27th Virginia Infantry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vingt-septième régiment d'infanterie de volontaires de Virginie

27th Virginia Volunteer Infantry Regiment
Image illustrative de l’article 27th Virginia Infantry
Drapeau de l'État de Virginie en 1861

Création
Dissolution
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Battle flag of the Confederate States of America.svg Confederate States Army
Branche Infanterie
Type Régiment
Surnom The Bloody 27th
Le 27e sanglant
Guerres Guerre de Sécession
Batailles
Commandant historique Colonel John Echols
Colonel Andrew J. Grigsby
Major Elisha F. Paxton

Le 27th Virginia Volunteer Infantry Regiment (vingt-septième régiment d'infanterie de volontaires de Virginie) est un régiment d'infanterie levé en Virginie pour servir dans l'armée des États confédérés pendant la guerre de Sécession. Il combat la plupart du temps dans la brigade de Stonewall de l'armée de Virginie du Nord.

Service[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Le 27th Virginia est organisé en , et accepté dans le service confédéré en juillet. Les hommes proviennent des comtés d'Alleghany, de Rockbridge, de Monroe, de Greenbrier, et d'Ohio. Il contient seulement huit compagnies et fait partie de la célèbre brigade de Stonewall. Pendant la guerre, il sert sous le commandement du général T. J. Jackson, R. B. Garnett, Charles Sidney Winder, Paxton, J. A. Walker, et W. Terry.

Les huit compagnies sont les suivantes :

  • Compagnie A - « Alleghany Light Infantry » (infanterie légère d'Alleghany) et « Alleghany Roughs » (voyous d'Alleghany)[1](p5),[note 2]
  • Compagnie B - « Virginia Hibernians » (hibernians de Virginie)[1](p156)
  • Compagnie C - « Alleghany Rifles » (fusiliers d'Alleghany)[1](p5)
  • Compagnie D - « Monroe Guards » (gardes de Monroe)[1](p101)
  • Compagnie E - « Greenbrier Rifles » (fusiliers de Greenbrier)[1](p61)
  • Compagnie F - « Greenbrier Sharpshooters » (tireurs d'élite de Greenbrier)[1](p61)
  • Compagnie G
  • Compagnie H

Combats[modifier | modifier le code]

Le 27th Virginia combat lors de la première bataille de Bull Run[note 3], où il gagne le surnom de « le 27e sanglant » (the Bloody 27th) en raison de ses pertes. Le régiment est engagé sur Henry Hill (la colline d'Henry) à environ 100 yards (91 mètres) à droite du 33rd Virginia Infantry. Le général Jackson donne l'ordre au colonel Echols d'avancer avec le 4th Virginia Infantry leur disant «  Ordonnez aux hommes de se lever. Nous les chargerons maintenant et les reverrons jusqu'à Washington; Retenez vos tirs jusqu'à ce qu'ils soit à 50 yards, puis tirez et donnez leur de la baïonnette ; et quand vous chargerez criez comme des furies ». Le 27th Viriginia Infantry balaie la batterie fédérale stationnée à Henry House. Il poursuit sa progression et se retrouve face à des canons chargés à la mitraille qui fauchent près d'un tiers du régiment. Cependant, le reste des hommes s'emparent des canons avant qu'ils ne rechargent. Le régiment poursuit encore sa progression et met en fuite le 1st Michigan Infantry et capture l'une des couleurs du régiment[2](p56-57).

Il prend part à la première bataille de Kernstown[note 4]. Il participe à la bataille de Jackson, de la campagne de la vallée. Il participe ensuite aux campagnes de l'armée de Virginie du Nord, de la bataille des sept jours jusqu'à la bataille de Cold Harbor, part avec Early dans la vallée de la Shenandoah, et est actif autour d'Appomattox[note 5].

Pertes[modifier | modifier le code]

Le régiment rend compte de 141 blessés à la première bataille de Bull Run, 57 à première bataille de Kernstown, et 4 sur les 136 engagés à la première bataille de Winchester[note 6]. Il perd 3 tués à Cedar Mountain[note 7], a 4 tués et 23 blessés à la seconde bataille de Bull Run, et subit 9 tués et 62 blessés à Chancellorsville[note 8]. Sur les 148 hommes qui combattent à Gettysburg[note 9] environ trente pour cent sont mis hors de combat. Seuls 1 officiers et 20 hommes se rendent.

Commandement[modifier | modifier le code]

Les officiers supérieurs sont les colonels John Echols, James K. Edmondson, William A. Gordon, et Andrew J. Grigsby ; les lieutenants-colonels Charles L. Haynes et Daniel M. Shriver; et les commandants Philip F. Frazer () et Elisha F. Paxton.

Philip F. Frazer (1844-1864) est diplômé de l'institut militaire de Virginie en 1860. Il entre en tant que simple soldat dans la compagnie E - « Greenbrier Rifles » et est élu premier lieutenant de la compagnie. Au printemps 1863, il atteint le grade de commandant ; Il obtient une commission de lieutenant-colonel le lors de la bataille de la Wilderness, et il est tué au combat le jour même d'une balle tirée à la tête[3](p208-209).

Mémoire[modifier | modifier le code]

La compagnie D, la « garde de Monroe », est aujourd'hui une unité célèbre d'histoire vivante.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Local designations of Confederate troops, Рипол Классик (ISBN 9785878753739)
  2. (en) David Emmick, Amick Partisan Rangers., LULU COM, (ISBN 1365723291 et 9781365723292, OCLC 987902857, lire en ligne)
  3. (en) Charles D. Walker, Memorial, Virginia Military Institute: Biographical Sketches of the Graduates and Élèves of the Virginia Military Institue who Fell During the War Between the States, J.B. Lippincott & Company, , 585 p.