Émilienne Malfatto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Émilienne Malfatto
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
En 1989
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions
Œuvres principales

Émilienne Malfatto est une autrice, photojournaliste et photographe documentaire indépendante française née en 1989.

Elle est lauréate du prix Goncourt du premier roman 2021 pour son livre Que sur toi se lamente le Tigre, et du prix Albert-Londres pour Les serpents viendront pour toi : une histoire colombienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émilienne Malfatto est née en 1989[1]. Elle étudie en Colombie et en France où elle est diplômée de l'école de journalisme de l'Institut d'études politiques de Paris[2].

Elle commence sa carrière au quotidien colombien El Espectador à Bogota[3], puis travaille pendant huit mois au bureau de l'Agence France-Presse (AFP) au Moyen-Orient[2].

En 2015, elle se poste à Bodrum en Turquie pour rencontrer les candidats à l'exil et en tire Dernière escale avant la mer, un reportage récompensé par le prix France Info-XXI[2].

En janvier 2020, elle se rend à Bagdad pour couvrir la thawra, la révolution irakienne pour le Washington Post. Ses photos sont exposées au festival Visa pour l'image de Perpignan : Irak : Cent jours de thawra[4].

En septembre 2020, elle publie son premier roman, Que sur toi se lamente le Tigre. Dans un style simple et percutant, elle raconte la dernière journée d'une jeune femme irakienne qui va être tuée par son frère parce qu'elle est enceinte hors mariage[5],[6]. Publié par Elyzad, une maison d'édition basée à Tunis, le roman se fait remarquer en recevant la mention spéciale des lecteurs du prix Hors Concours 2020. Finaliste du prix Régine-Deforges, Émilienne Malfatto est récompensée en 2021 par le prix Goncourt du premier roman[7].

En juin 2021, elle publie un essai d'investigation, Les serpents viendront pour toi : une histoire colombienne, dans lequel elle s'intéresse aux disparitions de leaders sociaux en Colombie en enquêtant sur l'assassinat de Maritza, mère de six enfants qui habitait une ferme de montagne[8]. L'ouvrage, publié aux éditions Les Arènes, est retenu dans la présélection du prix Albert-Londres[9] qu’elle obtient le 15 novembre 2021[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Expositions majeures[modifier | modifier le code]

  • 2020 : Festival Visa pour l'image (Perpignan, France) : Irak : Cent jours de thawra[4]
  • 2020 : Photo Schweiz (Zürich, Suisse) : Fallen Angels
  • 2021 : Festival Les Femmes s'exposent (Houlgate, France) : Le dernier Eden[10]
  • 2021 : Zoom Photo Festival (Saguenay, Canada) : Fallen Angels[11]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Littérature sans frontières - Émilienne Malfatto, lauréate du Prix Goncourt du Premier Roman 2021 », sur RFI, (consulté le ).
  2. a b et c « Emilienne Malfatto remporte le prix France Info-XXI », sur Franceinfo, (consulté le ).
  3. a b et c « Le prix Albert-Londres de la presse écrite revient à Caroline Hayek, journaliste à « L’Orient-Le Jour » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. a et b « Irak : Cent jours de thawra », sur Visa pour l’image (consulté le ).
  5. « "Que sur toi se lamente le Tigre" : Emilienne Malfatto plonge au cœur de la tragédie du crime d'honneur dans une famille irakienne », sur Franceinfo, (consulté le ).
  6. « Que sur toi se lamente le tigre, d’Émilienne Malfatto: du code de l’honneur à la loi de l’horreur », sur LEFIGARO (consulté le ).
  7. « Emilienne Malfatto prix Goncourt du premier roman pour "Que sur toi se lamente le Tigre" », sur Franceinfo, (consulté le ).
  8. « Les serpents viendront pour toi (Les Arènes, Paris - 9791037504098) | Livres Hebdo », sur www.livreshebdo.fr (consulté le ).
  9. « Présélection 2021 des Prix Albert Londres », sur Scam.fr (consulté le ).
  10. Béatrice TUPIN, « Emilienne Malfatto | Le dernier Éden », sur Les femmes s'exposent (consulté le ).
  11. (en-US) « New exhibitions 2021 », sur Zoom Photo Festival Saguenay, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]