17e régiment de tirailleurs algériens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
17e régiment de tirailleurs algériens
image illustrative de l’article 17e régiment de tirailleurs algériens
Insigne régimentaire du 17e Régiment de Tirailleurs Algériens

Pays Drapeau de la France France
Branche armée de terre
Type régiment de tirailleurs
Rôle infanterie
Devise Le don de Dieu
Inscriptions
sur l’emblème
Maroc 1925-1926
Guerres Bataille de France
Décorations Aucune citation au régiment

Le 17e régiment de tirailleurs algériens était un régiment d'infanterie appartenant à l'Armée d'Afrique qui dépendait de l'armée de terre française.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • Formé en 1918 avec le 17e Régiment de Marche de Tirailleurs Algériens.
  • En 1920 : 17e Régiment de Tirailleurs Algériens.
  • En 1924 : 17e Régiment de Tirailleurs Nord Africains.
  • En 1926 : 17e Régiment de Tirailleurs Algériens.
  • En 1929 : Il est dissous.
  • En 1939 : Il est reformé.
  • En 1940 : Il est dissous.
  • En 1954 : Il est reformé.
  • En 1961 : Il est définitivement dissous.

Historique des garnisons, campagnes et batailles du 17e Tirailleurs Algeriens[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Il tient garnison au Levant de 1919 à 1921, puis au Maroc de 1925 à 1926.
Il est dissous en 1929.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le régiment est reconstitué lors de la mobilisation de septembre 1939 en Algérie. Il est tout d'abord envoyé en Tunisie puis dirigé sur la métropole avec la 87e D.I.A..
Il Débarque en France en novembre 1939, il gagne le secteur fortifié de la Sarre en février 1940.

En mai, il fait mouvement vers l'Ailette. Le 5 juin, il y reçoit l'attaque allemande et malgré une résistance héroïque doit se replier le 7. Le régiment est ensuite engagé dans de durs combats qui ont marqué la défense de l'Aisne, puis la retraite vers la Seine et la Loire. Il sera dissous à nouveau à l'armistice.

après 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Le régiment est reformé sous le nom de 1er Bataillon du 17e Régiment de Tirailleurs Algériens de 1954 à sa dissolution en 1961, il tiendra garnison à Laghouat.

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Drapeau du régiment[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1] :

7e et 17e régiment de Spahis - drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Aucune citation au régiment

Devise[modifier | modifier le code]

Le don de Dieu.

Insigne du 17e Tirailleurs Algériens[modifier | modifier le code]

Croissant blanc, portant la devise du régiment, fermé par une étoile chérifienne évoquant la présence de l'unité au Maroc. Au centre paysage d'Afrique du Nord. Sur le ciel le chiffre "17" en caractères stylisé.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anthony Clayton, Histoire de l'Armée française en Afrique 1830-1962, Albin Michel, 1994
  • Robert Huré, L'Armée d'Afrique: 1830-1962, Charles-Lavauzelle, 1977

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]