Yauheni Hutarovich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Yauheni Hutarovich
Image illustrative de l'article Yauheni Hutarovich
Yauhen Hutarovitch lors du Grand Prix de Denain 2014
Informations
Nom Yauheni Hutarovich
Date de naissance 29 novembre 1983 (30 ans)
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Équipe actuelle AG2R La Mondiale
Spécialité Sprinteur
Équipe amateur
2002-2004
2005
2006
UV Aube
Palazzago
UV Aube
Équipe professionnelle
2007
01.2008-06.2010[n 1]
07.2010-12.2011[n 2]
2012
2013-2014
2015-
Roubaix Lille Métropole
La Française des jeux
FDJ
FDJ-BigMat
AG2R La Mondiale
Bretagne-Séché Environnement
Principales victoires
4 Championnats

MaillotBielorrusia.PNG Champion de Biélorussie sur route 2008, 2009, 2012 et 2014
1 étape dans les grands tours

Tour d'Espagne (1 étape)

Yauheni Hutarovich (en biélorusse : Яўген Гутаровіч, en russe Евгений Гутарович, en anglais Yauheni Hutarovich), né le 29 novembre 1983 à Minsk, est un coureur cycliste biélorusse, professionnel depuis 2007 et membre de l'équipe AG2R La Mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2006, Yauheni Hutarovich court en France au sein de l'UV Aube. Il gagne plusieurs étapes de courses françaises figurant au calendrier de l'UCI Europe Tour. Il est 20e du classement FFC en fin de saison[1]. Yauhen Hutarovitch débute sa carrière professionnelle en 2007 au sein de l'équipe Roubaix Lille Métropole. Il remporte cette année-là une étape du Tour du Poitou-Charentes au sprint.

Il est recruté en 2008 par La Française des Jeux. Afin de satisfaire au souhait de son dirigeant Marc Madiot de le voir encadré, il emménage à Pugey, non loin de l'entraîneur Frédéric Grappe qui réside à Besançon[2]. Il signe quatre succès durant la saison, dont le titre de Champion de Biélorussie sur route. Il acquiert quelques places d'honneur sur des étapes de courses ProTour (Eneco Tour, Tour de Pologne). Ses deux victoires d'étapes au Tour de Burgos lui permettent d'en remporter le classement par points.

Au début de l'année 2009, il remporte ce même classement lors du Tour méditerranéen, avec deux nouveaux succès d'étapes. Il participe ensuite pour la première fois à Milan-San Remo (145e) et Paris-Roubaix (22e). Il est également 13e de Gand-Wevelgem. Fort de cinq victoires durant le premier semestre dont un nouveau titre de champion national, il est sélectionné pour son premier Tour de France. Il y obtient une 3e place d'étape puis une 5e lors de la dernière étape. Il achève l'épreuve à la 156e et dernière place du classement général.

En 2010, il brille à nouveau sur le Tour méditerranéen, puisqu'il remporte au sprint la première étape ainsi que la troisième et termine, de ce fait, meilleur sprinter de l'épreuve pour la deuxième année consécutive. Il remporte début août la troisième étape du Tour de Pologne, sa première victoire ProTour. À la fin du mois en s'imposant lors de la deuxième étape du Tour d'Espagne, il remporte sa première victoire dans un grand tour devant Mark Cavendish et Tyler Farrar[3]. Il est le premier Biélorusse à remporter une étape du Tour d'Espagne.

Il fait son retour sur le Tour de France en 2012. Il obtient la septième place au sprint à Tournai lors de la deuxième étape et participe à une échappée lors de la dixième étape. Victime de nausées et voyant qu'il allait terminer hors des délais de la quinzième étape, Hutarovich abandonne[4]. Il est ensuite sélectionné pour participer à la course en ligne des Jeux olympiques de Londres qu'il termine au sein du peloton des sprinteurs, à la 53e place. Début août, et après ses 2 victoires d'étapes sur le Tour de l'Ain, il annonce sa signature pour 2 saisons en faveur de la formation savoyarde AG2R La Mondiale.

Yauhen Hutarovitch posant avec son maillot de champion de Biélorussie sur route lors de la 2e étape du Tour de Wallonie 2014.

En 2013, il reprend la compétition sous ses nouvelles couleurs en Australie lors du Tour Down Under. En février, il termine deuxième des deux dernières étapes du Tour du Qatar derrière un Mark Cavendish intouchable sur cette épreuve. Il enchaîne ensuite les podiums terminant ainsi deuxième de la Classic Loire-Atlantique et de la Route Adélie de Vitré ou encore troisième sur la Val d'Ille Classic et la Roue tourangelle. Il termine malgré cela sa saison 2013 sans la moindre victoire, sa première saison vierge depuis son passage chez les professionnels en 2007.

En 2014, il termine 8e de Gand-Wevelgem, son premier Top 10 sur une classique du UCI World Tour. En mai, il remporte le Grand Prix de la Somme, son premier succès depuis plus d'un an et la 2e étape du Tour de l'Ain 2012. Le 29 juin, il remporte le championnat de Biélorussie pour la 4e fois de sa carrière. Il reprend ensuite la compétition lors du Tour de Wallonie, fin juillet avant de prendre part au Tour de Pologne, épreuve comptant pour l'UCI World Tour, dont il remporte la 1re étape au sprint, ainsi que le classement par points.

Au mois de septembre 2014, il signe un contrat en faveur de l'équipe continentale professionnelle Bretagne-Séché Environnement[5],[6]pour la saison suivante et annonce son départ d'AG2R La Mondiale.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Podium de l'édition 2014 du Grand Prix d'Isbergues : Yauheni Hutarovich (2e), Arnaud Démare (1er) et Heinrich Haussler (3e).

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

En 2005, l'UCI ProTour et les circuits continentaux sont créés, ayant chacun leur classement. En 2009, un « classement mondial UCI » remplace le classement ProTour. Il prend en compte les points inscrits lors des courses ProTour et des courses qui n'en font plus partie, regroupées dans un « calendrier historique », soit au total 26 courses en 2010. L'UCI ProTour devient l'UCI World Tour et comprend 27 courses en 2011 et son classement ne concerne que les coureurs membres des 18 équipes ProTeam, dont FDJ ne fait plus partie. L'année suivante, FDJ-BigMat retrouve un statut de ProTeam, ce qui fait que Hutarovich peut être classé au World Tour.

Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Classement mondial UCI 115e
UCI World Tour[7] 115e 175e[8] 190e[9] 113e[10]
UCI Europe Tour 115e 2e
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2008 au 30 juin 2010
  2. Du 1er juillet 2010 au 31 décembre 2011

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement national 2006 », sur photovelo.net (consulté le 27 juillet 2009)
  2. « Adoption Hutarovich, ce Franc-Comtois », sur lalsace.fr,‎ 20 juillet 2009 (consulté le 27 juillet 2009)
  3. (en) « Cavendish, Farrar beaten to line by FDJ's Belarus rocket », sur cyclingnews.com (consulté le 29 août 2010)
  4. « Hutarovich arrête », sur lequipe.fr,‎ 16 juillet 2012
  5. « Transfert - Hutarovich signe chez Bretagne Séché », sur cyclismactu.fr,‎ 25 septembre 2014 (consulté le 25 septembre 2014)
  6. « Yauheni Hutarovich chez Bretagne-Séché », sur lequipe.fr,‎ 25 septembre 2014 (consulté le 25 septembre 2014)
  7. « UCI WorldTour », sur uciworldtour.com (consulté le 12 août 2012)
  8. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 16 novembre 2014)
  9. « UCI WorldTour Ranking - 2013 », sur uci.html.infostradasports.com (consulté le 15 octobre 2013)
  10. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :