3rd Maine Infantry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

3rd Maine Volunteer Infantry Regiment
Image illustrative de l’article 3rd Maine Infantry
Drapeau de l'État du Maine

Création
Dissolution
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche Infanterie
Type Régiment
Guerres Guerre de Sécession
Batailles
Commandant historique Moses B. Lakeman

Le 3rd Maine Volunteer Infantry Regiment entre en service à Augusta, dans le Maine, pour une durée de trois ans le , et est libéré du service le . Les anciens combattants qui se sont ré-enrôlés et les recrues qui ne sont pas arrivées au terme de leur engagement sont transférés dans le 17th Maine Infantry.

Services[modifier | modifier le code]

Le 3rd Maine Infantry participe à la bataille de Chantilly[note 1] au sein de la brigade de Birney ; notamment il fait partie des troupes qui subissent des combats difficiles en fin de journée lors les troupes de la brigade mises en ligne, bien que composées d'hommes aguerris, sont d'abord réticentes à monter au combat[1].

Le régiment prend part à la bataille de Chancellorsville (-) au sein de la deuxième brigade de la première division du IIIe corps de l'armée du Potomac[2](p457),[note 2].

Le 3rd Maine participe à la bataille de Gettysburg[note 3] ; Le , le régiment subit de lourdes pertes, d'abord lors d'un combat au cours d'une reconnaissance menée par le 1st U.S. Sharpshooters et un détachement du 3rd Maine Infrantry qui se heurte au 10th Alabama Infantry et au 11th Alabama infantry et ensuite dans la journée lors des combats à Peach Orchard. Les pertes de cette journée sont 112 hommes sur les 210 engagés dans les combats[3].

Commandants[modifier | modifier le code]

Colonel Moses B. Lakeman

Nombre de victimes et effectif total[modifier | modifier le code]

Le 3rd Maine a vu l'enrôlement de 1 586 hommes au cours de son existence. Il a perdu 10 officiers et 124 soldats tués au combat ou des suites de blessures reçues au cours d'une bataille et 1 officier et 148 soldats supplémentaires sont morts de la maladie[4]. 33 hommes sont morts dans les prisons confédérées. Le total des décès du régiment sont de 316[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David A. Welker, Tempest At Ox Hill : the Battle of Chantilly, Da Capo Press, (ISBN 9780306817205, OCLC 818858164, lire en ligne)
  2. (en) Stephen W. Sears, Chancellorsville, Houghton-Mifflin Co, (ISBN 0395634172, 9780395634172 et 039587744X, OCLC 35008268, lire en ligne)
  3. (en) Carol Reardon, A field guide to Gettysburg : experiencing the battlefield through its history, places, & people (ISBN 9781469608181, OCLC 902599652, lire en ligne)
  4. http://www.civilwararchive.com/Unreghst/unmeinf1.htm la Guerre Civile Archive Site, après Dyer
  5. (en) « Archived copy » (consulté le 12 décembre 2007) Site web des archives de la guerre de Sécession de l'État du Maine

Liens externes[modifier | modifier le code]