat (reportages Guerre du Liban).

En 1992, elle a obtenu également le prix Pierre Mille pour l’ensemble de ses reportages.

En 1998, lui est décerné le prix Albert Londres (avec Manuel Joachim) pour le document « Chronique d’une tempête annoncée » tourné à Gaza et diffusé le 22 novembre 1997 dans l’émission REPORTAGES.

Depuis 2001, elle est membre du jury Albert Londres.

En 2001, elle publie chez Plon un roman "tête brûlée, reporter de guerre" et obtient pour ce livre le grand prix de la SCAM François Billetdoux en 2002.

Le trophée 2002 des « Femmes en Or » dans la catégorie communication lui est attribué. Catherine Jentile dédie son prix aux journalistes tués en mission.

En 2007, elle publie chez Plon un roman destiné aux jeunes, Mahaut, grand reporter, pour faire découvrir son métier qu'elle pratique avec passion et par vocation.

Par décret du 31 décembre 2015, elle est nommée Chevalier dans l'Ordre National de la Légion d'honneur [5].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]