7th New York Infantry Regiment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

7th Regiment New York Volunteer Infantry
Image illustrative de l’article 7th New York Infantry Regiment

Création
Dissolution
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Type Infanterie
Guerres Guerre de Sécession
Batailles

Le 7th New York Volunteer Infantry Regiment est un régiment d'infanterie qui sert dans l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession. Il est aussi connu sous appellation de la garde de Steuben ou Steuben Regiment. Il ne doit pas est confondu avec le 7th New York Militia (en), un régiment complètement différent dont la période de service chevauche celle du 7th New York Volunteers.

Service[modifier | modifier le code]

Groupu du 7th N.Y. Infantry

Le régiment est organisé dans la ville de New York, et est levé pour un engagement de deux années à compter du . Rapidement lors de son entraînement il est tellement sous-équipé qu'un civil qui visite des troupes écrit une lettre au rédacteur en chef du New York Times (publiée le ) se plaignant que les tailleurs dans le régiment ont dû recoudre les uniformes et y coudre des boutons, et que quelques soldats portent des « nus-pieds ». Le rédacteur de la lettre est impressionné (sic) :

« Je n'ai jamais vu de troupes auparavant, et je n'ai en plus vu depuis, qui soient dans un tel état indescriptible de discipline. Les hommes ne portent pas l'uniforme, mais sont très mal habillés, - dans beaucoup de cas chaussés avec des nus-pieds. La manière avec laquelle ils marchaient rapidement dans la boue de la troisième avenue était le plus remarquable. »

À « une ou deux exceptions » près, pratiquement tous les officiers du régiment avait eu une expérience dans des armées européennes, et six soldats sur huit avaient déjà été en service, souvent lors de batailles. « Les seules armes qu'ils avaient alors étaient de vieux mousquets achetés par les officiers eux-mêmes »[1].

Le régiment participe à la bataille de Big Bethel le [note 1]. Lors de l'approche le régiment est à l'origine de tirs fratricides sur le 3rd New York Infantry, ce qui alerte les confédérés sur la présence des forces de l'Union.

Le régiment est libéré le .

Pertes[modifier | modifier le code]

Le régiment subit 102 morts par blessures et 47 par d'autres causes, pour un total de 149 décès.

Commandants[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "A Word in Season on an Important Subject", letter to the editor, New York Times, May 16, 1861, retrieved (from subscription archives, sometimes available to nonsubscribers) June 23, 2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Frederick Phisterer, New York in the War of the Rebellion, Albany, J.B. Lyon Co.,
  • (en) The Union army: a history of military affairs in the loyal states, 1861-65 -- records of the regiments in the Union army -- cyclopedia of battles -- memoirs of commanders and soldier, Madison, Wisc., Federal Pub. Co.,

Liens externes[modifier | modifier le code]