Armée du Golfe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'armée du Golfe est une armée de l'Union qui a opéré dans la région des côtes du Golfe contrôlée par les forces de l'Union. Elle a principalement combattu en Louisiane et Alabama.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le général Nathaniel P. Banks commande l'armée du Golfe pendant la majeure partie de ses opérations

Le département du Golfe est créé à la suite de la capture de la Nouvelle Orléans par le capitaine David G. Farragut en 1862. Le commandant des forces d'occupation de l'Union, Benjamin F. Butler, prend le commandement du département. En mars, Butler assume le commandement du département, et l'armée du Golfe est créée à partir de troupes du département du Golfe.

L'armée participe à peu d'action jusqu'à la fin de 1862 et Butler est remplacé par le major général Nathaniel P. Banks le . Banks assure le commandement du département du Golfe et de l'armée du Golfe. À ce moment, l'armée du Golfe est composée d'un seul corps, le XIXe corps, dont Banks est aussi le commandant. Banks dirige l'armée dans plusieurs engagements dans la Louisiane inférieure, qui aboutissent finalement au siège de Port Hudson, le premier engagement majeur de cette armée. L'armée mène le siège et les forces confédérées se rendent finalement le . L'année suivante, le XIIIe corps et deux divisions du XVIe corps sont ajoutés au département, portant l'armée à trois corps. Banks reste au commandement de l'armée et du département pendant que le général William H. Emory assure le commandement du XIXe corps.

En , Banks débute sa campagne désastreuse de Red River. Après son échec, il démissionne de l'armée et est remplacé par le major général Stephen A. Hurlbut. Le XIXe corps est envoyé dans la vallée de la Shenandoah, et les forces qui restent dans l'armée participent à l'attaque terrestre de la bataille de Mobile Bay.

Tardivement au cours de la guerre, les deux corps restant, le XIII et le XVI, sont affectés à la division militaire du Mississippi occidental du major général Edward Canby, pour une offensive planifiée en vue de la capture de la ville de Mobile. Pendant cette opération, Canby renomme la force l'armée du Mississippi occidental d'après le nom de la division militaire qu'il commande. Bien qu'elle porte un nom différent, la force est virtuellement la même armée et prend part à la bataille de Spanish Fort et à la bataille de Fort Blakely. Canby est nommé au commandement du département du Golfe à la fin de la guerre et les forces deviennent de nouveau l'armée du Golfe.

Commandement[modifier | modifier le code]

Commandant De À Batailles principales
Major général Benjamin F. Butler Nouvelle Orléans
Major général Nathaniel P. Banks
Fort Bisland, Irish Bend, Port Hudson, campagne de Red River
Major général Stephen A. Hurlbut affection temporaire
Major général Edward Canby

Ordres de bataille[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]