Pica (maladie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pica.
Pica (maladie)
Classification et ressources externes
Glore Stomach Display.jpg
Contenu de l'estomac d'un patient souffrant de pica (1 440 objets dénombrés).
CIM-10 F50.8, F98.3
CIM-9 307.52
DiseasesDB 29704
eMedicine ped/1798 
MeSH D010842
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le pica est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par l'ingestion durable (plus d'un mois) de substances non nutritives (terre, craie, sable, papier, etc.).

Définitions et caractéristiques majeures[modifier | modifier le code]

Le pica se caractérise par l’absorption d’objets non comestibles qui varient en fonction de l’âge de l’enfant : plâtre, plomb, sable, cailloux, cheveux... Ce trouble apparaît généralement entre 1 et 2 ans et on établit le diagnostic si les symptômes durent plus d’un mois et ne peuvent être associés à une pratique culturelle observable dans l’environnement de l’enfant.

Troubles associés[modifier | modifier le code]

Ce trouble est fréquemment associé à un retard mental et/ou un trouble envahissant du développement (TED) comme l'autisme. La CIM-10[1] de l'organisation mondiale de la santé (OMS) ne permet pas le diagnostic du pica si un autre trouble psychopathologique, hormis le retard mental, est détecté. Il y a donc à ce niveau une nette différence avec le DSM-IV de l'APA[2].

Cette pathologie conduit à des problèmes de santé sérieux comme des infections (ex: toxocarose humaine), une anémie ferriprive (ou anémie par carence martiale), du saturnisme en cas d'ingestion de certaines peintures à base de céruse. Dans ce cas, l'intoxication au plomb est dépistable par dosage de la plombémie sanguine et les copeaux de peinture peuvent être repérés sur une radiographie de l'abdomen. Ce comportement est favorisé par le goût sucré de la céruse.

Évolutions, épidémiologie et traitement[modifier | modifier le code]

Le pica est une affection rare, non chronique, qui disparaît sans intervention médicale, mais qui peut durer des années et qui laisse fortement présager une pathologie de type boulimie à l’adolescence.

La psychothérapie associée à une modification de l'environnement (remplacement de peintures au plomb par des peintures neutres, en particulier), ainsi que le dépistage et la prise en charge d'éventuelles complications.

Il n’existe pas de traitements médicamenteux dont la fiabilité est établie. En revanche, des études récentes dans le domaine[Lesquelles ?] comportemental laissent de réels espoirs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classification internationale des maladies, 10e édition
  2. American Psychiatric Association

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]