Gregory Henderson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gregory Henderson
Image illustrative de l'article Gregory Henderson
Greg Henderson lors des Quatre jours de Dunkerque 2008
Informations
Nom Henderson
Prénom Gregory
Date de naissance 10 septembre 1976 (1976-09-10) (37 ans)
Pays Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Équipe actuelle Lotto-Belisol
Spécialité Sprinteur
Équipe professionnelle
2002
2003
2004-2006
2007
2008
2009
2010-2011
2012-
Nutra Fig
7-UP Maxxis
Healt Net Cycling Team
T-Mobile
Team High Road
Columbia-High Road
Team Sky
Lotto-Belisol
Principales victoires
Champion du monde de la course scratch (2004)
1 étape du Tour d'Espagne 2009

Gregory Henderson, né le 10 septembre 1976 à Dunedin, est un coureur cycliste néo-zélandais. Il est professionnel depuis 2002 et membre de l'équipe Lotto-Belisol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sur piste[modifier | modifier le code]

La carrière d'Henderson commence sur la piste. En 1998, il remporte deux médailles de bronze aux Jeux du Commonwealth, à la course aux points et à la poursuite par équipes. La même année, il remporte le titre de Champion de Nouvelle Zélande du contre-la-montre, puis trois titres de Champion de Nouvelle Zélande sur piste l'année suivante. Ce seront les premiers d'une série de 17 titres. Il remporte également en 1999 ses deux premières manches de Coupe du monde, en poursuite par équipes, puis deux nouvelles en 2000. Il est alors nommé pour la première fois cycliste néo-zélandais de l'année sur piste.

En 2001, Henderson participe aux Goodwill Games, où il remporte la course aux points et l'américaine. Vainqueur de deux nouvelles manches de Coupe du monde, en poursuite par équipes et en course aux points, il est à nouveau cycliste néo-zélandais de l'année sur piste.

Pour sa deuxième participation aux Jeux du Commonwealth à Manchester en 2002, Henderson remporte le titre de la course aux points, et la médaille de bronze en poursuite par équipes. Il remporte à nouveau deux manches de Coupe du monde et est désigné pour la troisième fois cycliste néo-zélandais de l'année sur piste.

Après une nouvelle victoire en Coupe du monde en 2003, Henderson réussit en 2004 la meilleure performance de sa carrière sur piste, remportant le titre de Champion du monde de la course scratch à Melbourne. Il participe alors aux Jeux olympiques d'Athènes, où il manque de peu une médaille sur la course aux points, qu'il termine quatrième.

Les apparitions d'Henderson sur piste à partir de 2004 se font plus rares, mais il participe tout de même aux Jeux olympiques à Pékin, où il prend la dixième place de la course aux points et de l'américaine.

Carrière sur route[modifier | modifier le code]

Parallèlement au cyclisme sur piste, Henderson poursuit ses études et obtient un diplôme d'éducation physique de l'Université d'Otago. Puis il fait partie de plusieurs équipes sur route, Nutra Fig en 2002, puis l'équipe américaine 7-UP Maxxis à partir de 2003. Avec cette équipe, Henderson remporte au fil des années 9 étapes du Tour de Southland, une épreuve par étapes néo-zélandaises.

À partir de 2005, Henderson se consacre plus largement à la route, ce qui lui permet d'obtenir plusieurs victoires sur les classiques américaines du mois de juin. Il remporte ainsi le Wachovia Invitational en 2005, puis la Reading Classic et le Wachovia USPRO Championship en 2006. Grâce à ces succès, il est engagé dans l'équipe allemande de premier plan T-Mobile.

Avec cette nouvelle équipe, Henderson réalise un bon début de saison. Il termine cinquième du Tour du Qatar et se place bien dans les sprints du Tour de Californie. Mais sa découverte des courses européennes n'est pas un grand succès, d'autant plus qu'il est souvent utilisé comme poisson-pilote pour les autres sprinteurs de l'équipe. C'est donc sur le sol américain qu'Henderson remporte ses premiers succès avec cette équipe, sur le Tour de Géorgie 2008. Il y remporte deux étapes au sprint, et porte deux jours le maillot de leader.

En 2009, Henderson réussit son meilleur début de saison sur route. Il remporte sa première victoire en Europe, la Clásica de Almería, puis participe au Tour de Murcie. Il termine deuxième de la 1re étape, puis remporte la 2e, ce qui lui permet de porter le maillot de leader, qu'il abandonne le lendemain dans le contre la montre à son coéquipier František Raboň.

En 2010, il s'engage dans l'équipe britannique Team Sky. Il débute la saison en prenant la troisième place du Tour Down Under. Il glane ensuite quelques victoires sur Paris-Nice, le Ster Elektrotoer, l'Eneco Tour et le Tour de Grande-Bretagne.

En 2011, il remporte la deuxième étape de Paris-Nice devant Matthew Goss et Denis Galimzyanov. En mai, il remporte la troisième étape du Tour de Californie.

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Résultat sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 2007 : abandon (10e étape)
  • 2010 : 88e

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :