142e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
142e Régiment d'Infanterie
Image illustrative de l'article 142e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 142e Régiment d’Infanterie

Création 1795
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Devise Verdun! On ne passe pas
Inscriptions
sur l’emblème
Lützen1813
Bautzen 1813
Champaubert 1814
Montmirail 1814
Ypres 1914
Fort De Vaux 1916
L'Avre 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles Bataille de Verdun
Fourragères aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
deux palmes

Le 142e régiment d'infanterie de ligne (142e RI) est une unité de l’armée française.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1795: création 142e Demi-Brigade de Bataille formé à partir de :
  • Le 2e Bataillon, 77e Régiment d'infanterie.
  • Le 3e Bataillon, Volontaires de l'Orne.
  • Le 4e Bataillon, Volontaires de la Charente-Inférieure.
  • 1796: dissous et incorporé dans la 86e Demi-Brigade d'Infanterie de Ligne.
  • 1813: création du 142e Régiment d'Infanterie de Ligne formé à partir de la 5e, 36e, 38e et 61e Garde Nationale cohortes.

Colonels/Chef de brigade[modifier | modifier le code]

  • 1795: Normand (Jean-Gaspard) Chef de brigade.
  • 1813: Fournier (Jean-Louis) colonel.
  • 1813: Camescasse (Arnaud) Colonel, tué à la bataille de Leipzig[1].
  • ...
  • ...
  • ...
  • 1901 - 1906 : Bezançon (Léandre) colonel (nommé général en 1906)
  • ...
  • ...
  • Colonel Lamolle, et son adjoint le lieutenant-colonel Rouhan (Jean), tués le 18/08/1914 à la bataille de Bisping, en même temps que 25 autres officiers et 1 150 hommes.
  • ...
  • 11/04/1915- 14/08/1916: Colonel Tahon
  • ...
  • ...
  • ...
  • ...
  • 1940 : Lieutenant-Colonel Ruffiandis.
  • ...
  • ...
  • ...

Historique des garnisons, combats et batailles du 142e RI[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

insigne de béret d'infanterie

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

1870 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

À l'entrée en guerre, le 142e RI était en dépôt à Mende (Lozère) et son État-Major à Lodève (Hérault).

Le régiment était rattaché à la 62e brigade d'infanterie de la 31e division d'infanterie du 16e corps d'armée commandé par le Général Taverna à Montpellier (Hérault).

À la 31e DI d'août 1914 à juin 1915, puis 124e division d'infanterie jusqu'en novembre 1916 puis à la 163e division d'infanterie.

1914[modifier | modifier le code]

En Lorraine; Housee; Maizières-les-Vis; Bisping; Angviller…Mettesheim.

  • Premier jour de combat le 18 août 1914. Le régiment perd son chef le colonel Lamolle, atteint d'une balle à la tête, son adjoint le lieutenant-colonel Jean Rouhan d'une balle au ventre, 27 officier et 1 150 hommes.

" Quelques éléments du 3e bataillon à la suite du drapeau que porte le lieutenant Viala, parviennent jusqu'à Loudrefing, d'où ils chassent l'ennemi. La 10e compagnie s'empare de la station grâce à l'héroïsme du capitaine Douzan, qui, blessé, continue à marcher à la tête de sa compagnie, en criant : "En avant !". Mais bientôt, frappé par plusieurs balles, il tombe ; ses derniers mots sont : "Vive la France !". À leur tour, ces éléments, écrasés par l'artillerie lourde allemande, sont obligés de se replier sur les hauteurs voisines du village. Le lieutenant Viala est tué et le drapeau déchiqueté par la mitraille. [...] À la nuit tombante, la retraite est générale, les Allemands exploitent leur succès en talonnant les éléments restants du 142e régiment, qui, sous le commandement de quelques officiers et sous-officiers, se retirent en combattant sur le village de Bisping. Les musiques allemandes jouent le Wacht am Rhein. [2]

  • Vallée de la Mortagne (l'historique décrit quelques atrocités perpétrées, semble-t-il, par l'armée allemande à Gerbéviller)…
  • Bataille des Flandres en Belgique…

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

Participe à la bataille de Verdun, Champagne…

1917[modifier | modifier le code]

Les Eparges, Champagne, Verdun, Champagne…

1918[modifier | modifier le code]

La Somme, Champagne, Ardennes…

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Il devait rejoindre en tant que 16edemi brigade de chasseurs a pied (16e DBCP) la 240e division légère d'infanterie (DLI) le 15 mai 1940 mais a été remplacé par la 40e demi brigade nord africaine (DBNA).

Affecté à la 8e D.I et renommé 142e RI le 1er juin 1940 sous les ordres du lieutenant-colonel Ruffiandis. Formé le 1er juin 1940 à partir du GUI 16, 11e Bataillons des 15e et 159e RI ainsi que de la 7e demi brigade de chasseurs alpins (DBCA).

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, brodées en lettres d'or, les inscriptions[3]:

Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

142e régiment d'infanterie de ligne-drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

sa cravate porte la Croix de guerre 1914-1918 avec deux citations à l'ordre de l'armée.Croix de guerre 1914-1918 française.jpg

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Devise[modifier | modifier le code]

Verdun! On ne passe pas

Insigne[modifier | modifier le code]

Ecu vert bleu pals rouges or fleurs de lys épée écusson avec tête de loup noire.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Fait d'armes faisant particulierement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

  • Lutzen 1813, Bautzen 1813, Champaubert 1814 et Montmirail 1814.

Personnages célèbres ayant servi au 142e RI[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Pigeard, Dictionnaire de la Grande Armée, Tallandier, (ISBN 2-84734-009-2), p. 697
  2. Historique du 142e Régiment d'infanterie pendant la guerre de 1914-1918, anonyme, Paris, Berger-Levrault
  3. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]