Kanstantsin Siutsou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kanstantsin Siutsou
Image illustrative de l'article Kanstantsin Siutsou
Kanstantsin Siutsou lors du Critérium du Dauphiné 2011
Informations
Nom Siutsou
Prénom Kanstantsin
Date de naissance 9 août 1982 (31 ans)
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Équipe actuelle Sky
Spécialité Courses par étapes
Équipe professionnelle
2001-2002
2003-2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012-
Itera
Lokomotiv
Fassa Bortolo
Acqua & Sapone
Barloworld
High Road
Columbia-HTC
HTC-Columbia
HTC-Highroad
Sky
Principales victoires
5 championnats

Jersey rainbow.svg Champion du monde sur route espoirs 2004
MaillotBielorrusia.PNG Champion de Biélorussie sur route 2006
MaillotBielorrusia.PNG Champion de Biélorussie du contre-la-montre 2011, 2013 et 2014
1 étape dans un grand tour

Tour d'Italie (1 étape)
Col d'Eze, Paris-Nice 2013

Kanstantsin Siutsou ou Kanstantsin Sivtsov (en biélorusse : Канстанцін Сіўцоў), né le 9 août 1982 à Kastsioukowka, dans l'oblast de Gomel, en RSS de Biélorussie, est un coureur cycliste professionnel biélorusse, membre de l'équipe Sky.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir débuté sa carrière professionnelle dans les rangs des équipes russes Itera en 2001 puis Lokomotiv en 2002 et 2003, il rejoint au printemps 2004 la formation amateur italienne Palazzago dirigée par Olivano Locatelli, liée par des accords sportifs avec la Fédération Cycliste de Biélorussie. Dès 2003, il est vice-champion du Biélorussie sur route derrière Yauhen Sobal. Il est sacré champion du monde espoir à Vérone en septembre 2004, avant de rejoindre les rangs de l'équipe Fassa Bortolo dirigée par Giancarlo Ferretti en début de saison 2005.

À la disparition de cette formation il signe ensuite pour l'Acqua & Sapone en 2006 dirigée par Palmiro Masciarelli. Après une année d'apprentissage, il réussit cette année-là ses premières belles performances. Sur la Course de la Paix, il remporte sa première victoire sur la 5e étape, et porte le maillot de leader avant de le céder à Giampaolo Cheula. Il termine quatrième du classement final. Un mois plus tard, il termine deuxième de la Subida al Naranco derrière l'Italien Fortunato Baliani, confirmant ses aptitudes de grimpeur, puis il remporte le titre de Champion du Biélorussie sur route. En fin de saison, il s'illustre sur les courses d'un jour italiennes, terminant notamment quatrième du Grand Prix Nobili Rubinetterie et troisième du Gran Premio Industria e Commercio Artigianato Carnaghese.

Il rejoint en 2007 l'équipe continentale professionnelle Barloworld, avec laquelle il participe à son premier Tour de France, qu'il termine 31e après une bonne traversée des Alpes. Il réussit de nouvelles très belles performances sur les semi-classiques italiennes du mois d'août, sans parvenir cependant à l'emporter : deuxième du Tour des Apennins derrière Alessandro Bertolini, troisième du Grand Prix de la ville de Camaiore et des Trois vallées varésines, ou encore quatrième du Tour du Latium. Plusieurs fois, une bonne pointe de vitesse lui fait défaut pour s'imposer.

En 2008, Siutsou rejoint l'équipe High Road, avec laquelle il remporte sa plus belle victoire. Remportant l'étape de montagne du Tour de Georgie face à Levi Leipheimer et Trent Lowe, il gagne le classement final de l'épreuve, sa première course par étapes. Il participe ensuite à son premier Tour d'Italie, qu'il abandonne au cours de la 20e étape. Pour son deuxième Tour de France, il est distancé à plusieurs reprises au cours de la première semaine, et aborde les Pyrénées avec plus de 10 minutes de débours, à la 51e place. Mais grâce à de bonnes performances en montagne, notamment lors de la 16e étape, où il participe à l'échappée matinale et termine l'étape avec les favoris, il termine la course à la 17e place, puis à la 16e après le déclassement de Bernhard Kohl.

En 2009, il termine neuvième de Tirreno-Adriatico. Il remporte ensuite sa plus belle victoire chez les professionnels en gagnant la 8e étape du Tour d'Italie.

En 2010, il remporte la première étape du Tour d'Espagne, un contre-la-montre par équipes avec l'équipe HTC-Columbia.

En 2011, il réalise son premier top 10 dans un grand tour en terminant 9e du Tour d'Italie 2011[2],[3]. Dans la foulée de ce Giro, il termine huitième du Dauphiné.

Équipier de Bradley Wiggins sur le Tour de France 2012, Siutsou est victime d'une chute au cours de la 3e étape. Souffrant d'une fracture du tibia gauche, il doit abandonner[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Contador suspendu deux ans ! », sur lequipe.fr,‎ 6 février 2012
  2. a, b et c Initialement 10e, il est reclassé 9e après le déclassement d'Alberto Contador en février 2012[1].
  3. a, b et c « Giro d'Italia (ITA/UWT) 07 May-29 May 2011 - General classification: Venaria Reale - Milan », sur uci.infostradasports.com (consulté en 23 février 2012)
  4. (en) Peter Cossins, « Siutsou's abandon forces rethink for Sky », sur cyclingnews.com,‎ 3 juillet 2012
  5. (en) « 09 May-31 May 2009 - General classification: Lido di Venezia - Rome », sur uci.ch (consulté le 11 octobre 2012)
  6. Initialement 16e, Kanstantsin Siutsou se voit attribuer la 12e place après le déclassement de plusieurs coureurs pour dopage.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :