Quérulence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La quérulence, dérivé de quérulent emprunté au latin tardif querulans « qui se plaint », « qui plaide en justice »[1], est en psychiatrie un délire de revendication. Au départ d'un dommage parfois réel mais non reconnu, le malade, souvent paranoïaque, amplifie démesurément son préjudice et poursuit indéfiniment celui à qui il en impute la cause. Sans succès dans sa plainte, il peut user de violence.

Les tribunaux redoutent les quérulents, appelés dans ce cadre les « plaideurs vexatoires » et qui, par leurs attitudes, peuvent perturber une cour de justice[2].

Spécificités[modifier | modifier le code]

Dans le cas d'un hypocondriaque, la cible du harcèlement ou de la vengeance peut être un médecin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire culturel en langue française sous la direction d'Alain Rey 2006, p 2290.
  2. Les quérulents en Justice

Liens externes[modifier | modifier le code]