L'Écho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la presse écrite image illustrant l’économie image illustrant la Belgique
Cet article est une ébauche concernant la presse écrite, l’économie et la Belgique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

 Ne doit pas être confondu avec Les Échos.
L'Écho
Anciennement L'Echo de la Bourse
Image illustrative de l'article L'Écho

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue français
Périodicité quotidien
Format berlinois
Genre Quotiden économique et financier
Prix au numéro 2,10 €
Diffusion 16.631 print + digital (CIM Q3 2013) ex.
Date de fondation 22 mai 1881
Éditeur Mediafin
Ville d’édition Bruxelles

Propriétaire Mediafin
Directeur de la rédaction Frederik Delaplace
Rédacteur en chef Joan Condijts (2013)
Site web http://www.lecho.be/home
L’Écho est présent en format papier, web, numérique et digital.

L'Écho (anciennement L’Écho de la bourse de Bruxelles jusqu'en 1889, puis L'Écho de la Bourse jusque vers 1990)[1] est un quotidien belge d'information politique, économique et financière.

Descriptif[modifier | modifier le code]

Il est destiné à la communauté francophone de Belgique, son équivalent néerlandophone étant le journal De Tijd (Le Temps). L'Écho (tout comme De Tijd) appartient à Mediafin, une coentreprise du groupe Rossel (Le Soir, etc.) et De Persgroep (De Morgen, etc.). Joan Condijts occupe actuellement le poste de rédacteur en chef.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier numéro de L’Écho de la Bourse de Bruxelles est paru le dimanche . Il a été créé par trois agents de change, Alfred Van Der Elst, André Mélot et Hyacinthe Peemans. A l’époque, il s’agissait d’un bulletin d’information qui avait pour vocation de « renseigner utilement, conseiller honnêtement » le public « sur la Bourse, l’industrie et le commerce ». Il était publié deux fois par semaine (le jeudi et le dimanche).

Le journal devint tri-hebdomadaire en 1882 et quotidien en 1890, année où il prit la dénomination simplifiée de L’Écho de la Bourse, un titre qu’il portera pendant cent ans. C’est en 1990 qu’il s’abrège en « L’Écho », pour refléter son évolution éditoriale vers une information plus large que la simple actualité boursière.

L’Écho est imprimé depuis le 9 mai 2009 sur du papier saumon se ralliant de cette manière à la tradition européenne qui veut que les journaux économico-financiers, à l’image du Financial Times, se démarquent de la concurrence par leur couleur mais aussi et surtout par la qualité de leurs articles et leur crédibilité.

L’Écho dispose d’un site internet depuis 1996, d’un site mobile depuis 2008  et d’une version tablette depuis 2010. Le slogan de L’Écho est « Créez vos opportunités ».

Public cible[modifier | modifier le code]

L’Écho s’adresse à un public qui s'intéressent à l'actualité économique et internationale avant tout : du boursicoteur au grand patron du Bel 20, en passant par les responsables politiques, les professions libérales (avocats, consultants), le directeur des ventes, le responsable du marketing, l’enseignant du supérieur, l’étudiant en Éco, Sciences po, Droit, le néo-pensionné, le monde académique…

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Mon Argent
  • Sabato

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exemple de la Une [1]

Lien externe[modifier | modifier le code]