13th Vermont Infantry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13th Vermont Infantry
Image illustrative de l’article 13th Vermont Infantry
Drapeau de l'État du Vermont, 1837-1923

Création
Dissolution
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Union
Branche Flag of the United States Army.gif US Army
Infanterie
Rôle Régiment
Fait partie de 2nd Vermont Brigade
Guerres Guerre de Sécession
Batailles
Commandant historique Francis V. Randall

Le 13th Regiment, Vermont Volunteer Infantry (ou 13 VVI) est un régiment d'infanterie d'une durée de neuf mois de l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession. Il sert sur le théâtre oriental, principalement aux défenses de Washington d' à . Il fait partie de la 2nd Vermont Brigade.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 13th Vermont Infantry  est levé à la suite de l'appel du président Lincoln, le , des troupes supplémentaires en raison des résultats désastreux de la campagne de la Péninsule. Il est composé de volontaires des comtés de Washington, Chittenden, Lamoille et Franklin, comme suit:

  • Compagnie A, gardes d'Emmett de Burlington, capitaine John Lonergan.
  • Compagnie B, Waitsfield, capitaine Orcas C. Wilder.
  • Compagnie C, East Montpelier, capitaine Lewis L. Coburn.
  • Compagnie D, Colchester, capitaine William D. Munson.
  • Compagnie E, Morristown, capitaine Joseph J. Boynton.
  • Compagnie F, Richmond, capitaine John L. Yale.
  • Compagnie G, Bakersfield, capitaine Marvin White.
  • Compagnie H, artillerie Lafayette de Calais, capitaine William V. Peck.
  • Compagnie I, Montpellier, capitaine John M. Thacher.
  • Compagnie K, HIghgate, capitaine George S. Blake.

Le commandant du régiment, le colonel Francis V. Randall de Braintree, a servi avec le 2nd Vermont Infantry. Le lieutenant-colonel Andrew W. Brown n'a aucune expérience militaire. Le commandant Lawrence D. Clark a servi en tant que capitaine de la compagnie A du 1st Vermont Infantry. Clark démissionne en à cause de problèmes de santé, et est remplacé par le capitaine Joseph J. Boynton, de la compagnie C. Brown démissionne en , et est remplacé par le capitaine William D. Munson, de la compagnie D.

James Stevens Peck, à l'origine second lieutenant dans la compagnie I, est par la suite nommé adjudant du régiment[1].

Le 13th Vermont part dans un camp à Brattleboro le , et entre au service des États-Unis le , avec 953 officiers et hommes. Il quitte le Vermont le , et arrive à Washington, DC , le .

Le régiment subit ses deux premières pertes en moins de deux semaines de l'arrivée à Washington : Isaac N. Brooks, 16 ans, de la compagnie E, décède le , et le lieutenant Nathaniel Jones Jr, de la compagnie B meurt de la fièvre typhoïde le .

Le régiment installe son camp à l'East Capitol Hill, à trois cents mètres à l'ouest du 12th Vermont Infantry, puis part au camp Chase, à Arlington, en Virginie, le , retournant à l'East Capital Hill trois jours plus tard, lorsque la 2nd Vermont Brigade est formée.

Le régiment marche sur Munson's Hill le et Hunting Creek, le , où il reste jusqu'au , dans le « camp Vermont ». Il est engagé dans un service en piquet à proximité de Fairfax Courthouse du au , participant à repousser la cavalerie de J. E. B. Stuart le . Le régiment est stationné à Wolf Run Shoals du au , puis assure la garde du chemin de fer à Warrenton Junction jusqu'au .

Le , la brigade est affecté à la troisième brigade de la troisième division du Ier corps, et reçoit l'ordre de former l'arrière-garde de l'armée du Potomac alors qu'elle marche vers le nord contre l'armée de Virginie du Nord de Robert E. Lee. Le 13th marche avec la brigade de Wolf Run Shoals le , traverse le fleuve Potomac, le , à Edward's Ferry, et part vers le nord par Frederick City et Creagerstown, dans le Maryland. Le matin du , il quitte Westminster, Maryland, et arrive sur le champ de bataille de Gettysburg après la tombée de la nuit le premier jour de la bataille, et campe dans un champ de blé à la gauche de Cemetery Hill.

Gettysburg[modifier | modifier le code]

Monument à la mémoire du 13th Vermont Volunteer Infantry à Gettysburg

L'après-midi du , le 13th répond à la demande du général Winfield S. Hancock pour aider le lieutenant Gulian V. Weir, de la batterie C, 5th U.S. Artillery, dont la batterie est en danger d'être capturée par un régiment de la brigade du brigadier général Ambroise R. Wright. La batterie est sauvée et déplacée vers l'arrière. Le 13th part vers l'avant pour la route d'Emmittsburg et capture deux canons rebelles. Recevant des tirs en provenant de la maison de Rodgers, le capitaine John Lonergan, de la compagnie A, encercle le bâtiment et fait 81 prisonniers d'un régiment de l'Alabama, retournant vers les lignes principales sur Cemetery Ridge. Par la suite, il reçoit la médaille d'honneur pour ses actions[2].

Les 13th, 14th et 16th Vermont jouent un rôle central pour repousser la charge de Pickett dans l'après-midi du . Le 13th et le 16th flanquent la brigade de James L. Kemper alors qu'elle approche du bosquet d'arbres sur Cemetery Ridge, puis le 16th fait demi-tour, et rejoint par le 14th, stoppe l'avance de la brigade de Cadmus M. Wilcox, capturant des centaines de Virginians. Le lieutenant George Bennedict, un aide de camp du brigadier général George J. Stannard, relate la réaction du général Abner Doubleday, disant : « il agita son chapeau et s'écria : « Gloire à Dieu, gloire à Dieu! Regardez les Vermonters  faire ! » »[3]

Au cours de la marche forcée de la Virginie à Gettysburg, le second lieutenant Stephen F. Brown, de la compagnie K, a désobéi à des ordres, et quitté le régiment pour obtenir de l'eau pour ses hommes. Il est placé aux arrêts et, son épée et son pistolet lui sont retirés. Lorsque le régiment arrive sur le champ de bataille de Gettysburg, il est libéré des arrêts, mais ses armes sont à l'arrière dans le train de ravitaillement du régiment. Prenant une hache de camp, il part au combat, capture un officier rebelle et lui prend son épée et son pistolet. Le lieutenant Brown, qui ensuite sert dans le 17th Vermont Infantry, garde l'épée et la donne finalement à la société historique du Vermont[4].

Au cours de la bataille, le chirurgien du 13th, George Nichols, est responsable d'un hôpital de campagne pour le Ier corps[5].

Après la bataille, le 13th Vermont participe à la poursuite de l'armée de Virginie du Nord de Lee à travers les montagnes Catoctin le , à Middletown, dans le Maryland le , quand il reçoit l'ordre de retourner chez lui. Le régiment part vers  Monocacy Junction, où il prend un train à destination de Baltimore. Partant de Baltimore, le , le régiment rencontre le 12th Vermont Infantry à Brattleboro le . Après quelques jours de permission, le régiment est libéré du service le .

Comme les autres régiments de la 2nd Vermont Brigade, des douzaines d'hommes qui viennent d'être libérés des dizaines de membres du 13th Vermont s'enrôlent à nouveau, principalement dans les régiments de la 1st Vermont Brigade, et le 17th Vermont Infantry.

Citation de la médaille d'honneur[modifier | modifier le code]

  • John Lonergan, capitaine, de la compagnie A, pour acte de bravoure dans la reconquête de 4 canons et de la capture de 2 canons de l'ennemi ; aussi la capture d'un certain nombre de prisonniers à Gettysburg, le .

Décompte final[modifier | modifier le code]

DÉCOMPTE FINAL
Membres d'origine 957
Gain (recrues et transferts) 11
--- Agrégation 968
--- Pertes ---
Tué au combat 12
Mort de ses blessures 8
Décédé de maladie 53
Total des décès 72
Démobilisé 83
Déserteur 7
--- Total des pertes 162
Libéré à divers moment 806
Total des blessés 84
Total des faits prisonniers 5

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Vermont durant la guerre de Sécession

Références[modifier | modifier le code]

  • Benedict, G. G., Vermont in the Civil War. A History of the part taken by the Vermont Soldiers And Sailors in the War For The Union, 1861-5. Burlington, VT.: The Free Press Association, 1888, ii:405-408, 416ff.
  • Dyer, Frederick Henry, A Compendium of the War of the Rebellion. New York: T. Yoseloff, 1908. 3 vol.
  • Peck, Theodore S., compiler, Revised Roster of Vermont Volunteers and lists of Vermonters Who Served in the Army and Navy of the United States During the War of the Rebellion, 1861-66. Montpelier, VT.: Press of the Watchman Publishing Co., 1892, pp. 478-481, 501.

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

  • Coffin, Howard, Full Duty: Vermonters in the Civil War. Woodstock, VT.: Countryman Press, 1995.
  • -----. Nine Months to Gettysburg. The Vermonters Who Broke Pickett's Charge. Woodstock, VT.: Countryman Press, 1997.
  • Palmer, Edwin F., The Second Brigade: or, Camp Life, By a Volunteer, Montpelier: E. P. Walton, 1864.
  • Sturtevant, Ralph Orson and Carmi L. Marsh. Pictorial History: Thirteenth Vermont Volunteers, War of 1861-1865. Privately published by the regiment, c1910.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Vermont dans la Guerre Civile, Peck, James Stevens, consulté le 22 août 2013
  2. Benedit, G. G., Vermont in the Civil War. A History of the part taken by the Vermont Soldiers And Sailors in the War For The Union, 1861-5. Burlington, VT.: The Free Press Association, 1888, ii:456-457.
  3. Benedict, ii:478
  4. Aldrich, Lewis Cass, History of Franklin and Grand Isle Counties Vermont, Syracuse, NY: D. Mason & Co., 1891, pp. 705-9
  5. James T. White, The National Cyclopaedia of American Biography, vol. 18, New York, NY, James T. White & Company, (lire en ligne), p. 327