Cure-dent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Des cure-dents en bois
Le cure-dents traditionnel au Maroc : herbe aux cure-dents (ammi visnaga)
Un cure-dent de style japonais 爪楊枝 (Tumayouji)

Un cure-dent est un bâtonnet piquant, aigu, qu'il est possible d'introduire entre les dents, et ainsi retirer les résidus, les particules alimentaires demeurées prises entre celles-ci.

Les cure-dents sont aussi utilisés pour piquer des hors-d'œuvres et permettre de les saisir facilement (cubes de fromage, olives, petites saucisses, petits bouts de viande etc.).

Description[modifier | modifier le code]

Les cure-dents sont généralement de bois, mais ils peuvent aussi être en plastique, ou en métal. Les plus vieux cure-dents étaient des brindilles de bois ou étaient faits d'os. Le cure-dent est taillé soit en pointe, soit en biseau. Ils mesurent en moyenne 5 ou 6 centimètres.

Les marocains utilisent les tiges de la plante ammi visnaga pour se curer les dents.

Historique[modifier | modifier le code]

Usage de cure-dents lors d'un banquet des Noces de Cana.
Pendentif cure-dent et cure-oreille d'Anton Fugger.

Le cure-dent existe déjà depuis la Préhistoire, car des marques de cure-dents ont été découvertes dans les dents des crânes d’homme du Néolithique. Des cure-dents faits en bronze ont été trouvés dans des tombes préhistoriques au nord de l’Italie et à l’est des Alpes. Cet objet était aussi connu en Mésopotamie.

Agathocle de Syracuse aurait été tué en 289 avant J.-C. par un cure-dent enduit de poison qui lui a été donné par un de ses esclaves.

On a également trouvé des cure-dents en argent datant de l’Antiquité, et des cure-dents romains en bois de lentisque.

Le mot est cité pour la première fois dans l’Inventaire du duc de Berry en 1416, et le cure-dent moderne le plus ancien qui nous soit parvenu est un cure-dent en or du XVIe siècle, d’origine italienne, conservé au Metropolitan Musem de New York.

Aux États-Unis, il semble que l’un des plus vieux restaurants du pays, l'Union Oyster House à Boston ait été en 1862 le premier à offrir des cure-dents à ses clients. Le propriétaire, Charles Forster, avait importé des cure-dents de l’Amérique du Sud et souhaitait promouvoir cet objet. En conséquence, il a payé des étudiants de l’université Harvard pour qu’ils mangent au restaurant et réclament des cure-dents.

Le premier appareil à fabriquer de façon industrielle des cure-dents a été breveté le par Silas Noble et J. P. Cooley, résidents du Massachusetts.

Anecdote[modifier | modifier le code]

L’État du Maine affirme être la capitale mondiale du cure-dent, puisqu’il produit 90 % des cure-dents du pays.[réf. souhaitée] C'est d'ailleurs cet état qui accueille chaque année le festival international de l'odontoscalpophilie. C'est un art qui a fait son apparition à la fin des années 1970, l'art de construire des répliques de monuments à l'aide de cure-dents. L'un de ses plus grands contributeurs est l'américain Jerry Mango Woodysticks [1], notamment connu pour sa représentation du Taj Mahal de plus de 3 mètres de haut. Pour ce monument dentoscalpophile, plus de 25000 cure-dents et 4 litres de colle ont été nécessaires. En France, plusieurs associations ont vu le jour dans les années 1990. La plus connue est sans conteste la "Paris CD association" avec près de 100 membres, mais l'on dénombre aussi de petits rassemblements en province comme "Les amis du bâtonnet d'Amiens", les "Curedenpholiques de la Rochelle" ou encore "Les amoureux du cure-dent de Saint-Etienne".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]