Agraphie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dysgraphie/Agraphie
Classification et ressources externes
CIM-10 F81.1, R48.8, R27.8
CIM-9 315.2, 784.61, 784.69
MeSH D000381
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L'agraphie est un trouble spécifique de l'expression écrite conséquent à une affection cérébrale.

Classification[modifier | modifier le code]

L'agraphie peut s'exprimer de manière isolée[1] ou combinée avec d'autres pathologies comme l'agnosie, l'apraxie, l'alexie ou l'aphasie[2].

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

La plupart des lésions causant des agraphies sont situées dans les domaines de Brodmann 39 et 40 du lobe pariétal gauche, ou la zone 22 du lobe temporal gauche[3]. Mais des agraphies apraxiques ont également été rapportées suite à des lésions thalamiques[4], cérébelleuses[5], ou hémisphériques profondes.

La region du gyrus précentral baptisée « aire d'Exner » a été historiquement considérée comme la zone responsable des « images motrices graphiques »[6]. Les données d'exploration neurologique ont confirmé ces hypothèses, et indiquent que le cortex prémoteur et pariétal postérieur collaborent dans les processus d'écriture. Mais la fonction précise de chacune de ces régions et leurs modes d'interaction restent assez mal connus[7].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les individus souffrant d'agraphie ne peuvent retranscrire par écrit ce qui est verbalement dit. Lorsqu'une production écrite est possible, les lettres sont mal formées, l'écriture est extrêmement lente, et de nombreux arrêts sont présents.

Troubles associés[modifier | modifier le code]

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Traitements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M Toyokura, R Kobayashi et K Aono, « A case of pure agraphia due to left thalamic hemorrhage », Tokai J. Exp. Clin. Med., vol. 35, no 3,‎ septembre 2010, p. 89–94 (PMID 21319033)
  2. O Sinanović, Z Mrkonjić, S Zukić, M Vidović et K Imamović, « Post-stroke language disorders », Acta Clin Croat, vol. 50, no 1,‎ mars 2011, p. 79–94 (PMID 22034787)
  3. S W Anderson, J Saver, D Tranel et H Damasio, « Acquired agraphia caused by brain damage », Acta Psychologica., vol. 82,‎ 1993, p. 193-210
  4. T Ohno, M Brando et H Nagura, « Apraxic agraphia due to thalamic infarction », Neurology, vol. 54,‎ 2000, p. 2336-2339
  5. P Marien, J Verhoeven et R Brouns, « Apraxic agraphia followinf a right cerebellar hemorrhage », Neurology, vol. 69,‎ 2007, p. 926-929
  6. S Exner, Untersuchungen über die localisation der fonctionen in des grobhirnrinde des menshen, Wien, Wilhelm Braumüller,‎ 1881
  7. JM Albaret, ML Kaiser et R Soppelsa, Troubles de l'écriture chez l'enfant, des modèles à l'intervention, de boeck,‎ 2013 (ISBN 978-2-35327-195-5)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]