Paris-Nice 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paris-Nice 2012
{{#if:
Paris-Nice 2012
Carte de la course
Généralités
Édition 70e
Date 4 - 11 mars 2012
Étapes 8
Distance 1 153 km
Pays visité(s) Drapeau de la France France
Lieu de départ Dampierre-en-Yvelines
Lieu d’arrivée Col d'Èze
Partants 176
Arrivants 138
Résultats
Vainqueur Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
40,880 km/h de moyenne
Meilleur grimpeur Drapeau : Belgique Frederik Veuchelen
Classement par points Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
Meilleur jeune Drapeau : États-Unis Tejay van Garderen
Meilleure équipe Drapeau : Pays-Bas Vacansoleil-DCM
Chronologie
Précédent Paris-Nice 2011 Paris-Nice 2013 Suivant

La 70e édition de Paris-Nice a eu lieu du 4 au 11 mars 2012. Il s'agit de la 2e épreuve de l'UCI World Tour 2012.

Le Britannique Bradley Wiggins (Sky) vainqueur du contre-la-montre final remporte cette édition après avoir été leader dès la 2e étape. Il devient le deuxième coureur britannique à gagner la course après Tom Simpson en 1967. Il devance de s le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil-DCM), vainqueur de l’étape reine à Mende. L’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) complète le podium avec plus d'min de retard sur le vainqueur.

Pour les autres classements, Wiggins s'adjuge celui par points, tandis que le Belge Frederik Veuchelen (Vacansoleil-DCM) s'adjuge le maillot de meilleur grimpeur et l'Américain Tejay van Garderen (BMC Racing) celui de meilleur jeune. L'équipe néerlandaise Vacansoleil-DCM, vainqueur de trois étapes gagne le classement par équipes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Après un contre-la-montre inaugural de 9,4 km et une étape de plaine propice aux bordures, le parcours propose 2 étapes pour puncheurs. Ensuite, les coureurs participeront à une étape de moyenne montagne, arrivant au sommet de la montée Laurent Jalabert à Mende. Puis, ce sera une étape pour les baroudeurs et une étape de moyenne montagne. Enfin, ce Paris-Nice se terminera par un contre-la-montre sur le Col d'Èze[1],[2],[3].

Équipes[modifier | modifier le code]

L'organisateur Amaury Sport Organisation a communiqué la liste des équipes invitées le 18 janvier 2012[4]. 22 équipes participent à ce Paris-Nice - 18 ProTeams et 4 équipes continentales professionnelles :

UCI ProTeams
Nom de l'équipe Pays Code
AG2R La Mondiale Drapeau de la France France ALM
Astana Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan AST
BMC Racing Drapeau des États-Unis États-Unis BMC
Euskaltel-Euskadi Drapeau de l'Espagne Espagne EUS
FDJ-BigMat Drapeau de la France France FDJ
Garmin-Barracuda Drapeau des États-Unis États-Unis GRM
GreenEDGE Drapeau de l'Australie Australie GEC
Katusha Drapeau de la Russie Russie KAT
Lampre-ISD Drapeau de l'Italie Italie LAM
Liquigas-Cannondale Drapeau de l'Italie Italie LIQ
Lotto-Belisol Drapeau de la Belgique Belgique LTB
Movistar Drapeau de l'Espagne Espagne MOV
Omega Pharma-Quick Step Drapeau de la Belgique Belgique OPQ
Rabobank Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas RAB
RadioShack-Nissan Drapeau du Luxembourg Luxembourg RNT
Saxo Bank Drapeau du Danemark Danemark SAX
Sky Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni SKY
Vacansoleil-DCM Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas VCD
Équipes invitées
Nom de l'équipe Pays Code
Cofidis Drapeau de la France France COF
Europcar Drapeau de la France France EUC
Project 1t4i Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas PRO
Saur-Sojasun Drapeau de la France France SAU

Favoris[modifier | modifier le code]

Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step), tenant du titre, sera un des favoris à sa propre succession, avec Levi Leipheimer et Sylvain Chavanel comme co-leaders[5]. Il devra notamment faire face à Luis León Sánchez (Rabobank), adepte de Paris-Nice, course qu'il a remporté en 2009 et où il a terminé 2e en 2010. De très bons grimpeurs seront aussi à surveiller. Ce sera le cas d'Andy et Fränk Schleck (RadioShack-Nissan), mais aussi de Nicolas Roche (AG2R La Mondiale), Robert Kišerlovski et Kevin Seeldraeyers (Astana), Igor Antón (Euskaltel-Euskadi), Arnold Jeannesson (FDJ-BigMat), Damiano Cunego (Lampre-ISD), Ivan Basso (Liquigas-Cannondale), Alejandro Valverde (Movistar), Alexandre Geniez (Project 1t4i) et Bauke Mollema (Rabobank). Des rouleurs-grimpeurs seront aussi à considérer. Citons Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale), Janez Brajkovič (Astana), Tejay van Garderen (BMC Racing), Rein Taaramäe (Cofidis), Denis Menchov (Katusha), Andreas Klöden (RadioShack-Nissan), Jérôme Coppel (Saur-Sojasun), Bradley Wiggins et Richie Porte (Sky)[6],[7],[8].

À noter également la présence de divers puncheurs-baroudeurs comme Thomas Voeckler (Europcar), Rémi Pauriol (FDJ-BigMat), Simon Gerrans (GreenEDGE), Gianni Meersman (Lotto-Belisol) et Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM) qui peuvent viser des victoires d'étapes notamment.

Également, plusieurs sprinteurs feront cette Course au soleil. Ainsi, Anthony Ravard (AG2R La Mondiale), Thor Hushovd (BMC Racing), Samuel Dumoulin (Cofidis), Yauheni Hutarovich (FDJ-BigMat), Heinrich Haussler (Garmin-Barracuda), Denis Galimzyanov (Katusha), Grega Bole (Lampre-ISD), Elia Viviani (Liquigas-Cannondale), Gregory Henderson (Lotto-Belisol), José Joaquín Rojas (Movistar), Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step), Marcel Kittel et John Degenkolb (Project 1t4i), Mark Renshaw (Rabobank), Geraint Thomas (Sky) et Romain Feillu (Vacansoleil-DCM) seront présents.

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape 4 mars Dampierre-en-Yvelines - Saint-Rémy-lès-Chevreuse Plainstage.svg 9,4 (clm) Drapeau : Suède Gustav Larsson Drapeau : Suède Gustav Larsson
2e étape 5 mars Mantes-la-Jolie - Orléans Plainstage.svg 185,5 Drapeau : Belgique Tom Boonen Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
3e étape 6 mars Vierzon - Lac de Vassivière Hillystage.svg 194 Drapeau : Espagne Alejandro Valverde Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
4e étape 7 mars Brive-la-Gaillarde - Rodez Hillystage.svg 178 Drapeau : Belgique Gianni Meersman Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
5e étape 8 mars Onet-le-Château - Mende Mediummountainstage.svg 178,5 Drapeau : Pays-Bas Lieuwe Westra Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
6e étape 9 mars Suze-la-Rousse - Sisteron Hillystage.svg 178,5 Drapeau : Espagne Luis León Sánchez Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
7e étape 10 mars Sisteron - Nice Mediummountainstage.svg 219,5 Drapeau : Belgique Thomas De Gendt Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
8e étape 11 mars Nice - Col d'Èze Mountainstage.svg 9,6 (clm) Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

1re étape[modifier | modifier le code]

Gustav Larsson vainqueur de ce contre-la-montre.

Ce Paris-Nice débute par un contre-la-montre de 9,4 km entre Dampierre-en-Yvelines et Saint-Rémy-lès-Chevreuse, dans les Yvelines. Il est plat, avec néanmoins la côte des dix-sept tournants (1,1 km à 6,2 %), classée en 3e catégorie, dont le sommet est au km 1,8.

Gustav Larsson (Vacansoleil-DCM) remporte l'étape et s'empare du même coup des maillots jaune et vert. Il devance Bradley Wiggins (Sky), pourtant handicapé par la pluie, et Levi Leipheimer (Omega Pharma-Quick Step) de 1 et s. Tejay van Garderen (BMC Racing), 4e à s, prend le maillot blanc, Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM) le maillot à pois et Omega Pharma-Quick Step la tête du classement par équipe. Le champion du monde de la spécialité et tenant du titre Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) déçoit, terminant 28e à 25 s. Contrairement à Larsson, il a disputé ce contre-la-montre sous la pluie[9],[10].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Gustav Larsson Drapeau de la Suède Suède Vacansoleil-DCM en 11 min 19 s
2 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky + 1 s
3 Levi Leipheimer Drapeau des États-Unis États-Unis Omega Pharma-Quick Step 4 s
4 Tejay van Garderen Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 9 s
5 Thomas De Gendt Drapeau de la Belgique Belgique Vacansoleil-DCM 12 s
6 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 12 s
7 Rein Taaramäe Drapeau de l'Estonie Estonie Cofidis 13 s
8 Markel Irizar Drapeau de l'Espagne Espagne RadioShack-Nissan 13 s
9 Rémi Pauriol Drapeau de la France France FDJ-BigMat 15 s
10 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 15 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Gustav Larsson Jersey yellow.svgJersey green.svg Drapeau de la Suède Suède Vacansoleil-DCM en 11 min 19 s
2 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky + 1 s
3 Levi Leipheimer Drapeau des États-Unis États-Unis Omega Pharma-Quick Step 4 s
4 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 9 s
5 Thomas De Gendt Jersey polkadot.svg Drapeau de la Belgique Belgique Vacansoleil-DCM 12 s
6 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 12 s
7 Rein Taaramäe Drapeau de l'Estonie Estonie Cofidis 13 s
8 Markel Irizar Drapeau de l'Espagne Espagne RadioShack-Nissan 13 s
9 Rémi Pauriol Drapeau de la France France FDJ-BigMat 15 s
10 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 15 s

2e étape[modifier | modifier le code]

Le sprint final des hommes de tête à Orléans (photo prise à 50 m de l'arrivée).

Cette étape est tracée dans les plaines de la Beauce, propices aux bordures. Les coureurs passeront notamment par la côte des Granges-le-Roi (11,5 km à 3,1 %), une ascension de 3e catégorie dont le sommet est placé au km 85, et un sprint intermédiaire (km 140). L'arrivée est jugée à Orléans, après 185,5 km de course depuis Mantes-la-Jolie, à travers les Yvelines, l'Essonne, l'Eure-et-Loir et le Loiret.

Alors que Nick Nuyens (Saxo Bank) est non-partant, le vent n'incite pas à l'attaque, et ce malgré le rythme modéré du peloton (30 km/h). Il faut ainsi attendre le km 60 pour voir la première attaque. Olivier Kaisen (Lotto-Belisol) s'échappe. Il atteint rapidement min 30 s d'avance sur peloton, tandis qu'Ivan Basso (Liquigas-Cannondale) chute au km 72 mais reprend sa place au sein du peloton, puis jusqu'à min 50 s, au pied de la côte des Granges-le-Roi. Le Belge passe logiquement en tête au sommet. Dans le peloton, Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM) conforte son maillot à pois en devançant Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step) pour la 2e place.

Juste après le ravitaillement (km 93), le peloton accélère, lâchant quelques coureurs, notamment Andy Schleck (RadioShack-Nissan). Les équipes Omega Pharma-Quick Step et Sky mènent le peloton et, une fois Kaisen repris au km 100, le groupe explose. Devant, on retrouve un groupe de 30 coureurs, réduit à 21 éléments suite à une chute au km 108. Le groupe de tête est alors composé d'Anthony Ravard (AG2R La Mondiale), Francesco Gavazzi et Robert Kišerlovski (Astana), Taylor Phinney et Tejay van Garderen (BMC Racing), Arnold Jeannesson (FDJ-BigMat), Andreas Klier et Sep Vanmarcke (Garmin-Barracuda), Simon Špilak et Ángel Vicioso (Katusha), José Joaquín Rojas et Alejandro Valverde (Movistar), Tom Boonen, Sylvain Chavanel, Levi Leipheimer et Nikolas Maes (Omega Pharma-Quick Step), John Degenkolb (Project 1t4i), Maxime Monfort (RadioShack-Nissan), Geraint Thomas et Bradley Wiggins (Sky) et Lieuwe Westra (Vacansoleil-DCM).

Petit à petit, le reste du peloton va constituer 2 groupes. Le groupe maillot jaune est composé d'environ 80 coureurs et derrière on retrouve un groupe de 70 unités, avec notamment Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale), Janez Brajkovič (Astana), Thor Hushovd (BMC Racing), Rein Taaramäe (Cofidis), Igor Antón (Euskaltel-Euskadi), Richie Porte et Kanstantsin Siutsou (Sky), Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM), Basso et Andy Schleck. Le groupe de tête va augmenter son avance, le groupe maillot jaune, mené par les équipes Saur-Sojasun de Jérôme Coppel lui aussi piégé, ayant min 45 s de retard au sprint intermédiaire, remporté par Wiggins devant Valverde et Monfort. A 25 km de l'arrivée, elle est passée à min 17 s.

À 4 km de l'arrivée, Westra attaque, mais Chavanel ramène le groupe. Le champion de France effectue d'ailleurs un gros travail dans les derniers kilomètres. Peu après la flamme rouge, Vanmarcke attaque, Ravard va le chercher, mais Maes ramène le groupe. Degenkolb lance le sprint à 300 m de la ligne, mais Boonen, parfaitement lancé par Maes, s'impose à Orléans. Il devance Rojas et Degenkolb. Wiggins s'empare du maillot jaune, avec 6 s d'avance sur Leipheimer et 7 sur le vainqueur du jour, qui s'empare du maillot vert. Le groupe maillot jaune termine à min 29 s, le groupe Taaramäe à 10 min 58 s. Le classement général est ainsi chamboulé, et les prétendants à la victoire finale réduit à une dizaine de coureurs[11].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Tom Boonen Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step en 4 h 22 min 15 s
2 José Joaquín Rojas Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar + m.t
3 John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne Project 1t4i m.t
4 Sep Vanmarcke Drapeau de la Belgique Belgique Garmin-Barracuda m.t
5 Francesco Gavazzi Drapeau de l'Italie Italie Astana m.t
6 Ángel Vicioso Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha m.t
7 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan m.t
8 Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar m.t
9 Taylor Phinney Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing m.t
10 Geraint Thomas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 4 h 33 min 32 s
2 Levi Leipheimer Drapeau des États-Unis États-Unis Omega Pharma-Quick Step + 6 s
3 Tom Boonen Jersey green.svg Drapeau de la Belgique Belgique} Omega Pharma-Quick Step 7 s
4 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 11 s
5 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 14 s
6 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan 18 s
7 Taylor Phinney Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 21 s
8 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM 22 s
9 Geraint Thomas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 28 s
10 José Joaquín Rojas Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 29 s

3e étape[modifier | modifier le code]

Après environ 80 km de plat, le parcours est vallonné par une multitude de petites côtes, dont seule une montée de 3e catégorie, la côte de Bourganeuf (1,2 km à 4 %), dont le sommet est au km 167,5, est répertoriée. Après le sprint intermédiaire (km 186), les coureurs aborderont la montée vers le lac de Vassivière (5,2 km à 3,9 %), classée en 3e catégorie, au sommet de laquelle sera jugée l'arrivée, après 194 km de course depuis Vierzon, à travers le Cher, l'Indre, la Creuse et la Haute-Vienne.

Tandis qu'Andy Schleck (RadioShack-Nissan) et Aidis Kruopis (GreenEDGE) sont non-partants, Michael Mørkøv (Saxo Bank) s'échappe dès le départ, suivi par Jimmy Engoulvent (Saur-Sojasun) et Roy Curvers (Project 1t4i). Le trio prend rapidement de l'avance, jusqu'à min 5 s, écart enregistré au km 46. Puis, les Sky contrôlent l'écart autour de min 30 s.

Au km 140, quelques coureurs, dont Pierre Cazaux (Euskaltel-Euskadi) et David Moncoutié (Cofidis), chutent. Une fois ces coureurs revenus, le peloton va enclencher la poursuite, réduisant l'avance des hommes de tête à min 15 s à 40 km de l'arrivée. Au pied de la côte de Bourganeuf, où le retard du peloton est de min 55 s, les Movistar accélèrent. L'écart n'est plus que de min 10 s au sommet, où Curvers devance Engoulvent et Mørkøv, et de min 10 s à 20 km de la ligne. À 14 km du but, Engoulvent attaque. Si ses ex-compagnons sont repris 4 km plus loin, il passe avec 7 s d'avance sur le peloton, réglé par Geraint Thomas (Sky) et José Iván Gutiérrez (Movistar), au sprint intermédiaire. Il est finalement revu 1 km plus loin.

A 4 km de l'arrivée, Sergueï Lagoutine (Vacansoleil-DCM) attaque. Il parvient à prendre une douzaine de secondes d'avance, mais est repris sous la flamme rouge, tandis que Carlos Barredo (Rabobank) est un temps intercalé. La victoire va donc se jouer au sprint, dans un peloton d'une soixantaine de coureurs. Alejandro Valverde (Movistar) lance le sprint à 500 m de la ligne et devance Simon Gerrans (GreenEDGE), mal placé au moment de l'accélération de l'espagnol, et Gianni Meersman (Lotto-Belisol). Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step), 3e au départ de l'étape, termine 136e à min 44 s et Geraint Thomas, 9e le matin même, 128e à min 17 s. D'autres coureurs présents dans le groupe de tête la vieille ont lâché, n'étant plus que 13, se tenant en moins de 55 s, à pouvoir remporter ce Paris-Nice. Autre changement : Valverde, qui s'empare également du maillot vert, remonte à la 6e place du classement général grâce aux 10 s de bonification, à 20 s de Bradley Wiggins (Sky).

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar en 4 h 36 min 19 s
2 Simon Gerrans Drapeau de l'Australie Australie GreenEDGE + m.t
3 Gianni Meersman Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Belisol m.t
4 Luis León Sánchez Drapeau de l'Espagne Espagne Rabobank m.t
5 Xavier Florencio Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha m.t
6 Eros Capecchi Drapeau de l'Italie Italie Liquigas-Cannondale m.t
7 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan m.t
8 Jonathan Hivert Drapeau de la France France Saur-Sojasun m.t
9 Francesco Gavazzi Drapeau de l'Italie Italie Lampre-ISD m.t
10 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 9 h 09 min 51 s
2 Levi Leipheimer Drapeau des États-Unis États-Unis Omega Pharma-Quick Step + 6 s
3 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 11 s
4 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 14 s
5 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan 18 s
6 Alejandro Valverde Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 20 s
7 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM 22 s
8 José Joaquín Rojas Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 29 s
9 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 33 s
10 Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Astana 36 s

4e étape[modifier | modifier le code]

Après des débuts plats, mis à part une courte descente après une grosse dizaine de kilomètres, les coureurs escaladent la côte de Fangas (7,7 km à 4,9 %), classée en 2e catégorie. Une fois le sommet (km 60) franchi, le parcours emprunte un peu de plat, puis deux ascensions non répertoriées. Au sommet de la deuxième se trouve la zone de ravitaillement (km 77,5), avant une longue descente. Ensuite, la route monte, via notamment la côte de Blanquie (3 km à 5,9 %) et la côte de Quotidiane (1,6 km 6,9 %), respectivement classées en 3e et 2e catégorie et dont les sommets sont aux km 100,5 et 108. S'ensuit une petite dizaine de kilomètres de plat, puis une assez longue descente et une trentaine de kilomètres légèrement vallonnés, en passant par le sprint intermédiaire (km 142). Les coureurs grimpent alors la côte d'Aubert le Crès (4,1 km à 2,8 %), une ascension de 3e catégorie dont le sommet est au km 163,5, puis passent par du plat et un final en montée, avec le sommet de la côte de Bourran (0,5 km à 7,9 %), classée en 3e catégorie, à 2 km de l'arrivée, jugée à Rodez, après 178 km de course depuis Brive-la-Gaillarde, à travers la Corrèze, le Lot, le Cantal et l'Aveyron.

Alors que quelques coureurs sont non-partants, Rémy Di Grégorio (Cofidis) attaque au km 1, en vain. D'autres coureurs vont tenter leur chance, sans plus de réussite. Au km 6, Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale) et Pierrick Fédrigo (FDJ-BigMat) s'échappent, rejoints rapidement par Leigh Howard (GreenEDGE) et Luis Ángel Maté (Cofidis), puis par Bart De Clercq (Lotto-Belisol). Le quintet peine dans un premier temps à creuser l'écart, puis parvient à prendre jusqu'à min 20 s, au km 29.

La formation Rabobank prend alors les commandes du peloton, contrôlant l'écart autour de min 30 s. Maté va alors passer en tête des 3 premières ascensions du jour, à chaque fois devant De Clerq. Péraud complète le podium les 2 premières fois, Howard la 3e. Peu après le sommet de la côte de Quotidiane, où l'écart avec le peloton est de min 30 s, l'équipe Lampre-ISD vient participer à la poursuite. Les échappés n'ont plus que min 55 s d'avance à 50 km de l'arrivée et min 20 s au sprint intermédiaire, remporté par Howard devant De Clercq et Fédrigo. Maté va lâcher prise, puis être repris par le peloton à 24 km de l'arrivée. A 21 km du but, plusieurs coureurs, dont Blel Kadri (AG2R La Mondiale) et David Arroyo (Movistar), chutent, puis les hommes de tête sont revus 1 km plus loin.

Dans la côte d'Aubert le Crès, le peloton, mené par les Omega Pharma-Quick Step, se réduit à une soixantaine d'unités. Ivan Basso (Liquigas-Cannondale), Thor Hushovd (BMC Racing) et Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step), notamment, sont ainsi lâchés. A 1 km du sommet, Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM), le maillot à pois, s'extirpe du peloton et passe en tête au sommet, quelques secondes devant David Arroyo (Movistar) et son coéquipier Frederik Veuchelen. Il poursuit son effort, parvient à prendre 20 s d'avance, mais le peloton, mené par la formation Movistar, le reprend à 8 km de l'arrivée. Quelques hectomètres plus loin, Simon Gerrans (GreenEDGE) chute. Dans la côte de Bourran, Andreas Klöden (RadioShack-Nissan) attaque, mais est repris à 500 m de la ligne, tandis que la formation Lampre-ISD a pris les commandes du peloton sous la flamme rouge. Grega Bole (Lampre-ISD) va alors lancer le sprint, mais c'est Gianni Meersman (Lotto-Belisol) qui s'impose, en devançant le Slovène et Lieuwe Westra (Vacansoleil-DCM), qui remonte en prenant la 6e place du classement général grâce à ses s de bonifications.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Gianni Meersman Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Belisol en 4 h 21 min 01 s
2 Grega Bole Drapeau de la Slovénie Slovénie Lampre-ISD + m.t
3 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM m.t
4 Xavier Florencio Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha m.t
5 Jonathan Hivert Drapeau de la France France Saur-Sojasun m.t
6 Simon Geschke Drapeau de l'Allemagne Allemagne Project 1t4i m.t
7 Nicolas Roche Drapeau de l'Irlande Irlande AG2R La Mondiale m.t
8 Alejandro Valverde Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar m.t
9 Francesco Gavazzi Drapeau de l'Italie Italie Astana m.t
10 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Jersey yellow.svg Sky m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 13 h 30 min 52 s
2 Levi Leipheimer Drapeau des États-Unis États-Unis Omega Pharma-Quick Step + 6 s
3 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 11 s
4 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 14 s
5 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan 18 s
6 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM 18 s
7 Alejandro Valverde Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 20 s
8 José Joaquín Rojas Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 29 s
9 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 33 s
10 Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Astana 36 s

5e étape[modifier | modifier le code]

Lieuwe Westra à l'arrivée à Mende

Le début est plutôt vallonné, avec notamment le col d'Aujols (1,7 km à 5,4 %). Après le sommet (km 15,5), le parcours emprunte une brève descente, une grosse vingtaine de kilomètres de plat, une longue descente et (35 km de plat. Ensuite, il passe par la côte de la Malène (4,2 km à 7,9 %), classée en 1re catégorie et dont le sommet est placé au km 96, et 3 côtes, dont seule la dernière, la côte du Calya (1,9 km à 5 %), classée en 3e catégorie, est répertoriée. Après ce dernier sommet (km 111,5), une descente de (12,5 km et (16,5 km de plat sont programmés. S'ensuit la côte de l'Estrade (6,1 km à 8,1 %), une ascension de 1re catégorie dont le sommet est au km 146,5, une assez longue descente et du plat. Les coureurs enchainent alors la côte de Chabrits (1,9 km à 5,9 %), classée en 2e catégorie et avec un sommet situé au km 170,5, le sprint intermédiaire (km 175) et la montée de la Croix-Neuve (3 km à 10,1 %), à Mende. L'arrivée est jugée au sommet de cette ascension de 1re catégorie, après 178,5 km de course depuis Onet-le-Château, à travers l'Aveyron et la Lozère.

Au km 2, David Le Lay (Saur-Sojasun) s'échappe, suivi par Simon Clarke (GreenEDGE), puis par Frederik Veuchelen (Vacansoleil-DCM) et Yukiya Arashiro (Europcar). Tandis que Kevin Seeldraeyers (Astana) et Eduard Vorganov (Katusha) tentent de rejoindre, en vain, la tête de course, le quatuor parvient à prendre min d'avance sur le peloton au sommet de le col d'Aujols, où Veucheulen passe devant Le Lay et Arashiro, puis jusqu'à min, au km 41. L'équipe Sky va alors contrôler l'écart autour de min 30 s. Dans la côte de la Malène, une bataille pour le maillot à pois a lieu. Veucheulen devance Le Lay et Arashiro, tandis le peloton, qui passe min 5 s plus tard, est réglé par Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM), devant le maillot à pois Luis Ángel Maté (Cofidis) et Bart De Clercq (Lotto-Belisol).

Après la côte du Calya, où les hommes de tête passent dans le même ordre au sommet que lors des 2 premières ascensions, l'équipe Movistar enclenche la poursuite. A une cinquantaine de kilomètre de l'arrivée, Blel Kadri (AG2R La Mondiale) chute lourdement et abandonne, ainsi que son compatriote Sandy Casar (FDJ-BigMat). Peu après, la formation BMC Racing va participer à la poursuite. Dans la côte de l'Estrade, que les échappés abordent avec min 20 s d'avance, Seeldrayers attaque, suivi de Laurens ten Dam (Rabobank). Au sommet, les hommes de tête, qui passent à nouveau dans le même ordre, possèdent min 20 s sur Seeldrayers et ten Dam, et min 40 s sur le peloton, qui est réglé par De Gendt et a perdu de nombreux coureurs, notamment Simon Gerrans (GreenEDGE). Peu avant le sommet de la côte de Chabris, le duo de poursuivant rejoint les hommes de tête. Le peloton est à quelques secondes, puis Veucheulen se détache pour aller prendre la 1re place au sommet. Tandis que ses compagnons sont repris, il poursuit son effort et parvient à maintenir un écart de quelques secondes. Il est finalement rejoint au pied de la montée finale.

Le rythme très soutenu imprimé par Rigoberto Urán puis Richie Porte (Sky) va écrémer le peloton. Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step) est notamment lâché. Sous la flamme rouge, Arnold Jeannesson (FDJ-BigMat) attaque, mais le maillot jaune Bradley Wiggins (Sky) ramène le groupe, tandis que Tejay van Garderen (BMC Racing) et Maxime Monfort (RadioShack-Nissan) cèdent du terrain. Wiggins relance, mais Lieuwe Westra (Vacansoleil-DCM) accélère à 600 m de la ligne. Il prend rapidement du terrain et s'impose avec 6 s d'avance sur Alejandro Valverde (Movistar) et Wiggins. Au classement général, Bradley Wiggins conserve son maillot jaune, 6 s devant le vainqueur du jour et 10 s devant Levi Leipheimer (Omega Pharma-Quick Step). Parmi les classements annexes, un seul changement notable est à signaler, à savoir la prise de pouvoir de Veuchelen au classement du meilleur grimpeur.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM en 4 h 52 min 46 s
2 Alejandro Valverde Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar + 6 s
3 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Jersey yellow.svg Sky 6 s
4 Levi Leipheimer Drapeau des États-Unis États-Unis Omega Pharma-Quick Step 6 s
5 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 6 s
6 Damiano Cunego Drapeau de l'Italie Italie Lampre-ISD 16 s
7 Arnold Jeannesson Drapeau de la France France FDJ-BigMat 16 s
8 Sylwester Szmyd Drapeau de la Pologne Pologne Liquigas-Cannondale 24 s
9 Rigoberto Urán Drapeau de la Colombie Colombie Sky 24 s
10 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 30 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 18 h 23 min 40 s
2 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM + 6 s
3 Levi Leipheimer Drapeau des États-Unis États-Unis Omega Pharma-Quick Step 10 s
4 Alejandro Valverde Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 18 s
5 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 37 s
6 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 39 s
7 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan 46 s
8 Arnold Jeannesson Drapeau de la France France FDJ-BigMat 1 min 06 s
9 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 1 min 16 s
10 Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Astana 1 min 21 s

6e étape[modifier | modifier le code]

Le début d'étape est légèrement vallonné, avec notamment la côte de Buisson (1,9 km à 4,5 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est au km 15,5. Après la côte du Pas du Ventoux (5,1 km à 5,6 %), une ascension de 2e catégorie dont le sommet est au km 40,5, et la descente qui va avec, la route monte pendant une quarantaine de kilomètres, passant entre autres par la côte d'Aurel (4,3 km à 4,3 %), classée en 3e catégorie et au sommet placé au km 66,5. Puis, le parcours emprunte une longue descente, un peu de plat, la côte de Mourres (2,8 km à 4,8 %), une montée de 3e catégorie au sommet situé au km 120,5, (20 km globalement plats et une descente de (16 km. Les coureurs sont alors à l'entrée du circuit final, (3 km avant le sprint intermédiaire, situé sur la ligne d'arrivée. La boucle finale est légèrement vallonnée, passant notamment par la côte des Marquises (1,3 km à 6,8 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est situé au km 166. L'arrivée est jugée à Sisteron, après 178,5 km de course depuis Suze-la-Rousse, à travers la Drôme, le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence.

Les premiers kilomètres sont très rapides, ce qui provoque l'explosion du peloton. Après 5 km de course, on retrouve 26 coureurs dans le groupe de tête, dont Bradley Wiggins (Sky), Lieuwe Westra (Vacansoleil-DCM) et Levi Leipheimer (Omega Pharma-Quick Step), les trois premiers du classement général, ainsi que le maillot blanc Tejay van Garderen (BMC Racing), 6e au départ de l'étape. Les six autres membres du Top 10 sont absents de ce groupe. Frederik Veuchelen (Vacansoleil-DCM) est en revanche présent, et en profite pour passer en tête au sommet de la côte de Buisson. Tandis que le peloton va se reformer derrière les hommes de tête, l'écart entre le groupe maillot jaune, mené par les Sky, et le peloton, mené par les Movistar, va monter jusqu'à min. Au km 36, Jens Voigt (RadioShack-Nissan) et Veuchelen s'echappent, alors que le peloton refait son retard sur le groupe maillot jaune et que la jonction s'opère peu avant le sommet de la côte du Pas du Ventoux. Simon Geschke (Project 1t4i) rejoint le duo de tête dans la descente, puis Mikaël Cherel (AG2R La Mondiale), Luis León Sánchez (Rabobank), déjà intercalé dans la côte du Pas du Ventoux en compagnie Michael Albasini (GreenEDGE), et Anthony Geslin (FDJ-BigMat) font de même au km 52, imités peu après par Daniel Navarro (Saxo Bank). Les 7 hommes de tête creusent rapidement l'écart, ayant min 15 s au sommet de la côte d’Aurel, où Veuchelen passe en tête, en devançant Voigt et Cherel.

Puis, l'équipe Sky stabilise l'écart autour de min. Tandis ce temps-là, Bauke Mollema (Rabobank) et Ivan Basso (Liquigas-Cannondale) abandonnent, et Veuchelen passe en tête de la côte de Mourres devant Geschke et Voigt. Les Cofidis se joignent aux Sky pour assurer la poursuite, et l'écart se réduit à min 25 s. Les Liquigas-Cannondale tentent une bordure en vain. Plusieurs équipes assument la poursuite, et l'écart a chuté à min 10 s au moment d'aborder le circuit final.

La formation Omega Pharma-Quick Step va alors prendre les commandes du peloton. Dans la côte des Marquise, Sánchez fait exploser l'échappée. Son attaque fait d'abord craquer Veuchelen, puis au sommet il n'est plus accompagné que par Voigt et Chérel. Ce dernier est lâché à 9 km de l'arrivée, puis est repris par Geslin, Geschke et Navarro, tandis que Veuchelen est repris et lâché par le peloton. Le duo de tête parvient à maintenir une avance d'min 5 s, une marge suffisante pour se disputer la victoire d'étape. A 300 m de la ligne, Voigt lance le sprint, mais Sanchez s'impose de peu. Heinrich Haussler (Garmin-Barracuda) régle le sprint du peloton, qui a repris le quatuor de poursuivant dans le dernier kilomètre, à 14 s. Aucun changement significatif au classement général est à signaler.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Luis León Sánchez Drapeau de l'Espagne Espagne Rabobank en 4 h 07 min 58 s
2 Jens Voigt Drapeau de l'Allemagne Allemagne RadioShack-Nissan + 0 s
3 Heinrich Haussler Drapeau de l'Australie Australie Garmin-Barracuda 14 s
4 Elia Viviani Drapeau de l'Italie Italie Liquigas-Cannondale 14 s
5 Grega Bole Drapeau de la Slovénie Slovénie Lampre-ISD 14 s
6 Alexander Kristoff Drapeau de la Norvège Norvège Katusha 14 s
7 Samuel Dumoulin Drapeau de la France France Cofidis 14 s
8 Romain Feillu Drapeau de la France France Vacansoleil-DCM 14 s
9 Koen de Kort Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Project 1t4i 14 s
10 Jacopo Guarnieri Drapeau de l'Italie Italie Astana 14 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 18 h 23 min 40 s
2 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM + 6 s
3 Levi Leipheimer Drapeau des États-Unis États-Unis Omega Pharma-Quick Step 10 s
4 Alejandro Valverde Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 18 s
5 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 37 s
6 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 39 s
7 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan 46 s
8 Arnold Jeannesson Drapeau de la France France FDJ-BigMat 1 min 06 s
9 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 1 min 16 s
10 Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Astana 1 min 21 s

7e étape[modifier | modifier le code]

Après 40 km plutôt plats, la route emprunte de longs faux plats montants, avant d'enchaîner deux cols de 2e catégorie, le col des Lèques (6,6 km à 5 %) et le col de Luens (6,9 km à 4,7 %), dont les sommets respectifs sont aux km 73,5 et 91. Puis, le parcours descend brièvement et monte, cette montée s'achevant par la côte de Peyroules (1,1 km à 6,1 %), classée en 3e catégorie. Une fois le sommet (km 99) franchit, les coureurs passent par une vingtaine de kilomètres de plat, une longue descente et une montée non-répertoriée vers le sprint intermédiaire (km 150). Après un peu de plat, le col de Vence (9,7 km à 6,6 %), classé en 1re catégorie, est programmé. Le sommet (km 165) passé, s'ensuit une très courte descente, une assez courte ascension non-répertoriée, une très longue descente et du plat. L'arrivée est jugée à Nice, après 219,5 km de course depuis Sisteron, à travers les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Thomas De Gendt Drapeau de la Belgique Belgique Vacansoleil-DCM en 5 h 11 min 48 s
2 Rein Taaramäe Drapeau de l'Estonie Estonie Cofidis + 6 min 18 s
3 John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne Project 1t4i 9 min 24 s
4 Gregory Henderson Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Lotto-Belisol 9 min 24 s
5 Thor Hushovd Drapeau de la Norvège Norvège BMC Racing 9 min 24 s
6 José Joaquín Rojas Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 9 min 24 s
7 Romain Feillu Drapeau de la France France Vacansoleil-DCM 9 min 24 s
8 Simon Clarke Drapeau de l'Australie Australie GreenEDGE 9 min 24 s
9 Xavier Florencio Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 9 min 24 s
10 Grega Bole Drapeau de la Slovénie Slovénie Lampre-ISD 9 min 24 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 27 h 53 min 04 s
2 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM + 6 s
3 Alejandro Valverde Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 18 s
4 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 37 s
5 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 39 s
6 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan 46 s
7 Arnold Jeannesson Drapeau de la France France FDJ-BigMat 1 min 06 s
8 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 1 min 16 s
9 Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Astana 1 min 21 s
10 Ángel Vicioso Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 2 min 24 s

8e étape[modifier | modifier le code]

Bradley Wiggins dans le col d'Èze

Pour la dernière étape de cette Course au soleil, les coureurs partent de Nice pour un chrono en côte sur les pentes du col d'Èze (9,6 km à 4,7 %), classé en 1re catégorie.

Bradley Wiggins (Sky) devance sur ce chrono en côte Lieuwe Westra (Vacansoleil-DCM), en tête au chrono intermédiaire, et Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale), qui a passé une bonne partie de la journée en tête. Wiggins remporte donc ce Paris-Nice, avec s d'avance sur Westra et min 10 s sur Alejandro Valverde (Movistar), qui perd le maillot vert au profit de Wiggins. Tejay van Garderen (BMC Racing), 5e du classement général à min 54 s, est sacré meilleur jeune de l'épreuve, tandis que l'équipe Vacansoleil-DCM glane deux classements annexes, à savoir le maillot à pois, grâce à Frederik Veuchelen, et le classement par équipe[12].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 19 min 12 s
2 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM + 2 s
3 Jean-Christophe Péraud Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 33 s
4 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 47 s
5 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 51 s
6 Alejandro Valverde Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 52 s
7 Andreas Klöden Drapeau de l'Allemagne Allemagne RadioShack-Nissan 58 s
8 David Moncoutié Drapeau de la France France Cofidis 59 s
9 Damiano Cunego Drapeau de l'Italie Italie Lampre-ISD 59 s
10 Rigoberto Urán Drapeau de la Colombie Colombie Sky 1 min 06 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svgJersey green.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 28 h 12 min 16 s
2 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM + 8 s
3 Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 1 min 10 s
4 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 1 min 24 s
5 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 1 min 54 s
6 Arnold Jeannesson Drapeau de la France France FDJ-BigMat 2 min 13 s
7 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan 2 min 21 s
8 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 2 min 42 s
9 Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Astana 3 min 30 s
10 Ángel Vicioso Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 3 min 59 s

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svgJersey green.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 28 h 12 min 16 s
2 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM + 8 s
3 Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 1 min 10 s
4 Simon Špilak Drapeau de la Slovénie Slovénie Katusha 1 min 24 s
5 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing 1 min 54 s
6 Arnold Jeannesson Drapeau de la France France FDJ-BigMat 2 min 13 s
7 Maxime Monfort Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack-Nissan 2 min 21 s
8 Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step 2 min 42 s
9 Robert Kišerlovski Drapeau de la Croatie Croatie Astana 3 min 30 s
10 Ángel Vicioso Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 3 min 59 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Points
1 Bradley Wiggins Jersey yellow.svgJersey green.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 92
2 Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar 89
3 Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM 85

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Points
1 Frederik Veuchelen Jersey polkadot.svg Drapeau de la Belgique Belgique Vacansoleil-DCM 64
2 Thomas De Gendt Drapeau de la Belgique Belgique Vacansoleil-DCM 42
3 Luis Ángel Maté Drapeau de l'Espagne Espagne Cofidis 28

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Tejay van Garderen Jersey white.svg Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing en 28 h 14 min 10 s
2 Rigoberto Urán Drapeau de la Colombie Colombie Sky + 2 min 46 s
3 Romain Sicard Drapeau de la France France Euskaltel-Euskadi 7 min 55 s

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Temps
1 Vacansoleil-DCM Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas en 84 h 39 min 30 s
2 Sky Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni + 4 min 45 s
3 Movistar Drapeau de l'Espagne Espagne 7 min 28 s

UCI World Tour[modifier | modifier le code]

Ce Paris-Nice attribue des points pour l'UCI World Tour 2012, seulement aux coureurs des équipes ayant un label ProTeam.

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Classement général 100 80 70 60 50 40 30 20 10 4
Par étape 6 4 2 1 1
Classement individuel
# Coureur Équipe Points
1 Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Sky 112
2 Drapeau : Pays-Bas Lieuwe Westra Drapeau : Pays-Bas Vacansoleil-DCM 92
3 Drapeau : Espagne Alejandro Valverde Drapeau : Espagne Movistar 80
4 Drapeau : Slovénie Simon Špilak Drapeau : Russie Katusha 62
5 Drapeau : États-Unis Tejay van Garderen Drapeau : États-Unis BMC Racing 51
6 Drapeau : France Arnold Jeannesson Drapeau : France FDJ-BigMat 40
7 Drapeau : Belgique Maxime Monfort Drapeau : Luxembourg RadioShack-Nissan 30
8 Drapeau : France Sylvain Chavanel Drapeau : Belgique Omega Pharma-Quick Step 20
9 Drapeau : Croatie Robert Kišerlovski Drapeau : Kazakhstan Astana 10
10 Drapeau : Belgique Gianni Meersman Drapeau : Belgique Lotto-Belisol 8

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Le classement général, dont le leader porte le maillot jaune, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 s à l'arrivée des 6 étapes en ligne et 3, 2 et 1 s à chaque sprint intermédiaire).

Le classement par points, dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 22, 20, 18, 16 points, puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 20e, qui reçoit donc 1 pt) et aux sprints intermédiaires (3, 2 et 1 points). En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement du meilleur grimpeur, dont le leader porte le maillot à pois, consiste en l'addition des points obtenus au sommet des ascensions de 1re (10, 8, 6, 4, 3, 2 et 1 pts), 2e (7, 5, 3, 2 et 1 pts) et 3e (4, 2 et 1 pts) catégorie. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans les ascensions de 1re, puis de 2e, enfin de 3e catégorie, classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc, est le classement général des coureurs nés depuis le 1er janvier 1987.

Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classement par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc..., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées[13].

Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du meilleur jeune Classement par équipes
1 Gustav Larsson Gustav Larsson Gustav Larsson Thomas De Gendt Tejay van Garderen Omega Pharma-Quick Step
2 Tom Boonen Bradley Wiggins Tom Boonen
3 Alejandro Valverde Alejandro Valverde
4 Gianni Meersman Luis Ángel Maté
5 Lieuwe Westra Frederik Veuchelen
6 Luis León Sánchez
7 Thomas De Gendt Vacansoleil-DCM
8 Bradley Wiggins Bradley Wiggins
Classements finals Bradley Wiggins Bradley Wiggins Frederik Veuchelen Tejay van Garderen Vacansoleil-DCM

Liste des participants[modifier | modifier le code]

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Paris-Nice Pos Position finale au classement général
  Jersey yellow.svg   Indique le vainqueur du classement général   Jersey polkadot.svg   Indique le vainqueur du classement de la montagne
  Jersey green.svg   Indique le vainqueur du classement par points   Jersey white.svg   Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
# Indique la meilleure équipe
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
* Indique un coureur en lice pour le maillot blanc
(coureurs nés après le 1er janvier 1987)
Omega Pharma-Quick Step
OPQ
Num Coureur Pos
1 Tony Martin (GER)
MaillotMundial.PNG Champion du monde du contre-la-montre
62e
2 Tom Boonen (BEL) 92e
3 Sylvain Chavanel (FRA)
MaillotFra.PNG Champion de France
8e
4 Kevin De Weert (BEL) 76e
5 Dries Devenyns (BEL) AB-7
6 Levi Leipheimer (USA) 35e
7 Nikolas Maes (BEL) 115e
8 Stijn Vandenbergh (BEL) 84e
RadioShack-Nissan
RNT
Num Coureur Pos
11 Andy Schleck (LUX) NP-3
12 Jan Bakelants (BEL) NP-4
13 Markel Irizar (ESP) 59e
14 Andreas Klöden (GER) 18e
15 Maxime Monfort (BEL) 7e
16 Joost Posthuma (NED) NP-4
17 Fränk Schleck (LUX)
MaillotLuxemburgo.PNG Champion du Luxembourg
24e
18 Jens Voigt (GER) 22e
Sky
SKY
Num Coureur Pos
21 Bradley Wiggins (GBR) Jersey yellow.svgJersey green.svg
MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne
1er
22 Christian Knees (GER) AB-7
23 Danny Pate (USA) 131e
24 Richie Porte (AUS) 68e
25 Kanstantsin Siutsou (BLR)
MaillotBielorrusia.PNG Champion de Biélorussie du contre-la-montre
81e
26 Geraint Thomas (GBR) NP-8
27 Rigoberto Urán (COL)* 12e
28 Xabier Zandio (ESP) 99e
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
31 Alejandro Valverde (ESP) 3e
32 David Arroyo (ESP) 70e
33 Imanol Erviti (ESP) 85e
34 José Iván Gutiérrez (ESP) 83e
35 Vasil Kiryienka (BLR) 86e
36 David López García (ESP) 60e
37 Javier Moreno (ESP) 31e
38 José Joaquín Rojas (ESP)
MaillotEspaña.PNG Champion d'Espagne
16e
GreenEDGE
GEC
Num Coureur Pos
41 Simon Gerrans (AUS)
MaillotAustralia.PNG Champion d'Australie
75e
42 Michael Albasini (SUI) 37e
43 Simon Clarke (AUS) 77e
44 Leigh Howard (AUS)* NP-7
45 Jens Keukeleire (BEL)* 101e
46 Aidis Kruopis (LTU) NP-3
47 Wesley Sulzberger (AUS) 82e
48 Matthew Wilson (AUS) NP-8
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
51 Rein Taaramäe (EST)*
MaillotEstonia.PNG Champion d'Estonie du contre-la-montre
87e
52 Mickaël Buffaz (FRA) 123e
53 Rémy Di Grégorio (FRA) NP-7
54 Samuel Dumoulin (FRA) 94e
55 Jan Ghyselinck (BEL)* 125e
56 Luis Ángel Maté (ESP) 103e
57 David Moncoutié (FRA) 97e
58 Tristan Valentin (FRA) 100e
Euskaltel-Euskadi
EUS
Num Coureur Pos
61 Igor Antón (ESP) 50e
62 Mikel Astarloza (ESP) 42e
63 Peio Bilbao (ESP)* AB-7
64 Pierre Cazaux (FRA) 126e
65 Ricardo García Ambroa (ESP)* 108e
66 Gorka Izagirre (ESP)* 72e
67 Adrián Sáez (ESP) 129e
68 Romain Sicard (FRA)* 39e
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
71 Jean-Christophe Péraud (FRA) 90e
72 Maxime Bouet (FRA) 14e
73 Mikaël Cherel (FRA) 38e
74 Hubert Dupont (FRA) 61e
75 Blel Kadri (FRA) AB-5
76 Sébastien Minard (FRA) 53e
77 Anthony Ravard (FRA) 98e
78 Nicolas Roche (IRL) 20e
Astana
AST
Num Coureur Pos
81 Janez Brajkovič (SLO)
MaillotEslovenia.PNG Champion de Slovénie du contre-la-montre
56e
82 Dmitriy Fofonov (KAZ) NP-6
83 Francesco Gavazzi (ITA) 27e
84 Jacopo Guarnieri (ITA)* HD-8
85 Andrey Kashechkin (KAZ) 133e
86 Robert Kišerlovski (CRO) 9e
87 Evgueni Petrov (RUS) 21e
88 Kevin Seeldraeyers (BEL) 65e
Rabobank
RAB
Num Coureur Pos
91 Luis León Sánchez (ESP)
MaillotEspaña.PNG Champion d'Espagne du contre-la-montre
17e
92 Carlos Barredo (ESP) 63e
93 Bauke Mollema (NED) AB-6
94 Grischa Niermann (GER) 117e
95 Mark Renshaw (AUS) 111e
96 Laurens ten Dam (NED) 43e
97 Dennis van Winden (NED)* 132e
98 Maarten Wynants (BEL) NP-8
Vacansoleil-DCM #
VCD
Num Coureur Pos
101 Romain Feillu (FRA) 113e
102 Kris Boeckmans (BEL)* 91e
103 Thomas De Gendt (BEL) 29e
104 Sergueï Lagoutine (UZB)
MaillotUzbekistán.PNG Champion d'Ouzbékistan
58e
105 Gustav Larsson (SWE)
MaillotSuecia2.PNG Champion de Suède du contre-la-montre
NP-6
106 Björn Leukemans (BEL) 46e
107 Frederik Veuchelen (BEL) Jersey polkadot.svg 67e
108 Lieuwe Westra (NED) 2e
Lampre-ISD
LAM
Num Coureur Pos
111 Damiano Cunego (ITA) 13e
112 Leonardo Bertagnolli (ITA) 74e
113 Grega Bole (SLO)
MaillotEslovenia.PNG Champion de Slovénie
79e
114 Matteo Bono (ITA) 121e
115 Matthew Lloyd (AUS) NP-8
116 Daniele Pietropolli (ITA) 28e
117 Daniele Righi (ITA) 114e
118 Diego Ulissi (ITA)* 48e
Europcar
EUC
Num Coureur Pos
121 Thomas Voeckler (FRA) 30e
122 Yukiya Arashiro (JPN) 45e
123 Giovanni Bernaudeau (FRA) 36e
124 Sébastien Chavanel (FRA) 124e
125 Damien Gaudin (FRA) 134e
126 Vincent Jérôme (FRA) 119e
127 Davide Malacarne (ITA)* 41e
128 Alexandre Pichot (FRA) 32e
Saxo Bank
SAX
Num Coureur Pos
131 Daniel Navarro (ESP) 15e
132 Jonas Aaen Jørgensen (DEN) 116e
133 Kasper Klostergaard (DEN) 137e
134 Karsten Kroon (NED) 93e
135 Anders Lund (DEN) 54e
136 Jarosław Marycz (POL)* 138e
137 Michael Mørkøv (DEN) 128e
138 Nick Nuyens (BEL) AB-2
FDJ-BigMat
FDJ
Num Coureur Pos
141 Sandy Casar (FRA) AB-5
142 Pierrick Fédrigo (FRA) 64e
143 Anthony Geslin (FRA) 47e
144 Yauheni Hutarovich (BLR) 122e
145 Arnold Jeannesson (FRA) 6e
146 Rémi Pauriol (FRA) NP-6
147 Cédric Pineau (FRA) 95e
148 Jérémy Roy (FRA) 19e
Garmin-Barracuda
GRM
Num Coureur Pos
151 Christophe Le Mével (FRA) 102e
152 Thomas Dekker (NED) 88e
153 Koldo Fernández (ESP) 109e
154 Murilo Fischer (BRA)
MaillotBrasil.PNG Champion du Brésil
106e
155 Heinrich Haussler (AUS) 80e
156 Andreas Klier (GER) 107e
157 Martijn Maaskant (NED) 127e
158 Sep Vanmarcke (BEL)* 112e
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
161 Thor Hushovd (NOR) 118e
162 Brent Bookwalter (USA) 23e
163 Marcus Burghardt (GER) NP-7
164 Klaas Lodewyck (BEL)* NP-6
165 Amaël Moinard (FRA) 52e
166 Taylor Phinney (USA)* NP-4
167 Tejay van Garderen (USA)* Jersey white.svg 5e
168 Danilo Wyss (SUI) 89e
Katusha
KAT
Num Coureur Pos
171 Denis Menchov (RUS) AB-7
172 Giampaolo Caruso (ITA) 57e
173 Xavier Florencio (ESP) 33e
174 Vladimir Isaychev (RUS) AB-3
175 Alexander Kristoff (NOR)*
MaillotNoruega.PNG Champion de Norvège
NP-8
176 Simon Špilak (SLO) 4e
177 Ángel Vicioso (ESP) 10e
178 Eduard Vorganov (RUS) 55e
Liquigas-Cannondale
LIQ
Num Coureur Pos
181 Ivan Basso (ITA) AB-6
182 Eros Capecchi (ITA) 25e
183 Tiziano Dall'Antonia (ITA) 135e
184 Ted King (USA) 136e
185 Paolo Longo Borghini (ITA) 73e
186 Dominik Nerz (GER)* 44e
187 Sylwester Szmyd (POL) 49e
188 Elia Viviani (ITA)* 120e
Lotto-Belisol
LTB
Num Coureur Pos
191 Gregory Henderson (NZL) 105e
192 Lars Ytting Bak (DEN) NP-7
193 Gaëtan Bille (BEL)* 104e
194 Bart De Clercq (BEL) 110e
195 Adam Hansen (AUS) NP-4
196 Olivier Kaisen (BEL) NP-4
197 Gianni Meersman (BEL) 26e
198 Maarten Neyens (BEL) NP-6
Saur-Sojasun
SAU
Num Coureur Pos
201 Jérôme Coppel (FRA) 11e
202 Jimmy Engoulvent (FRA) NP-7
203 Jérémie Galland (FRA) AB-7
204 Jonathan Hivert (FRA) 69e
205 David Le Lay (FRA) 34e
206 Guillaume Levarlet (FRA) AB-6
207 Julien Simon (FRA) 40e
208 Yannick Talabardon (FRA) 51e
Project 1t4i
PRO
Num Coureur Pos
211 Marcel Kittel (GER)* NP-8
212 Roy Curvers (NED) AB-7
213 Koen de Kort (NED) 66e
214 John Degenkolb (GER)* 96e
215 Alexandre Geniez (FRA)* 78e
216 Simon Geschke (GER) 71e
217 Patrick Gretsch (GER)* 130e
218 Tom Veelers (NED) NP-5

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prudhomme : "Pour tous les goûts" », sur eurosport.fr,‎ 2 février 2012
  2. « Paris-Nice : un chrono sur le col d'Èze », sur velochrono.fr,‎ 25 janvier 2012
  3. « D'un chrono à un autre », sur eurosport.fr,‎ 4 mars 2012
  4. « Des invitations sans surprises », sur cyclismactu.fr,‎ 18 janvier 2012
  5. « Omega voit grand », sur eurosport.fr,‎ 2 mars 2012
  6. « Pour un rouleur ou pour un grimpeur ? », sur velochrono.fr,‎ 3 mars 2012
  7. « Valverde le favoris ? », sur lequipe.fr,‎ 2 mars 2012
  8. « Paris - Nice : l’Espagnol Alejandro Valverde le favori ? », sur lalsace.fr,‎ 3 mars 2012
  9. « Le décor est planté », sur velochrono.fr,‎ 4 mars 2012
  10. « Ça roule pour Larsson », sur eurosport.fr,‎ 4 mars 2012
  11. « Un vrai jeu de massacre », sur eurosport.fr,‎ 5 mars 2012
  12. « Wiggins a eu chaud », sur velochrono.fr,‎ 11 mars 2012
  13. « Règlement particulier », sur letour.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :