51st New York Infantry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

51st New York Volunteer Infantry Regiment
Image illustrative de l’article 51st New York Infantry
Drapeau de l'État de New York

Création
Dissolution
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche Infanterie
Type Régiment
Surnom Shepard Rifles
Guerres Guerre de Sécession
Batailles
Commandant historique Edward Ferrero
Robert Brown Potter
Charles Le Gendre
John Gibson Wright

Le 51st New York Volunteer Infantry (ou Shepard Rifles) est un régiment d'infanterie de l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession.

Service[modifier | modifier le code]

Le 51st New York Infantry est organisé à New York City, dans l'État de New York à partir du 27 juillet 1861 par consolidation de plusieurs unités incomplètes[1](p87) et entre en service pour une durée de trois ans d'engagement, le , sous le commandement du colonel Edward Ferrero.

Le régiment est affecté à la deuxième brigade de Reno dans le corps expéditionnaire de Burnside en Caroline du Nord jusqu'en avril 1862. Il est dans la deuxième brigade de la deuxième division du département de Caroline du Nord jusqu'en . Il appartient à la deuxième brigade de la deuxième division  du IXe corps de l'armée du Potomac jusqu'en . Il est dans l'armée de l'Ohio jusqu'en puis dans l'armée du Tennessee jusqu'en août 1863 avant de revenir dans l'armée de l'Ohio jusqu'en septembre 1863. Il appartient au district du centre-nord du Kentucky dans la première division du XXIIIe corps de l'armée de l'Ohio jusqu'en . Il est dans la deuxième brigade de la deuxième division du IXe corps de l'armée du Potomac jusqu'en . Il est dans la première brigade de la deuxième division du IXe corps de l'armée du Potomac jusqu'au le . Il sert en tant que régiment d'ingénieurs dans la deuxième division du IXe corps jusqu'au . Il est dans la première brigade de la deuxième division du IXe corps jusqu'en .

Le 51st New York Infantry quitte le service le à Alexandria en Virginie[2](p2394).

Service détaillé[modifier | modifier le code]

1861[modifier | modifier le code]

Le 51st New York Infantry quitte l'État pour partir à Annapolis, au Maryland, le . Le régiment installe son camp à 1 milles (1,6 kilomètres) de l'académie navale des États-Unis[1](p87). Il est en service à Annapolis jusqu'au .

Monument du 51st New York Infantry sur le site du champ de bataille d'Antietam

1862[modifier | modifier le code]

Le 51st New York Infantry prend part à l'expédition de Burnside sur Hatteras Inlet et Roanoke Island, en Caroline du Nord du au après avoir été transporté à bord des navires Lancer et Roncer à la forteresse Monroe[1](p87). Il participe à la bataille de Roanoke Island le et reste en service sur Roanoke Island jusqu'au . Au cours de cette bataille la deuxième brigade, à laquelle le régiment appartient, fait un mouvement de flanquement à travers un marais dense et sous la pluie. Le régiment participe alors à un assaut féroce contre le fort confédéré et met en déroute les troupes qui l'occupent. À l'issue, le régiment entre en premier dans le fort et hisse le drapeau de l'Union[1](p91).

Il part pour New Bern en Caroline du Nord du au à bord des navires Lancer et Pioneer[1](p92) et prend part à la bataille de New Bern le [note 1]. Le régiment, avec le 21st Massachusetts Infantry, se retrouve face à des ravins couverts par des confédérés positionnés dans des trous d'hommes. Le régiment subit les tirs des confédérés pendant trois heures jusqu'à ce qu'il se retrouve à court de munitions. Le régiment lance alors une charge à la baïonnette qui expulse les confédérés hors de leurs positions. Le régiment subit au cours de la bataille 75 pertes dont un officier et quatorze hommes du rang[1](p97). L’aumônier militaire Orlando Benton se trouve parmi les victimes, tué alors qu'« il encourageait les hommes à faire leur devoir »[3](p99).

Il participe à l'expédition vers Elizabeth City du au . Il est en service à New Bern jusqu'en juillet. Il part pour Newport News, en Virginie du au , puis à Fredericksburg du au . Il marche pour secourir Pope du au .

Il prend part à la campagne de la Virginie septentrionale de Pope du au . Il est à Kelly's Ford le et à Sulphur Springs les et . Il est dans les plaines de Manassas du au . Il participe à la bataille de Groveton le et à la seconde bataille de Bull Run le . Il combat lors de la bataille de Chantilly le [note 2]. Au cours de cette dernière bataille, le régiment subit la perte d'un seul homme du rang, blessé mortellement[2](p2395).

Il participe à la campagne du Maryland du au . Il prend part à la bataille de Frederick City le puis à la bataille de South Mountain le et à la bataille d'Antietam les et [note 3]. Il est à Pleasant Valley jusqu'au et marche ensuite vers Falmouth, en Virginie du au . Il est à Jefferson le et à Sulphur Springs le et à Warrenton le . Il participe à la bataille de Fredericksburg du au . Lors de cette bataille, le premier lieutenant George Washington Whitman, frère de Walt Whitman, est légèrement blessé[4](p335).

1863[modifier | modifier le code]

Le 51st New York Infantry prend part à la « marche dans la boue » du au . Il part pour Newport News, en Virginie le , puis à Covington et Paris au Kentucky du au . Il va ensuite vers Mt. Sterling, au Kentucky le , et à Lancaster du au , et à Crab Orchard le .

Il se rend à Vicksburg, au Mississippi du au et prend part au siège de Vicksburg du au . Il avance sur Jackson, au Mississippi du au et participe à son siège du au . Il prend part à la destruction de chemin de fer à Madison Station du au . Il est ensuit à Milldale jusqu'au . Il part pour Cincinnati en Ohio du au , puis à Nicholasville au Kentucky.

1864[modifier | modifier le code]

Le 51st New York Infantry est en service de la prévôté dans le district du Kentucky du département de l'Ohio jusqu'en . Les vétérans ont un congé en mars et avril. Il se rend à Annapolis au Maryland et rejoint le corps. Il participe à la campagne de la Rapidan à la James du au . Il prend part à la bataille de la Wilderness du au et à la bataille de Spotsylvania du au . Il est sur la rivière Po le et la rivière Ny le . Il prend part à la bataille de Spotsylvania Court House du au et à l'assaut contre le Saillant le . Il participe à la bataille de la rivière North Anna du  au . Il est sur la ligne de la Pamunkey du au . Il participe à la bataille de Totopotomoy au et à celle de Cold Harbor du au . Il est à Bethesda Church du au et devant Petersburg du au . Il prend part au siège de Petersburg du  au . Il participe à l'explosion de la Mine à Petersburg le . Il prend part à la deuxième bataille de Weldon Railroad du au [note 4] et à la bataille de Poplar Grove Church à Peebles's Farm du au . Il participe à la bataille de Boydton Plank Road, à Hatcher's Run les et .

1865[modifier | modifier le code]

Le 51st New York Infantry prend part  la bataille de fort Stedman, à Petersburg le . Il participe à la campagne d'Appomattox du au [note 5] et à l'assaut et la chute de Petersburg le . Il prend part à la poursuite de Lee vers Farmville du au . Il part pour Petersburg, puis pour City Point et Washington D.C., du au . Il défile lors de la grande revue des armées le . Le , les hommes du 109th New York Infantry qui n'ont pas atteint le terme de leur engagement sont transférés dans le régiment[2](p2394). Il est en service à Washington D.C., et à Alexandria, en Virginie., jusqu'en juillet.

Victimes[modifier | modifier le code]

Le régiment perd un total de 378 hommes pendant le service ; 9 officiers et 193 soldats sont tués ou blessés mortellement, 2 officiers et 174 soldats meurent de maladie.

Commandants[modifier | modifier le code]

Membres notables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dyer, Frederick H. A Compendium of the War of the Rebellion (Des Moines, IA: Dyer Pub. Co.), 1908.
  • Memoirs of the late Adjt. Andrew L. Fowler, of the 51st N.Y.V., Who Fell at the Battle of Antietam Bridge, September 17th, 1862 (New York: Ferris & Pratt, Book and Job Printers), 1863.
  • Quarter-Century Banquet of the 51st Regiment N.Y. Volunteers (Shepard Rifles), 29th October, 1886 (New York: Veteran Association), 1886.
  • Whitman, George Washington. Civil War Letters of George Washington Whitman (Durham, NC: Duke University Press), 1975. (ISBN 0-8223-0331-0)
Attribution
  • PD-icon.svg Cet article contient du texte dont le contenu se trouve dans le domaine public. Dyer, Frederick H. (1908). A Compendium of the War of the Rebellion. Des Moines, IA: Dyer Publishing Co.Dyer, Frederick H.PD-icon.svg Cet article contient du texte dont le contenu se trouve dans le domaine public. Dyer, Frederick H. (1908). A Compendium of the War of the Rebellion. Des Moines, IA: Dyer Publishing Co.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) Frank W. Alduino, Sons of Garibaldi in blue and gray : Italians in the American Civil War, Cambria Press, (ISBN 9781624990724, 162499072X et 9781613361894, OCLC 818658380, lire en ligne)
  2. a b c d e f g et h (en) Frederick Phisterer, New York in the War of the Rebellion 1861 to 1865, vol. 3, Albany, J.B. Lyon Company StatesPrinters,
  3. (en) Benedict R. Maryniak et John Wesley Brinsfield, The spirit divided : memoirs of Civil War chaplains : the Union, Mercer University Press, (ISBN 9780865549968 et 0865549966, OCLC 80019895, lire en ligne)
  4. (en) Glenna R., Schroeder-Lein, The encyclopedia of Civil War medicine, M.E. Sharpe, Inc, (ISBN 9780765624703, 0765624702 et 9780765630780, OCLC 644309272, lire en ligne)
  5. (en) Richard D. Sears, Camp Nelson, Kentucky : a Civil War history, University Press of Kentucky, (ISBN 9780813149523 et 0813149525, OCLC 606914560, lire en ligne)
  6. (en) Dean B. Mahin, The blessed place of freedom : Europeans in Civil War America, Brassey's, (ISBN 1574884840 et 9781574884845, OCLC 49952584, lire en ligne)
  7. (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office,