Elia Viviani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elia Viviani
Image illustrative de l'article Elia Viviani
Elia Viviani aux championnats du monde sur piste de 2011
Informations
Nom Viviani
Prénom Elia
Date de naissance 7 février 1989 (25 ans)
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Équipe actuelle Cannondale
Spécialité Sprinteur
Équipe amateur
1998-2005
2006-2007
2008
2009
2010[n 1]
GS Luc Bovolone
FDB Car Disel
Marchiol Emisfero Liquigas
Marchiol-Pasta Montegrappa-Site-Heraclia
Marchiol-Pasta Montegrappa-Orogildo
Équipe professionnelle
2010[n 2]
2011-2012
2013-
Liquigas-Doimo
Liquigas-Cannondale
Cannondale

Elia Viviani (né à Vallese, le 7 février 1989) est un coureur cycliste italien spécialiste de la piste et de la route et membre de l'équipe Cannondale. Il a notamment été vice-champion du monde de scratch en 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Des débuts en cyclisme à la catégorie juniors[modifier | modifier le code]

Elia Viviani commence le cyclisme en 1998, à l'âge de huit ans au GS Luc Bovolone. Il reste dans ce club jusqu'à l'âge de 16 ans[1]. Il obtient une quarantaine de victoire en catégorie giovanissimi de 1998 à 2001, puis seize autres en catégorie esordienti en 2002 et 2003. En 2004, il passe en catégorie allievi. Il remporte cinq courses cette année-là, dont le championnat de Vénétie sur route, et quatre en 2005, dont la course sur route du Festival olympique de la jeunesse européenne.

En 2006, il rejoint l'équipe FDB Car Diesel, en catégorie juniors. Il gagne six course sur route, dont le championnat de Vénétie sur route. Sur piste, il est champion d'Europe du scratch junior et médaillé de bronze du championnat du monde de l'américaine junior. En 2007, avec la même équipe, il gagne neuf courses sur route. Sur piste, il est champion d'Europe de la course aux points et médaillé de bronze de la poursuite par équipes, toujours en catégorie juniors. Durant ces deux années, il gagne également cinq titres de champion d'Italie sur piste[2].

En catégorie moins de 23 ans[modifier | modifier le code]

En 2008, il passe en catégorie moins de 23 ans et rejoint l'équipe Marchiol Emisfero Liquigas. En septembre, aux championnats d'Europe à Pruszków en Pologne, il est dans sa catégorie médaillé d'or du scratch et de l'américaine, avec Tomas Alberio, et médaillé de bronze de la poursuite par équipes. Aux championnats d'Europe élites, il est médaillé de bronze de l'omnium endurance.

En 2009, il participe en mars aux championnats du monde sur piste à Pruszków. Il y est septième de l'américaine, avec Angelo Ciccone. En juillet, aux championnats d'Europe à Minsk, il est médaillé d'or du scratch des moins de 23 ans.

En début d'année 2010, Viviani dispute le Tour de Cuba avec une sélection de coureurs italiens et en gagne une étape. Il participe ensuite aux championnats du monde sur piste à Copenhague. Il est septième de l'américaine, avec Angelo Ciccone, 12e de l'omnium et 15e du scratch.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Elia Viviani devient professionnel en avril 2010 avec l'équipe italienne Liquigas-Doimo[3]. Il gagne une étape du Tour de Turquie en avril et, en fin de saison, le Mémorial Marco Pantani et Binche-Tournai-Binche.

En 2011, Viviani commence sa saison sur route en janvier avec le Tour Down Under. Il gagne en février le Grand Prix de la côte étrusque et le Tour de Mumbai I. Aux championnats du monde sur piste à Apeldoorn aux Pays-Bas, il est médaillé d'argent du scratch, sixième de l'américaine, septième de l'omnium et quinzième de la poursuite par équipes. Après des victoires lors d'une étape du Tour de Slovénie et au Grand Prix Nobili Rubinetterie, il est aux championnats d'Europe sur piste juniors et espoirs à Anadia au Portugal. En espoirs, il y est médaillé d'or de la course aux points et de l'omnium, et médaillé d'argent de l'américaine. Il obtient cinq nouvelles victoires sur route en fin de saison,dont une étape du Tour de Pékin, sa première victoire en UCI World Tour. Il est médaillé de bronze de l'omnium aux championnats d'Europe élites à Apeldoorn en octobre.

Les principaux objectifs d'Elia Viviani en 2012 sont les championnats du monde sur piste et les Jeux olympiques, où il vise la médaille d'or de l'omnium[4]. En début d'année, il gagne une étape du Tour de San Luis, le Grand Prix de la côte étrusque, les deux étapes et le classement général du Tour de la province de Reggio de Calabre et une étape de la Semaine internationale Coppi et Bartali. En avril, aux championnats du monde sur piste à Melbourne, il est dixième de l'américaine, 21e du scratch, et abandonne lors de l'omnium à la suite d'une chute[5]. En juillet, il représente l'Italie aux Jeux olympiques de Londres sur piste et sur route : il se classe sixième de l'omnium et 38e de la course en ligne. En août, il prend le départ de son premier grand tour, le Tour d'Espagne. Il y est notamment deuxième des 7e et 21e étapes. Il est ensuite deuxième du Mémorial Marco Pantani et gagne une étape du Tour de Pékin. Fin octobre, il est champion d'Europe de course aux points, et médaillé de bronze de la poursuite par équipes et de l'américaine de ces championnats d'Europe élites.

En 2013, l'équipe Liquigas-Cannondale prend le nom de Cannondale, son nouveau sponsor principal. Viviani laisse de côté la piste pour se consacrer pleinement à la route[6]. Il remporte au sprint sa première victoire de la saison lors de la seconde étape du Critérium du Dauphiné entre Châtel et Oyonnax.

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2008-2009
    • 2e de l'américaine à Copenhague
  • 2009-2010
    • 2e de l'américaine à Pékin
  • 2010-2011
    • 3e de l'omnium à Manchester
  • 2011-2012
    • 3e de l'omnium à Astana
  • 2013-2014
    • 2e du scratch à Manchester
    • 3e de la course aux points à Manchester

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Espoirs et juniors
Élites

Championnats d'Italie[modifier | modifier le code]

Courses de Six jours[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2010 au 31 mars 2010
  2. Du 1er avril 2010 au 31 décembre 2010

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « ELIA VIVIANI "A TUTTA" SUL 2013: sogni, prospettive ed ambizioni di un giovane velocista », sur teleciclismo.com,‎ 7 décembre 2012 (consulté en 7 février 2013)
  2. [PDF] (it) « MARCHIOL-EMISFERO-LIQUIGAS-SITE - Stagione 2008 », sur italiaciclismo.net (consulté en 7 février 2013)
  3. (en) « Liquigas confirm 2010 squad », sur cyclingnews.com,‎ 17 novembre 2009 (consulté en 7 février 2013)
  4. (en) « Viviani hoping for track success at London 2012 Olympics », sur cyclingnews.com,‎ 28 décembre 2011 (consulté en 7 février 2013)
  5. (en) « Viviani back training in just over a week », sur cyclingnews.com,‎ 11 avril 2012 (consulté en 7 février 2013)
  6. (en) « Viviani happy to focus on the road in 2013 », sur cyclingnews.com,‎ 7 février 2013 (consulté en 7 février 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :