Christophe Ayad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christophe Ayad
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Christophe Ayad est un journaliste français né en 1968 à Strasbourg[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe son enfance au Soudan. Il étudie à l'IEP de Paris puis au Centre de formation des journalistes (CFJ)[1].

Il devient en 1990 secrétaire de rédaction à Libération et devient correspondant au Caire pour ce journal de 1994 à 1999. Rentré en France, il entre dans le service « Monde » de ce journal et couvre l'actualité du Moyen-Orient et de l'Afrique[1].

En 2004, il reçoit le prix Albert-Londres pour ses enquêtes sur le Rwanda et l'Irak.

En 2010, il reçoit le prix du meilleur grand reportage des grands prix des quotidiens nationaux pour un reportage sur le zoo de Gaza. Il a publié une Géopolitique de l'Égypte aux Éditions Complexe[1].

En 2011, il entre au journal Le Monde.

En , dans le cadre de la réorganisation de la rédaction du Monde, il est nommé chef du service international du journal[2].

À partir de la rentrée 2018, Alain Salles le remplace à la direction du service International du Monde, et il devient grand reporter pour le même journal.

"Bobard d'or"[modifier | modifier le code]

Le , le grand reporter Christophe Ayad s'est vu récompensé d'un "Bobard d'or" par la fondation Polémia. Le avait lieu à Paris la manifestation "Allons enfants". Journaliste au Monde, Christophe Ayad couvrait l'événement. Il écrivait ceci : "L'Ordre de Malte participe à l'organisation et au service d'ordre de la manifestation". Dans toute manifestation l'organisateur met en place une sécurité civile en cas d'accident ou de malaise de ses participants. L'unique mission de L'Ordre de Malte était de porter secours aux participants et non, bien sûr, d'assurer le service d'ordre, pas plus qu'il n'a participé à son organisation.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Christophe Ayad », sur France Inter (consulté le )
  2. Une nouvelle équipe au « Monde », article du 27 mai 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]