47th Virginia Infantry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quarantième-septième régiment d'infanterie de volontaires de Virginie

47th Virginia Volunteer Infantry Regiment
Image illustrative de l’article 47th Virginia Infantry
Drapeau du 47th Virginia Infantry

Création
Dissolution
Allégeance Drapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Branche Battle flag of the Confederate States of America.svg Confederate States Army
Type Infanterie
Rôle Batterie
Guerres Guerre de Sécession
Batailles
Commandant historique Col. Robert M. Mayo, Col. Richard T. Zarvona

Le 47th Virginia Volunteer Infantry Regiment (quarantième-septième régiment d'infanterie de volontaires de Virginie) est un régiment d'infanterie levé en Virginie pour servir dans l'armée des États confédérés pendant la guerre de Sécession. Il combat principalement dans l'armée de Virginie du Nord et est une unité de la division légère d'A. P. Hill.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le 47th Virginia Infantry est formé en , à partir d'hommes recrutés dans les comtés de Caroline, de Middlesex, d'Essex et de Stafford. Une compagnie, la compagnie H, est recrutée dans le Maryland et est connue comme les zouaves de Richard Thomas Zarvona (en). L'unité sert sous les ordres des généraux Pettigrew, Field, Heth, Walker et Barton.

Parmi les compagnies du régiment on trouve :

  • Compagnie A : « The Rough and Readys » - (les durs et prêts)[1](p132)
  • Compagnie C : « Montross Guards » - (gardes de Montross)[1](p102)
  • Compagnie E : « Port Royal Guards » - (gardes de Port Royal)[1](p121)
  • Compagnie H : « Maryland Zouaves » - (zouaves du Maryland)[1](p96)
  • Compagnie I : « Stafford Guards » - (gardes de Stafford), auparavant compagnie I du 30th Virginia Infantry[1](p143)
  • Compagnie K : « Tyranny Unmasked Artillery » - (artillerie de la tyrannie démasquée)[1](p153)

Service[modifier | modifier le code]

Le 47th Virginia Infantry ne participe à aucun combat lors de la première année de la guerre mais participe à des services de piquet et de l’entraînement[2],(p252). Il combat avec l'armée de Virginie du Nord de Seven Pines jusqu'à Cold Harbor, puis est actif dans les retranchements de Petersburg et autour d'Appomattox.

Nous espérons en faire notre métier car nous sommes devenus bons à rien d'autre maintenant.

Lettre de Samuel Selden Brooke, commandant de compagnie du 47th[3]

Lors de la bataille d'Antietam[note 1], le régiment est mené par le lieutenant-colonel John W. Lyell au sein de la brigade de Field[4],(p200).

Lors de la bataille de Chancellorsville[note 2], le régiment est fortement engagé lors de la deuxième journée de combat, le [5](p303). Lors de la réorganisation de l'armée de Virginie du Nord qui suit le régiment est inclus dans le troisième corps de Hill[5](p304).

Lors de la bataille de Gettysburg[note 3], le régiment, faisant partie de la brigade du colonel John M. Brokenbrough alors commandée par le colonel Robert M. Mayo, prend part à des combats lors de la première journée, puis participe à la charge de Pickett au sein de la division de Pettigrew[6],(p231),[5](p304). Le régiment se trouve alors à l'extrême gauche du dispositif de Pickett. Dans le rapport du colonel Mayo au titre de la brigade de Brockenbrough, rédigé le , il précise que le porteur des couleurs du 47th Virginia Infantry a été abattu après ceux des autres régiments de la brigade. Le colonel W. S. Christian du 55th Virginia Infantry précise en 1904 que l'attaque a été désorganisée dès le début. En effet, le 47th Virginia Infantry et le 55th Virginia Infantry devaient se mettre en mouvement sur les ordres du colonel Mayo, mais au début du mouvement ce dernier est introuvable, et sous l'hypothèse de la mort du colonel Mayo, le lieutenant-colonel Lyle fait avancer le régiment avec du retard[7].

Alors que le régiment prend part aux combats à Globe Tavern le [note 4], Lyell est fait prisonnier[5](p304).

En , les 47th Virginia Infantry et 55th Virginia Infantry sont consolidés, mais seuls deux sergents du 47th Virginia Infantry se rendent le .

Pertes[modifier | modifier le code]

Ce régiment compte un effectif de 444 hommes en , et subit 34 pertes sur les 156 hommes engagés à Frayser's Farm. Il rend compte de 29 victimes lors de la seconde bataille de Bull Run, 45 victimes à Fredericksburg, et 45 victimes à Chancellorsville. Vingt-trois pour cent des 209 hommes engagés à Gettysburg sont mis hors de combat.

Commandement[modifier | modifier le code]

Les officiers supérieurs sont les colonels George W. Richardon et Robert M. Mayo, les lieutenants-colonels William J. Greene[note 5],(p252-3), John W. Lyell et James D. Bruce, ainsi que les commandants Edward P. Tayloe and Charles J. Green.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. cf. Ordre de bataille confédéré d'Antietam
  2. Cf. Ordre de bataille confédéré de Chancellorsville
  3. Cf. Ordre de bataille confédéré de Gettysburg
  4. Cf. Ordre de bataille confédéré de Globe Tavern
  5. William J. Green quitte le régiment lors de la réorganisation du printemps 1862 et rejoint l'état-major du brigadier général Pettigrew. Il est tué le lors de la bataille de Gaines's Mill de deux balles

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Local Designations of Confederate Troops, Ithaca, New York, Cornell University Library, , 182 p.
  2. (en) Charles D. Walker, Memorial, Virginia Military Institute: Biographical Sketches of the Graduates and Élèves of the Virginia Military Institue who Fell During the War Between the States, J.B. Lippincott & Company, , 585 p.
  3. (en) Aaron Dean-Sheehan, The Civil War: The Final Year Told by Those Who Lived It, Library of America, , 1024 p. (ISBN 9781598533019)
  4. (en) Jack Dempsey et Brian James Egen, Michigan at Antietam: The Wolverine State’s Sacrifice on America’s Bloodiest Day, Arcadia Publishing, (ISBN 9781625854568), p. 272
  5. a b c et d (en) Justin Glenn, The Washingtons : a Family History., Savas Publishing, (ISBN 9781940669304, 1940669308 et 9781940669298, OCLC 896803081, lire en ligne)
  6. (en) Kent Masterson Brown, Cushing of Gettysburg: The Story of a Union Artillery Commander, University Press of Kentucky, , 368 p. (ISBN 9780813146058)
  7. (en) Richard Rollins, Pickett's Charge: Eyewitness Accounts at the Battle of Gettysburg, Stackpole Books, , 432 p. (ISBN 9780811746847)