16th Vermont Infantry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
16th Vermont Infantry
Image illustrative de l'article 16th Vermont Infantry
Drapeau de l'État du Vermont, 1837-1923

Création
Dissolution
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Union
Branche Flag of the United States Army.gif US Army
Infanterie
Rôle Régiment
Fait partie de 2nd Vermont Brigade
Guerres Guerre de Sécession
Commandant historique Charles Cummings

Le 16th Regiment, Vermont Volunteer Infantry (ou 16th VVI) est un régiment d'infanterie d'une durée de neuf mois dans l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession. Il sert sur le théâtre oriental, principalement dans les défenses de Washington, à partir d'octobre 1862 et jusqu'à août 1863. Il fait partie de la 2nd Vermont Brigade.

Recrutement[modifier | modifier le code]

Le 16th Vermont Infantry, un régiment d'une durée de neuf mois, est levé à la suite de l'appel du président Abraham Lincoln du , pour obtenir des troupes supplémentaires en raison des résultats désastreux de la campagne de la Péninsule.

Il est recruté dans les comtés de Windsor et de Windham, les deux comtés les plus méridionaux de l'État, et se rassemble dans les villes suivantes :

  • Bethel, compagnie A, recruté par l'Asa G. Foster.
  • Brattleboro, compagnie B, Robert B. Arms.
  • Ludlow, compagnie C, Asa G. Foster.
  • Townshend, compagnie D, David Ball.
  • Springfield, compagnie E, Alvin C. Mason.
  • Wilmington, compagnie F, Henry F. Dix.
  • Barnard, compagnie G, Harvey N. Bruce.
  • Felchville, compagnie H, Joseph C. Sawyer.
  • Williamsville, compagnie I, Lyman E. Knapp.
  • Chester, compagnie K, Samuel Hutchinson.

Le , les officiers mentionnés ci-dessus se rencontrent à Bellows Falls et élisent Wheelock G. Veazey, de Springfield, comme colonel Charles Cummings, de Brattleboro, lieutenant-colonel, et William Rounds, de Chester, commandant.

Le régiment se rassemble à Brattleboro, le , et entre au service des États-Unis le , avec 949 officiers et hommes du rang. Il quitte Brattleboro le , et arrive à Washington, D.C. le matin du , allant dans un camp près de quatre autres régiments qui forment ensuite la 2nd Vermont Brigade.

Sur le terrain[modifier | modifier le code]

Le régiment marche sur Munson Hill le 30 octobre, puis à Hunting Creek, le , où il y reste jusqu'au . Il effectue ensuite un service de piquet près de Fairfax Court House, jusqu'au , où il concourt à repousser la cavalerie de Stuart le . Le régiment est ensuite stationné à Union Mills, du au , puis à Bristoe Station, Catlett's Station et de Manassas jusqu'au , quand il revient à l'Union Mills.

Le , la brigade est affectée à la troisième brigade de la troisième division du Ie corps, et reçoit l'ordre de former l'arrière-garde de l'armée du Potomac alors qu'elle marche vers le nord après l'armée de Virginie du Nord de Robert E. Lee. Le 16th marche avec la brigade de Wolf Run Shoals le , traverse le fleuve Potomac, le , à Edward's Ferry, et part vers le nord par Frederick City et Creagerstown, dans le Maryland. Il s'approche de Gettysburg le , lorsque les 12th et 15th Venrmont sont détachés à la garde des trains du corps. Les deux régiments accompagnent les trains du corps à Rock Creek Church, près du champ de bataille. Le reste des régiments de la brigade arrive sur le champ de bataille de Gettysburg après la tombée de la nuit le premier jour de la bataille, et campe dans un champ de blé à la gauche de Cemetery Hill.

Gettysburg[modifier | modifier le code]

Le , la brigade aide à renforcer les lignes de piquet, le long de Cemetery Ridge, qui est menacé par une attaque du général confédéré A. P. Hill.

Les 13th, 14th et 16th Vermont jouent un rôle central lorsque l'Union repousse la charge de Pickett l'après-midi du . Le 13th et le 16th Vermont flanquent la brigade de James L. Kemper alors qu'elle approche du bosquet d'arbres sur Cemetery Ridge, puis le 16th se tourne, et rejoint par le 14th, arrête la progression de la brigade de Cadmus M. Wilcox, capturant des centaines de Virginians. Le lieutenant George Benedict, un aide de camp du brigadier général George J. Stannard, relate la réaction du général Abner Doubleday, en disant : « il agita son chapeau et s'écria : « Gloire à Dieu, gloire à Dieu! Regardez les Vermonters faire ! » »[1].

Derniers jours[modifier | modifier le code]

Après la bataille, en raison de la blessure du brigadier général George J. Stannard, le colonel Veazey assume le commandement de la brigade, et il participe à la poursuite de l'armée de Virginie du Nord de Lee à travers les montagnes Catoctin à Middletown, dans le Maryland, puis revient à South Mountain, par Boonesboro, à Williamsport par 14 juillet. Le jour précédent, un piquet fort de 150 hommes du 16th participe à un accrochage avec des piquets rebelles, dans lequel deux soldats sont blessés. C'est la dernière action de la brigade.

Les 14th, 15th et 16th Vermont marchent de nouveau sur Harper's Ferry, en face de South Mountain, et campent près de Petersville, près de Berlin. Le , le régiment est libéré, prend un train de Berlin à Baltimore. Il atteint la ville de New York le . Après avoir passé quelques jours sans incident dans cette ville déchirée par les émeutes, aidant à la sécurité, le régiment poursuit son voyage de retour, arrive à Brattleboro, le , et quitte le service actif le .

Comme les autres régiments de la 2nd Vermont Brigade, qui viennent d'être libérés, des dizaines de membres du 16th Vermont s'enrôlent à nouveau, principalement dans les régiments de la 1st Vermont Brigade, et le 17th Vermont Infantry.

Médaille d'honneur[modifier | modifier le code]

  • Wheelock G. Veazey, colonel, « a rapidement assemblé son régiment et a chargé le flanc de l'ennemi ; a chargé de front sous le feu nourri, et a chargé et détruit une brigade confédérée, tout cela avec des troupes nouvelles pour leur première bataille », à Gettysburg, le .

Décompte final[modifier | modifier le code]

DÉCOMPTE FINAL
Membres d'origine 964
Gain (recrues et transferts) 4
--- Agrégation 968
--- Pertes ---
Tué au combat 16
Mort de ses blessures 8
Décédé de maladie 48
Mort dans les prisons confédérées 1
Total des décès 73
Démobilisé 59
Déserteur 2
Promu dans l'armée américaine 2
Nommé cadet de West Point 1
--- Total des pertes 137
Libéré à divers moments 831
Total des blessés 87
Total des faits prisonniers 4

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Vermont durant la guerre de Sécession

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Benedict, G. G., Vermont in the Civil War. A History of the part taken by the Vermont Soldiers And Sailors in the War For The Union, 1861-5. Burlington, VT.: The Free Press Association, 1888, ii:408-411, 416ff.
  • Dyer, Frederick Henry, A Compendium of the War of the Rebellion. New York: T. Yoseloff, 1908. 3 vol.
  • Peck, Theodore S., compiler, Revised Roster of Vermont Volunteers and lists of Vermonters Who Served in the Army and Navy of the United States During the War of the Rebellion, 1861-66. Montpelier, VT.: Press of the Watchman Publishing Co., 1892, pp. 524-525.

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

  • Coffin, Howard, Full Duty: Vermonters in the Civil War. Woodstock, VT.: Countryman Press, 1995.
  • -----. Nine Months to Gettysburg. The Vermonters Who Broke Pickett's Charge. Woodstock, VT.: Countryman Press, 1997.
  • Palmer, Edwin F., The Second Brigade: or, Camp Life, By a Volunteer, Montpelier: E. P. Walton, 1864.
  • Williams, John C. Life in Camp: A History of the Nine Months' Service of the Fourteenth Vermont Regiment, From October 21, 1862, When It was Mustered into the U.S. Service, to July 21, 1863, Including the Battle of Gettysburg. Claremont, NH: Claremont Mfg Co, 1864.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Benedict, ii:478

Liens externes[modifier | modifier le code]