Marjolaine Grappe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marjolaine Grappe
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (33 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Œuvres principales
Les Hommes du dictateur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Marjolaine Grappe est une journaliste, réalisatrice et productrice de documentaires française, née le . Elle est lauréate du prix Albert-Londres 2018 pour son film Les hommes du dictateur.

Études[modifier | modifier le code]

Marjolaine Grappe étudie à l'École publique de journalisme de Tours (EPJT) de 2004 à 2006 puis obtient un baccalauréat universitaire (bachelor’s degree) de journalisme à l'Université de Northern Colorado l’année suivante.

Carrière journalistique[modifier | modifier le code]

Marjolaine Grappe débute sa carrière en intégrant en 2007 l'équipe de France 2 à Washington. Elle couvre notamment la première élection de Barack Obama et l’annonce de la fermeture de Guantánamo[1].

En 2009, elle rejoint la société de production Babel Press à New Delhi en Inde puis s’envole pour Shanghai en Chine en 2012 pour trois ans[2]. Correspondante pour la presse, elle réalise de nombreux reportages sur une Asie en pleine mutation pour les chaînes francophones Arte, Canal+, France 24, la Radio télévision suisse, RTBF, TF1 et Itélé.

En 2013, elle réalise Guantánamo Limbo sur les « innocents » du camp de détention américain et leur libération au compte-gouttes[3]. Son documentaire, produit par Arte, LCP et Babel Press reçoit le grand prix du Figra et est sélectionné comme Étoile de la Scam.

Marjolaine Grappe se lance ensuite dans une trilogie consacrée à la politique de l’enfant unique en Chine. Naître et ne pas être, diffusé en 2014, s’intéresse à la question des « heihaizi », littéralement les « enfants noirs », ceux qui n’auraient pas dû naître[4]. Quelle vie les attend et quels recours ont-ils ? Dans La peine des hommes, elle enquête sur le trafic de femmes en Asie engendré par le trop grand déséquilibre entre les sexes en Chine[5]. Le troisième volet, tourné secrètement pendant deux ans, dévoile les méthodes employées par le planning familial chinois pour faire respecter la loi[6]. Le cri interdit est diffusé en 2016.

Ces trois documentaires sont les premiers coproduits par sa société de production audiovisuelle Orientxpress, fondée en 2012 avec le reporter Christophe Barreyre, avec qui elle réalise ses films[7].

En 2013, alors qu’elle est en tournage en Mongolie, Marjolaine Grappe découvre avec Christophe Barreyre que des femmes nord-coréennes travaillent dans les usines de cachemire. Les deux journalistes tentent en vain de rentrer en contact avec elles en dehors de l’usine et décident de creuser le sujet[8]. Leur enquête, menée avec Mathieu Cellard, dévoile qu’en fait un grand nombre de Nord-Coréens travaillent à l’étranger et que leurs revenus détournés alimentent la fortune de Kim Jong-Il. Elle permet ainsi de répondre à la question du financement du programme nucléaire de la Corée du Nord, pays réputé si pauvre.

Les Hommes du dictateur est diffusé le 26 mai 2018 sur Arte. Ses auteurs reçoivent le prix Albert Londres de l'audiovisuel qui récompense les meilleurs « Grands Reporters » francophones âgés de moins de 40 ans[9]. Pour Marjolaine Grappe, le prix « récompense une façon de travailler qui n’a pas changé avec les années. [Elle] adore passer du temps à creuser un sujet et le faire vivre non pas de manière aride, mais à l’aide de témoignages de gens qui racontent une histoire — ce qui est particulièrement difficile en télévision, surtout si l’on ne veut pas cacher les visages[8]. »

Le 16 mai 2018, elle est cosignataire de la tribune Journalistes, avec ou sans carte de presse dans Libération, une « lettre ouverte à la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels pour la reconnaissance du travail effectué par ceux à qui on refuse un document qui peut les protéger et leur permettre de faire leur travail, parfois dans des conditions périlleuses »[10].

Elle réside à San Francisco où elle rejoint en mai 2019 The Writers Grotto un lieu rassemblant une communauté de plus de 120 « artistes narratifs » (auteurs, journalistes, poètes…)[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Guantánamo Limbo : dans l'enfer de l'oubli[12]
  • 2014 : Naître et ne pas être
  • 2016 : Chine, la peine des hommes[13]
  • 2016 : Chine, le cri interdit (China, in the Mood for Life)[14]
  • 2016 : Les petits soldats de l’Amérique (America’s little soldiers)[15]
  • 2018 : Les hommes du dictateur (All the Dictator's Men)[16]
  • 2018 : La Couleur de la justice (Color of justice) (cinéma)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Guantánamo Limbo[modifier | modifier le code]

  • Prix coup de Pouce 2012[17]
  • Figra 2014 au Touquet : grand prix[18]
  • Étoile de la Scam 2016[19]

Chine, le cri interdit[modifier | modifier le code]

  • Étoile de la Scam 2017[20]

Les hommes du dictateur[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Guantánamo Limbo[modifier | modifier le code]

  • Figra 2015, pour le prix ESJ-Lille Figra[25]

Chine, Naître et ne pas être[modifier | modifier le code]

  • Prix Albert Londres 2015 : finaliste
  • Prix Media Enfance Majuscule 2015 : mention[26]
  • Figra 2018 : compétition internationale[27]

Chine, la peine des hommes[modifier | modifier le code]

  • Figra 2017 : compétition Internationale moins de 40 min.[28]

Chine, le cri interdit[modifier | modifier le code]

  • Prix Albert Londres 2017 : finaliste
  • Figra 2017 : compétition Internationale plus de 40 min.[29]

La Couleur de la justice[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « CHINE, LA PEINE DES HOMMES » (consulté le 12 août 2019)
  2. FIGRA, « Marjolaine Grappe [Interview] », (consulté le 12 août 2019)
  3. « “Il est possible de tourner à Guantanamo, mais sous contrôle drastique”, Marjolaine Grappe », sur Télérama.fr (consulté le 12 août 2019)
  4. « Chine : naître et ne pas être », sur ARTE Info (consulté le 12 août 2019)
  5. « Reporters - Vidéo : en Chine, célibataires par millions cherchent épouses désespérément », sur France 24, (consulté le 12 août 2019)
  6. « "Chine, le cri interdit” : des femmes enceintes et en cavale », sur Télérama.fr (consulté le 12 août 2019)
  7. « Marjolaine GRAPPE - Dirigeant de la société Orientxpress - BFMBusiness.com », sur dirigeants.bfmtv.com (consulté le 12 août 2019)
  8. a et b « La lauréate du Prix Albert-Londres 2018 nous raconte les coulisses de son enquête sur la Corée du Nord », sur Télérama.fr (consulté le 13 août 2019)
  9. a et b « Elise Vincent, Marjolaine Grappe, Christophe Barreyre, Mathieu Cellard et Jean-Baptiste Malet », sur Scam.fr (consulté le 12 août 2019)
  10. « Journalistes, avec ou sans carte de presse », sur Libération.fr, (consulté le 13 août 2019)
  11. (en-US) « About », sur The Writers Grotto (consulté le 12 août 2019)
  12. « film-documentaire.fr - Portail du film documentaire », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 12 août 2019)
  13. « Chine : la peine des hommes », sur ARTE Info (consulté le 12 août 2019)
  14. « film-documentaire.fr - Portail du film documentaire », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 12 août 2019)
  15. « USA : les petits soldats de l’Amérique », sur ARTE Info (consulté le 12 août 2019)
  16. « film-documentaire.fr - Portail du film documentaire », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 12 août 2019)
  17. FIGRA, « Coup de pouce », (consulté le 12 août 2019)
  18. « palmarès FIGRA 2014 - FIGRA » (consulté le 12 août 2019)
  19. « Les Étoiles de la Scam : le palmarès 2016 », sur Scam.fr (consulté le 12 août 2019)
  20. « Palmarès 2017 des Étoiles de la Scam », sur Scam.fr (consulté le 12 août 2019)
  21. (en) « Spotlight Documentary Film Awards : The best independent documentary films of the year! », sur Spotlight Documentary Film Awards (consulté le 12 août 2019)
  22. (it) « Proiezione “All the Dictator’s Men” », sur DIG awards 2019, (consulté le 12 août 2019)
  23. « Palmarès 2019 des Étoiles de la Scam », sur Scam.fr (consulté le 12 août 2019)
  24. « PALMARES 2019 - FIGRA » (consulté le 12 août 2019)
  25. « Dix-sept programmes d’ARTE sélectionnés au FIGRA 2015 | ARTE PRO - Professionnels de l'audiovisuel », sur pro.arte.tv (consulté le 12 août 2019)
  26. « Les autres lauréats du prix média | Enfance Majuscule » (consulté le 12 août 2019)
  27. « CHINE : NAÎTRE ET NE PAS ÊTRE - FIGRA » (consulté le 12 août 2019)
  28. « CHINE, LA PEINE DES HOMMES » (consulté le 12 août 2019)
  29. « CHINE, LE CRI INTERDIT » (consulté le 12 août 2019)
  30. « CPH:DOX - 2019 », sur www.unifrance.org (consulté le 12 août 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]