1st United States Sharpshooters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

1st United States Sharpshooters Regiment
Image illustrative de l’article 1st United States Sharpshooters
Sharpshooter, huile sur toile de Winslow Homer (1863). La gravure de presse qui l'inspira (« tireur de précision en piquet de l'Armée du Potomac »[1]) popularisa l'image du sniper isolé et embusqué, pourvu d'une lunette de visée. Elle n'est pourtant qu'un aspect particulier de leurs missions. Les tireurs de Berdan sont avant tout des tirailleurs fournissant un coup de feu de soutien lors des batailles ou en escarmouche.

Création septembre 1861
Dissolution décembre 1864
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche Regular Army
Type Infanterie
Rôle Infanterie légère, tireurs d'élite
Surnom (First) Berdan's sharpshooters
Équipement Fusil Sharps
Guerres Guerre de Sécession
Batailles Campagne de la Péninsule :
- Bataille de Williamsburg
- Bataille de Hanover Court House
- Bataille des Sept Jours
- Bataille de Mechanicsville
- Bataille de White Oak Swamp
- Bataille de Malvern Hill
Seconde bataille de Bull Run
Bataille de South Mountain
Bataille d'Antietam
Bataille de Fredericksburg
Bataille de Chancellorsville
Bataille de Gettysburg
Campagne de Bristoe
Bataille de Mine Run
Bataille de la Wilderness
Bataille de Spotsylvania
Bataille de Cold Harbor
Siège de Petersburg
Colonel du régiment Hiram Berdan

Le 1er régiment de tireurs d'élite des États-Unis, ou 1st U.S. Volunteer Sharpshooters Regiment, était un régiment d'infanterie qui servit dans l'armée régulière fédérale de l'armée de l'Union durant la Guerre civile américaine. Recrutés dès septembre 1861 sous l'égide de Hiram Berdan, les volontaires du 1st U.S.V.S.R. furent employés comme infanterie légère ou chasseurs à pied, en éclairage voire comme franc-tireurs ; mais les « Berdan's Sharpshooters » demeurent célèbres pour être des tireurs de précision, la langue anglo-saxonne désignant de ce nom (sharpshooter, « fin tireur », puis par heureuse homonymie, « tireur au (fusil) Sharps », parfois écrit Sharp-shooter) un tireur d'élite, conjointement avec les termes marksman voire sniper. Dans ce rôle, les Sharpshooters visaient en priorité des cibles « de valeur », officiers ou artilleurs adverses. Leur caractéristique visible, outre l'utilisation du fusil Sharps moderne, précis et parfois amélioré d'une lunette de visée, est leur uniforme originel de teinte vert forêt distinct du bleu quasi-général porté par l'U.S. Army nordiste.

Ce premier régiment de volontaires est entré en service actif à la fin du mois de . Durant leur service, ils combattirent dans la plupart des batailles de l’Est jusqu’à l’automne 1864.

Création[modifier | modifier le code]

Affiche de recrutement pour le régiment

Fondateur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hiram Berdan.

Hiram C. Berdan est à l'origine des unités de tireurs d'élite nordistes. Ingénieur, inventeur (entre autres d'un fusil à répétition), il était également champion de tir au fusil. Le , il est nommé colonel du 1er régiment de Sharpshooters, mais également du second.

Recrutement[modifier | modifier le code]

Les recrues volontaires devaient passer une épreuve de tir au fusil pour prétendre intégrer l'unité de Berdan : chaque homme devait pouvoir placer dix coups dans une cible de 25 cm de diamètre à 180 mètres de distance. Il pouvait choisir l'arme et la position de son choix pour le test. Le candidat devait posséder une vision et des nerfs sûrs, et beaucoup d’entraînement et d’habileté au fusil. Il fallait de plus savoir estimer la distance à la cible et déterminer la trajectoire balistique du projectile.

Il est à noter que ce recrutement se fondait sur l'expérience civile d'avant-guerre, dans un milieu rural de frontiersmen et autres chasseurs, comme pour les « Bucktails » pennsylvaniens[2], mais également parmi les tireurs sportifs : Berdan recrute initialement dans sa ville natale de New-York.

Représentation de « California Joe (en) », sharpshooter célèbre de la compagnie C. Il est considéré comme celui qui introduisit le fusil Sharps dans le régiment.

Composition[modifier | modifier le code]

Sharpshooters en escarmouche.

Durant la guerre civile, les régiments étaient généralement composés de soldats venant d'un même état. Mais en raison des qualifications strictes et des compétences spéciales requises pour devenir membre des Sharpshooters, le régiment était constitué de compagnies recrutées dans différents États de l'Union. Outre les quelques régiments réguliers (professionnels) de l'Armée des États-Unis, les premier et second Sharpshooters étaient parmi les rares unités d'infanterie, volontaires, intégrées dans l'Armée fédérale, avec les « Galvanized Yankees (en) » anciens prisonniers sudistes et surtout les « Colored troops »[3],[4].

Compagnies du régiment, notées "A, B, C, D, E, F, G, H, I, K" :

  • Les compagnies "A", "D" et "H" furent recrutées à New York, en .
  • La compagnie "B" fut organisée à Albany, New York, en .
  • Compagnie "C" dans le Michigan le .
  • Compagnie "E" au New Hampshire le .
  • Compagnie "F" dans le Vermont le .
  • Compagnie "G" (en) dans le Wisconsin le .
  • Compagnie "I" dans le Michigan le .
  • Compagnie "K", également dans le Michigan le [4].

Le régiment fut dissous et amalgamé au 2nd United States Sharpshooters le [5]. Le suivant, les compagnies furent reversées dans divers régiments de volontaires[6].

Armement[modifier | modifier le code]

Les hommes du régiment de tireurs d'élite étaient armés de divers types de fusils, dont le fusil à canon rayé Sharps, le fusil de précision Whitworth (en), des armes de sport ou de chasse appartenant à des particuliers et fabriquées sur mesure[7], mais également des fusils à répétition. Les armes personnelles entraînèrent rapidement des problèmes d'approvisionnement en munitions. En conséquence, Berdan demanda à ce que ses hommes reçoivent réglementairement des fusils Sharps à chargement par la culasse (permettant entre autres de tirer couché, position inadéquate pour le feu de ligne des mousquets mais utile pour les missions dévolues à l'unité). Précis jusqu'à 460 m environ, il était trois fois plus cher que le fusil Springfield standard, qui par ailleurs possédait une portée pratique proche. Son avantage était une cadence de tir trois à quatre fois supérieure. Ajouté au fait que de nombreux Sharpshooters étaient armés de fusils à répétition tels le Spencer ou le Colt 1855[8],[9], il apparaît qu'au-delà du tir de précision, c'est le volume de feu délivré par un petit groupe de tireurs qui était privilégié.

Berdan choisit ainsi le fusil Sharps principalement en raison de sa rapidité de chargement par la culasse et de sa bonne précision à longue distance. Mais le lieutenant-général Winfield Scott rejeta la demande de Berdan, craignant que ce fusil à tir rapide n'entraîne un gaspillage de munitions. Berdan s'adressa alors directement à Abraham Lincoln. Après que le président ait assisté à une démonstration de tir par Berdan (tireur de renommé internationale), il ordonna de fournir immédiatement le fusil Sharps aux deux régiments de tireur d'élite[5]. Cela fut effectif le [10].

Quelques tireurs étaient également pourvu de lunettes de tir, rudimentaires et lourdes, utiles en particulier lors des sièges (elles furent employées pour la première fois lors du siège de Sébastopol, presque dix ans auparavant[2]), et même semble-t-il de crochets de bucheron pour grimper aux arbres[11],[10].

Uniforme classique des Sharpshooters.

Uniforme[modifier | modifier le code]

L'aspect le plus notable de l'uniforme des Sharpshooters de Berdan est la couleur verte, plutôt que le bleu standard des uniformes nordistes. Celle-ci conférait certes aux tireurs d'élite l'avantage évident du camouflage, mais pouvait constituer également un inconvénient, car ils étaient faciles à distinguer des autres soldats de l'Union par les tireurs confédérés ; ils devenaient des cibles prioritaires, car dangereux et pourvus d'un bon équipement récupérable. L'uniforme vert, inspiré de l'infanterie légère britannique (« Green Jacket ») ou des jäger allemands et qui participa de leur célébrité, ne devait en principe pas utiliser de bouton de cuivre, trop réfléchissant[12]. Leurs chaussures étaient du modèle standard de l'Union, avec guêtres, et leurs pantalons étaient en laine verte (bleu pâle au début du conflit[8]), à l'instar des redingotes. Le képi vert semble avoir été agrémenté, du moins les premiers temps, d'une plume noire[9]. En outre, les sacs à dos étaient en fourrure sur un cadre en bois, par opposition à la toile goudronnée habituelle.

Cependant, au cours de la guerre, les vêtements usés finirent par ne plus être fournis et furent remplacés par les tenues fédérales, ce qui du moins conférait l'anonymat aux troupiers d'élite dans un combat en milieu ouvert. Durant la campagne de Gettysburg, la plupart des hommes portaient des uniformes bleus modifiés.

Service et pertes[modifier | modifier le code]

Le premier combat d'escarmouche eut lieu le , pour la défense de la capitale. Puis le régiment est rapatrié en camp d'instruction à Washington, où les civils assistent au spectacle de leur habilité au tir[13],[14]. Il est ensuite assigné à l'Armée du Potomac. Le régiment participera à soixante-cinq combats, en particulier dans les grandes batailles listées ci-dessus. Le dernier eut lieu à Four-Mile Creek, à la mi-. À ce moment, les termes de l'engagement (3 ans) libérèrent les premiers volontaires. À la fin de l'année, ceux qui restaient ou se réengageaient formèrent un unique bataillon ; Berdan lui-même quitta le service en , signant symboliquement la fin des « Berdan's Sharpshooters ». Les maigres effectifs furent transférés au second régiment en décembre, mais ce dernier fût lui-même dissous en février.

Dix officiers du régiment et 143 hommes furent tués au combat ou mortellement blessés, et un officier et 128 hommes sont morts de maladie, soit un total de 282 victimes[4].


Cliché actuel de reconstituteurs du 1st U.S. Sharpshooters, permettant d'apprécier la diversité des équipements au sein d'une même escouade.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Army of the Potomac—A Sharpshooter on Picket Duty, by Winslow Homer, 1862 », sur Wikimedia
  2. a et b Michel Goya, « Tir d'élite, une histoire à longue portée », Guerres & Histoire, vol. 28 « Les snipers »,‎ (ISSN 2115-967X)
  3. (en) « List of United States Volunteer Civil War units », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  4. a b et c (en) « History - U.S. Volunteers », sur www.civilwararchive.com (consulté le 30 mai 2019)
  5. a et b (en) « History », sur www.berdansharpshooter.org (consulté le 30 mai 2019)
  6. (en) « 2nd United States Sharpshooters », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  7. (en-US) « Killers in Green Coats », sur HistoryNet, (consulté le 3 juin 2019)
  8. a et b Liliane et Fred Funcken, L'uniforme et les armes des soldats des Etats-Unis, vol. I, Casterman, , 155 p. (ISBN 2-203-14321-5), p. 84
  9. a et b (en) « Berdan Sharpshooters Online », sur www.berdansharpshooters.com (consulté le 30 mai 2019)
  10. a et b (en) Capt. Stevens, Berdan's United States Sharpshooters in the Army of the Potomac., St. Paul, MN., (présentation en ligne)
  11. (en) « tree spikes », sur www.berdansharpshooter.org (consulté le 30 mai 2019)
  12. (en) « Home Page », sur berdansharpshooter.org (consulté le 31 mai 2019)
  13. (en) « Company E, first regiment U.S. volunteer sharpshooters (three years) », sur dunhamwilcox.net (consulté le 2 juin 2019)
  14. (en) « Berdan's Sharpshooter History », sur berdansharpshooter.org (consulté le 2 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]