5th Virginia Infantry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cinquième régiment d'infanterie de volontaires de Virginie

5th Virginia Volunteer Infantry Regiment
Image illustrative de l’article 5th Virginia Infantry
Drapeau de l'État de Virginie en 1861

Création
Dissolution printemps
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Battle flag of the Confederate States of America.svg Confederate States Army
Branche Infanterie
Type Régiment
Guerres Guerre de Sécession
Batailles
Commandant historique Col. William S. Baylor
Col. Kenton Harper

Le 5th Virginia Volunteer Infantry Regiment (cinquième régiment d'infanterie de volontaires de Virginie) est un régiment d'infanterie levé en Virginie pour servir dans l'armée des États Confédérés pendant la guerre de Sécession. Il combat au sein de la brigade de Stonewall, surtout avec l'armée de Virginie du Nord. Le régiment est connu comme le « cinquième combattant » (Fighting Fifth).

Service[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Le 5th Virginia Infantry est organisé en mai 1861, sous les ordres du colonel Kenton Harper. Huit compagnies proviennent du comté d'Augusta et deux du comté de Frederick. Parmi les huit compagnies d'Augusta, on retrouve la« Mountain Guard », la « Southern Guard », les « Augusta Greys », la « West View Infantry », les « Staunton Rifles », les « Augusta Rifles », les « Ready Rifles » et la « West Augusta Guard »[1].

L'unité fait partie de la brigade de Stonewall et  sert sous les généraux T. J. Jackson, Richard B. Garnett, Charles Sidney Enrouleur, Elisha F. Paxton, James A. Walker et William Terry.

Service détaillé[modifier | modifier le code]

Les premiers combats du régiment ont lieu lors de la première bataille de Bull Run. Lors des combats, il fait face au 2nd Maine Infantry dont les hommes sont aussi vêtus d'uniformes gris. Après avoir pris un court instant pour décider s'il fallait ouvrir le feu, il tire une volée et un échange de tirs de 20 minutes s'engage. renforcé par la légion d'Hampton, il force le 2nd Maine Infantry à battre en retraite[2]. Plus tard, Beauregard mène le 5th Virginia Infantry et la légion de Hampton dans une charge pour reprendre le contrôle de canons repris par le 11th Massachusetts Infantry[2].

Il participe à la première bataille de Kernstown[note 1], et à la campagne de la vallée de Stonewall Jackson. Lors de la bataille de Kernstown, le régiment est l'un des régiments les plus grands de l'armée[3](p133).

Plus tard, le 5th Virginia participe aux campagnes de l'armée de Virginie du Nord, de la bataille des sept jours jusqu'à bataille de Cold Harbor. Il prend part à la bataille de Fredericksburg le  ; le lieutenant-colonel Hazel J. Williams commandant alors le régiment fait le compte rendu des opérations. Le régiment se trouve pris à partie par des tirs d'artillerie et subit des pertes. Il est ensuite positionné à environ 400 yards (366 mètres) en retrait vers heure heure avant d'être appelé à l'avant. Alors que le régiment passe par la « route militaire », il est une nouvelle fois pris sous le feu de l'artillerie fédérale puis est envoyé sur le flanc droit. Le rapport cite onze blessés au cours des combats[4](p158).

Puis, il est actif lors des opérations de la vallée de Shenandoah d'Early et autour d'Appomattox[note 2]. La régiment prend part à la seconde bataille de Kerstown[note 3], qui est considérée comme l'apogée de la campagne d'Early dans la vallée[5](p189). Lors de la bataille d'Opequon, le colonel John Henry Stover Funk est mortellement blessé le [6](p88).

Pertes[modifier | modifier le code]

Le 5th Virginia Infantry subit 4 morts lors de la première bataille de Bull Run et 16 blessés d'Augusta[1]. Il rend compte de 9 tués, 48 blessés et 4 disparus à la première bataille de Kernstown, de 4 tués, 89 blessés, et 20 disparus à la bataille de Cross Keys et de Port Republic[note 4], et subit 14 tués et 91 blessés à la seconde bataille de Bull Run. L'unité subit 120 pertes à Chancellorsville[note 5] et sur les 345 hommes engagés à Gettysburg[note 6], seize pour cent sont mis hors de combat. Il se rend avec 8 officiers et 48 hommes.

Commandement[modifier | modifier le code]

Les officiers supérieurs sont les colonels William S. H. Baylor, John H. S. Funk, William H. Harman, et Kenton Harper ; le lieutenant-colonel Hazel J. Williams ; et les commandants Absalom Koiner et James W. Newton.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Edward L. Ayers, In the presence of mine enemies : war in the heart of America, 1859-1863 (ISBN 9780393247435 et 0393247430, OCLC 916014878, lire en ligne)
  2. a et b (en) Ted Ballard, Battle of First Bull Run, Pickle Partners Publishing, (ISBN 9781782894599 et 1782894594, OCLC 973831229, lire en ligne)
  3. (en) Robert G. Tanner, Stonewall in the valley : Thomas J. 'Stonewall' Jackson's Shenandoah Valley Campaign, spring 1862, Stackpole Books, (ISBN 0811720640 et 9780811720649, OCLC 50017134, lire en ligne)
  4. (en) Frank Moore, The Rebellion Record, Volume 10 de The Rebellion Record: A Diary of American Events, with Documents, Narratives, Illustrative Incidents, Poetry, Etc, Edward Everett, G. P. Putnam,
  5. (en) Scott C. Patchan, Shenandoah summer : the 1864 valley campaign, University of Nebraska Press, (ISBN 9780803207004, 080320700X et 9780803207424, OCLC 122563754, lire en ligne)
  6. (en) Lee A. Wallace, A guide to Virginia military organizations, 1861-1865 Virginia regimental histories series, H. E. Howard, Inc., , 372 p.