163e division d'infanterie (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 163e division.

163e division d'infanterie
Création 10 novembre 1916
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1917 - Bataille des monts de Champagne
1917 - Bataille de Verdun
1918 - 2e Bataille de Picardie
(Bataille de l'Avre)
1918 - 4e Bataille de Champagne
1918 - Offensive des Cent-Jours
(Bataille de Champagne et d'Argonne)
(Poussée vers la Meuse)

La 163e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Les chefs de la 163e division d'infanterie[modifier | modifier le code]

  • 29 octobre 1916 - 13 juin 1917 : Général Joseph Bordeaux
  • 13 - 16 juin 1917 : Général Mareschal
  • 16 juin 1917 - 12 janvier 1919 : Général Boichut

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

  • Infanterie
53e régiment d'infanterie de novembre 1916 à novembre 1918
142e régiment d'infanterie de novembre 1916 à novembre 1918
415e régiment d'infanterie de novembre 1916 à novembre 1918
  • Cavalerie
1 escadron du 9e régiment de hussards de novembre 1916 à juillet 1917
1 escadron du 1er régiment de dragons de juillet 1917 à janvier 1918
1 escadron du 14e régiment de hussards à partir de janvier 1918
  • Artillerie
2 groupes de 75 du 44e régiment d'artillerie de campagne de novembre 1916 à juillet 1917
1 groupe de 95 du 32e régiment d'artillerie de campagne de novembre 1916 à juillet 1917
3 groupes de 75 du 244e régiment d'artillerie de campagne à partir de juillet 1917
110e batterie de 58 du 1er régiment d'artillerie de campagne de novembre 1916 à janvier 1918
101e batterie de 58 du 244e régiment d'artillerie de campagne à partir de janvier 1918
8e groupe de 155c du 104e régiment d'artillerie lourde à partir de juillet 1918
  • Génie
bataillon de pionniers issu du 104e régiment d'infanterie territoriale d'août à novembre 1918

Historique[modifier | modifier le code]

Constitution dans la région de Chaumuzy, Gueux entre le 10 et le 15 novembre 1916.

1916[modifier | modifier le code]

  • 15 – 30 novembre : mouvement vers le camp de Ville-en-Tardenois : instruction.
  • 30 novembre 1916 – 29 janvier 1917 : mouvement par étapes vers la région de Villers-Cotterêts ; travaux et instruction.

1917[modifier | modifier le code]

  • 29 janvier – 8 février : mouvement vers Meaux par Betz, puis transport par V.F. de Meaux à Bar-le-Duc ; instruction.
  • 8 février – 14 juin : mouvement vers le front, puis occupation d'un secteur vers les Éparges et le nord du bois de Loclont, étendu à gauche, le 15 avril, jusqu'à Haudiomont.
  • 14 juin – 14 juillet : retrait du front ; transport par camions vers Gondrecourt ; repos et instruction vers Gondrecourt et Montier-en-Der.
  • 14 juillet – 4 août : mouvement vers le front ; et à partir du 20 juillet, occupation d'un secteur vers le mont Cornillet et le mont Haut : engagements violents le 25, 26, 27 juillet (Bataille des monts de Champagne).
  • 4 août – 31 août : retrait du front ; repos vers La Chaussée-sur-Marne.
  • 31 août – 13 septembre : transport par camions dans la région de Verdun ; repos. Éléments en secteur sur la rive droite de la Meuse.
  • 13 septembre – 4 octobre : occupation d'un secteur entre Damloup et le bois le Chaume : engagements violents le 14 et 24 septembre et le 1er octobre (2e Bataille Offensive de Verdun).
  • 4 octobre – 5 novembre : retrait du front, mouvement vers Avize ; repos.
2 novembre : mouvement vers Tours-sur-Marne.
  • 5 novembre 1917 – 10 mars 1918 : occupation d'un secteur vers le Teton et le mont Haut.

1918[modifier | modifier le code]

  • 10 mars – 27 mars : retrait du front et travaux de deuxième position au Nord de Châlons-sur-Marne ; puis repos et instruction vers Tours-sur-Marne et Jâlons.
  • 27 mars – 10 avril : transport par camions dans la région d'Ailly-sur-Noye. Éléments engagés au nord puis au sud de Moreuil au fur et à mesure de leur arrivée, dans la Bataille de l'Avre (2e Bataille de Picardie) : combats violents, particulièrement le 4 avril, vers Mailly-Raineval. Front stabilisé au début avril entre le sud de Mailly-Raineval et l'ouest de Moreuil.
5 avril : secteur réduit à gauche, jusqu'au nord-ouest de Mailly-Raineval.
  • 10 avril – 27 avril : retrait du front ; à partir du 13 avril transport par V.F. dans la région de Châlons-sur-Marne ; repos à Saint-Germain-la-Ville. À partir du 20 mouvement par étapes vers la Cheppe.
  • 27 avril – 15 juillet : occupation d'un secteur entre le mont Cornillet et la ferme des Marquises : actions locales entre le 30 mai et le 1er juillet.
31 mai - 4 juillet : extension du front jusqu'à l'ouest de Prunay.
  • 15 juillet – 22 juillet : engagée dans la 4e bataille de Champagne ; replis vers Prunay et le nord-ouest de Prosnes : résistance sur la position principale, puis contre-attaques françaises ; organisation des positions conquises.
  • 22 juillet – 28 juillet : retrait du front et occupation d'une deuxième position dans la région de Courmelois.
  • 28 juillet – 25 août : mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Prunay et le sud du mont Cornillet.
  • 25 août – 17 septembre : retrait du front retrait vers Juvigny et Matougues.
  • 17 septembre – 20 octobre : occupation d'un secteur vers Auberive-sur-Suippe et la ferme de Moscou. À partir du 26 septembre, engagée dans la Bataille de Champagne et d'Argonne : progression jusqu'à Suippes, atteinte le 6 octobre
11 octobre : prise de Pont-Faverger, le 12, franchissement de la Retourne, puis progression jusqu'à l'Aisne. Organisation des positions conquises vers Rethel et Thugny-Trugny
2 novembre : passage de l'Aisne vers Semuy.
  • 5 novembre – 11 novembre : Engagée dans la Poussée vers la Meuse : combats vers Lametz et Omont ; le 8 novembre progression jusqu'à la Meuse, à l'est de Flize, du 9 au 11 novembre, ultimes combats de la Grande Guerre sur la rive nord de la Meuse vers Vrigne-Meuse.

Rattachements[modifier | modifier le code]

2 décembre 1916 – 31 janvier 1917
27 mars – 13 avril 1918
31 janvier – 2 juillet 1917
31 août – 4 octobre 1917
2 juillet – 31 août 1917
4 octobre 1917 – 27 mars 1918
13 avril – 21 octobre 1918
30 octobre – 11 novembre 1918
10 novembre – 2 décembre 1916
21 – 30 octobre 1918

L'Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'après Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]