Christophe Le Mével

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christophe Le Mével
Image illustrative de l'article Christophe Le Mével
Christophe Le Mével pendant les Championnats du monde de cyclisme sur route 2009.
Informations
Nom Le Mével
Prénom Christophe
Date de naissance 11 septembre 1980 (1980-09-11) (33 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe actuelle Cofidis
Spécialité grimpeur, puncheur[1]
Équipe amateur


2000
Vélo Vert Lannionnais
UC Briochine
Jean Floc'h
Équipe professionnelle
2001
2002-2008
2009-06.2010
07-12.2010
2011
01.2012-06.2012
07.2012-12.2012
2013-
Crédit agricole Espoirs
Crédit agricole
La Française des Jeux
FDJ
Garmin-Cervélo
Garmin-Barracuda
Garmin-Sharp
Cofidis
Principales victoires
1 étape du Tour d'Italie

Christophe Le Mével, né le 11 septembre 1980 à Lannion, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Cofidis. Professionnel depuis 2002, il a remporté une étape du Tour d'Italie 2005 et le Tour du Haut-Var en 2010, et s'est classé dixième du Tour de France 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant les championnats de France 2007 à Aurillac.

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Christophe Le Mével commence à pratique le VTT et le cyclisme sur route à 14 ans au sein du Vélo-Vert lanionnais. Il fait ensuite partie de l'Union cycliste briochine, puis de l'équipe Jean Floc'h-Mantes en 2000[2],[3]. En 2001, il intègre l'équipe Crédit agricole espoirs. Avec cette équipe, il gagne la Ronde de l'Isard d'Ariège et dispute notamment le Tour des régions italiennes, remporté par Yaroslav Popovych et dont il prend la cinquième place[4], et le Tour de l'Avenir, où il prend une troisième place d'étape[5]. En fin de saison, il est sélectionné en équipe de France des moins de 23 ans pour les championnats du monde à Lisbonne au Portugal. Il se classe quatorzième de la course en ligne de sa catégorie, gagnée elle aussi par Popovych[6]. Il termine l'année à la neuvième place du classement UCI des moins de 23 ans[7].

Débuts professionnels dans l'équipe Crédit agricole[modifier | modifier le code]

Christophe Le Mével devient coureur professionnel en 2002 dans l'équipe Crédit agricole. En mai, un chute lors des Quatre jours de Dunkerque lui cause une section du nerf sciatique. Il ne peut plus courir durant cette saison[8]. De retour à la compétition en 2003, il obtient cette année-là une deuxième place d'étape lors de la Route du Sud, derrière Ludovic Turpin.

En 2004, il termine à la troisième place du Tour de l'Avenir derrière Sylvain Calzati et Thomas Lövkvist, après avoir notamment obtenu la deuxième place de l'étape arrivant au Grand-Bornand, battu par le Suédois Lövkvist. Le mois suivant, il dispute avec l'équipe de France la course en ligne des championnats du monde à Vérone en Italie. Il attaque seul durant le premier tour de course, puis est rejoint par le Russe Vladimir Efimkin. Les deux coureurs font la course en tête et comptent jusqu'à sept minutes d'avance à mi-course, après neuf tours de circuit, puis sont repris après 165 km. Christophe Le Mével ne termine pas la course[9].

En 2005, il dispute ses premiers grands tours, le Tour d'Italie et le Tour d'Espagne. Lors de ce Giro, où il a un rôle de coéquipier pour Pietro Caucchioli, il décroche sa première victoire professionnelle en remportant la 17e étape du Tour d'Italie, entre Lissone et Varazze[10]. C'est à l'occasion de ce Tour d'Italie qu'il rencontre Laura, une hôtesse italienne qui allait devenir son épouse. En fin de saison, il participe pour la deuxième fois aux championnats du monde, à Madrid en Espagne. Il est avec Laurent Brochard l'un des deux seuls coureurs parmi les douze composant l'équipe de France l'année précédente à y être sélectionné en 2005[11].

En 2006, Le Mével dispute son premier Tour de France, qu'il termine à la 75e place du classement général. Échappé en compagnie de Yaroslav Popovych, Alessandro Ballan et Óscar Freire lors de la 12e étape, il en prend la quatrième place à Carcassonne. En fin de saison, il se classe 23e et meilleur Français de la course en ligne des championnats du monde de cyclisme à Salzbourg en Autriche.

Lors de la quinzième étape du Tour de France 2007, il chute et se fracture la clavicule.

2009-2010 : deux saisons à la Française des jeux[modifier | modifier le code]

Resté fidèle au Crédit agricole jusqu'en 2008, il s'engage pour deux saisons avec l'équipe La Française des Jeux en août 2008[12]. Il se révèle bon grimpeur et termine dixième de Paris-Nice, du Critérium du Dauphiné libéré et du Tour de France.

En 2010, il remporte la deuxième étape et le classement général du Tour du Haut-Var. Il s'agit de sa première victoire depuis près de cinq ans. Après un Tour de France 2010 en deçà de ses espérances (42e du classement général) malgré un statut de co-leader de l'équipe FDJ avec Sandy Casar[3], il se montre davantage en forme sur le Tour d'Espagne 2010 qu'il termine à la 15e place du classement général.

2011-2012 : chez Garmin[modifier | modifier le code]

En 2011, il est recruté par l'équipe américaine Garmin-Cervélo. Il termine neuvième de la Flèche wallonne et débute le Tour d'Italie par plusieurs classements dans les dix premiers des sept premières étapes. Il termine quatorzième de ce Tour d'Italie[14],[15]. C'est le troisième Français de l'épreuve, derrière John Gadret et Hubert Dupont. Septième du Tour de Toscane remporté par son coéquipier Daniel Martin en juin, il dispute ensuite les championnats de France à Boulogne-sur-Mer. Il ne dispute pas le Tour de France en juillet, son programme de fin de saison comprenant le Tour d'Espagne et quelques courses italiennes[16].

L'année suivante Garmin-Cervélo devient Garmin-Barracuda puis Garmin-Sharp à partir du Tour de France. Le Mével décide de focaliser sa saison sur la Grande Boucle[17]. Il obtient en février la septième place du Tour du Haut-Var[18]. Écarté de la sélection de Garmin pour le Tour de France par Jonathan Vaughters[17], il dispute le Tour de Pologne et s'y classe seizième[18]. En août, Le Mével est quatrième de la Classique de Saint-Sébastien et il est l'équipier d'Andrew Talansky pour le Tour de l'Ain et le Tour d'Espagne[17]. Le jour du départ de la Vuelta, son transfert pour 2013 dans l'équipe Cofidis est annoncé. Il signe avec l'équipe française pour deux ans[19].

2013-2014 : chez Cofidis[modifier | modifier le code]

Christophe Le Mével rejoint la formation Cofidis en 2013 pour relancer sa carrière et devenir un des capitaines de route de la formation nordiste. Il abandonne le Tour de France 2013 durant la 19e étape[20].

Durant le prologue de Paris Nice 2013

Sa saison 2013 est très discrète sur le plan des résultats avec un seul classement (8e) dans les dix premiers lors du Tour du Finistère [21]. En 2014, il prend la sixième place du Grand Prix de Lillers-Souvenir Bruno Comini.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2004, le classement UCI concerne tous les coureurs ayant obtenu des points lors de courses du calendrier international de l'Union cycliste internationale (324 courses en 2004). En 2005, l'UCI ProTour et les circuits continentaux sont créés, ayant chacun leur classement. De 2005 à 2008, le classement de l'UCI ProTour classe les coureurs membres d'équipes ProTour en fonction des points qu'ils ont obtenus lors des courses du calendrier UCI ProTour, soit 28 courses en 2005, 27 en 2006, 26 en 2007. En 2008, le calendrier du ProTour est réduit à 15 courses en raison du conflit entre l'UCI et les organisateurs de plusieurs courses majeures. Les trois grands tours, Paris-Roubaix, la Flèche wallonne, Liège-Bastogne-Liège, le Tour de Lombardie, Tirreno-Adriatico et Paris-Nice ne sont donc pas pris en compte dans le classement ProTour 2008. En 2009 et 2010, un « classement mondial UCI » remplace le classement ProTour. Il prend en compte les points inscrits lors des courses ProTour et des courses qui n'en font plus partie, regroupées dans un « calendrier historique », soit au total 24 courses en 2009 et 26 en 2010. Ce nouveau classement prend en compte les coureurs des équipes continentales professionnelles. En 2011, l'UCI ProTour devient l'UCI World Tour et reprend dans son calendrier les courses qui l'avaient quitté en 2008. Il comprend 27 courses en 2011 et son classement ne concerne plus que les coureurs membres des 18 équipes ProTeam.

Christophe Le Mével apparaît pour la première fois au classement UCI en 2001. Il obtient sa meilleure place en 2009 : 79e du classement mondial.

Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Classement UCI[24] 1199e 817e 1631e 933e
Classement ProTour 150e[25] Non-classé[26] Non-classé[27] Non-classé[28]
Classement mondial UCI 79e[29] 135e[30]
UCI World Tour[31] 110e[32] 91e[33]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Christophe Le Mével », sur slipstreamsports.com (consulté le 30 juin 2011)
  2. « Jean Floc'h-Mantes (2000) », sur memoire-du-cyclisme.net (consulté le 30 juin 2011)
  3. a et b « Christophe Le Mével, coureur herminé », sur agencebretagnepresse.com,‎ 17 juillet 2010 (consulté le 30 juin 2011)
  4. (en) « 26th Giro delle Regioni - 2.7.1 », sur cyclingnews.com (consulté le 30 juin 2011)
  5. (en) « Cuenca moves into the lead », sur cyclingnews.com,‎ 10 septembre 2001 (consulté le 30 juin 2011)
  6. (en) « Ukraine Dominates U23 Rainbow Race », sur cyclingnews.com,‎ 12 octobre 2001 (consulté le 30 juin 2011)
  7. « 12.10.2001 : Rankings / Classements - U23 - Men / Hommes », sur uci.ch (consulté le 1er juillet 2011)
  8. « Liège-Bastogne-Liège - 63. Christophe Le Mével », sur letour.fr (consulté le 30 juin 2011)
  9. (en) « Hat-trick for Freire in Verona », sur cyclingnews.com,‎ 3 octobre 2004 (consulté le 30 juin 2011)
  10. « Che bello Le Mével ! », sur cyclismag.com,‎ 25 mai 2005 (consulté le 30 juin 2011)
  11. « A la loupe - Mardi 13 septembre - Championnat du Monde - Equipe de France », sur cyclismag.com,‎ 13 septembre 2005 (consulté le 30 juin 2011)
  12. « Le Mével chez Madiot », L'Équipe, 7 août 2008
  13. « Contador suspendu deux ans ! », sur lequipe.fr,‎ 6 février 2012
  14. a et b Initialement 15e, il est reclassé quatorzième après le déclassement d'Alberto Contador en février 2012[13].
  15. a et b « Giro d'Italia (ITA/UWT) 07 May-29 May 2011 - General classification: Venaria Reale - Milan », sur uci.infostradasports.com (consulté le 23 février 2012)
  16. « Le Mével : « J’espère que ça va me convenir… » », sur velochrono.fr,‎ 24 juin 2011 (consulté le 30 juin 2011)
  17. a, b et c Alexandre Philippon, « Le Mével : « Je suis très frais » », sur velochrono.fr,‎ 17 août 2012 (consulté le 18 août 2012)
  18. a et b (nl-BE) « Wedstrijden van Le Mevel Christophe », sur wielrennen.hour.be (consulté le 18 août 2012)
  19. « Le Mével chez Cofidis », sur lequipe.fr,‎ 18 août 2012
  20. « Tour de France: Kris Boeckmans (Vacansoleil-DCM), 5e abandon de la 19e étape », sur lavenir.net,‎ 19 juillet 2013
  21. http://www.tourdufinistere.fr/classements.html
  22. Initialement quinzième, Christophe Le Mével est classé treizième après déclassement d'Ezequiel Mosquera et David García Dapena.
  23. « Classement général du Tour d'Espagne 2010 », sur uci.ch (consulté le 26 mai 2013)
  24. « Classements UCI », UCI (consulté le 14 juin 2011)
  25. « Classement ProTour 2005 », sur uciprotour.com (consulté le 14 juin 2011)
  26. « Classement ProTour 2006 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  27. « Classement ProTour 2007 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  28. « Classement ProTour 2008 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  29. « Classement mondial UCI 2009 », sur uci.ch (consulté le 16 juillet 2011)
  30. « Classement mondial UCI 2010 », sur uci.ch (consulté le 16 juillet 2011)
  31. « UCI WorldTour », sur uciworldtour.com (consulté le 18 août 2012)
  32. « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Final result », sur uci.html.infostradasports.com (consulté le 18 août 2012)
  33. « UCI WorldTour Ranking - 2012 », sur uci.html.infostradasports.com (consulté le 14 octobre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :