Maladie de Pick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pick.
Maladie de Pick
Classification et ressources externes
Pick's disease.png
IRM cérébrale dans la maladie de Pick
CIM-10 G31.0, F02.0
CIM-9 331.11
OMIM 172700
DiseasesDB 10034
eMedicine neuro/311 
MeSH D020774
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La maladie de Pick est une démence associée à la détérioration des lobes frontal et temporal du cerveau.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les symptômes peuvent comprendre un déclin du comportement social (y compris une désinhibition, un manque de tact, des brèches importantes du respect de l'étiquette), de l'apathie, des modifications du comportement alimentaire (y compris un appétit accru, un gain pondéral, une préférence accrue pour les sucreries), des troubles de l'attention, des problèmes de langage (y compris une élocution compromise, une répétition de phrases à haute voix), et des difficultés à reconnaître les physionomies.

Bien que la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence présentent parfois des symptômes similaires, la maladie de Pick se caractérise plutôt par certaines déficiences du comportement et de la parole, alors que la mémoire et les fonctions visuospatiales (qui sont fréquemment atteintes en cas de maladie d'Alzheimer) semblent relativement épargnées. En outre, la maladie de Pick survient plus tôt que la maladie d'Alzheimer (ordinairement entre 45 et 65 ans).

Historique[modifier | modifier le code]

Protéine tau et microtubules
Protéine Tau dans un neurone sain et dans un neurone malade

En 1892, le neurologue et psychiatre tchécoslovaque Arnold Pick a été le premier à décrire le syndrome clinique et les inclusions neuronales caractéristiques, les corps de Pick, associés à cette maladie. Aujourd'hui le terme de maladie de Pick est de moins en moins utilisé et la maladie en question correspond à ce que l'on nomme à ce jour variant frontal de la Dégénérescence Lobaire Fronto-Temporale (DLFT). La maladie de Pick est réservée aux cas où le corps de Pick (avec inclusion tau) est retrouvé à l'examen anatomopathologique du cerveau (ce qui nécessite une autospie).

Article détaillé : protéine tau.

L'origine du décès de Maurice Ravel pourrait être imputée à une maladie de Pick (cette thèse est discutée) parallèlement à un traumatisme crânien dû à un accident de taxi dont a été victime le compositeur français en octobre 1932.

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Les diagnostics différentiels principaux sont :

Divers[modifier | modifier le code]

Hôpital de la Salpétrière, coordonnateur du Réseau national des centres de référence et de compétence pour la maladies de Pick.

Depuis juillet 2007, dans le cadre du Plan National Maladies Rares[1], un centre de référence a été labellisé pour la prise en charge des personnes atteintes de la Maladie de Pick. Ce centre de référence des Démences Rares[2], est localisé à l'hôpital de la Salpêtrière à Paris et travaille en collaboration avec 12 centres de compétence régionaux, pour améliorer la prise en charge des patients et des familles sur toute la France.

Depuis le 28/02/2011, le PNMR (Plan National Maladies Rares) a été reconduit[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Neary D, Snowden JS, Gustafson L, Passant U, Stuss D, Black S, Freedman M, Kertesz A, Robert PH, Albert M, Boone K, Miller BL, Cummings J, Benson DF. (1998) Frontotemporal lobar degeneration: a consensus on clinical diagnostic criteria. Neurology 51(6):1546-54Neurology
  • (de) Pick A. (1892) Über die Beziehungen der senilen Hirnatrophie zur Aphasie. Prager medicinische Wochenschrift Prague 17:165-167.

Liens externes[modifier | modifier le code]