Leigh Howard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leigh Howard
Image illustrative de l'article Leigh Howard
Leigh Howard lors des Quatre jours de Dunkerque 2010
Informations
Nom Howard
Prénom Leigh
Date de naissance 18 octobre 1989 (24 ans)
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Équipe actuelle Orica-GreenEDGE
Spécialité Sprinter
Équipe amateur
2008
2009
Southaustralia.com-AIS
Team AIS
Équipe professionnelle
2010
2011
01.2012-04.2012
05.2012-
Team Columbia-HTC
HTC-Highroad
GreenEDGE
Orica-GreenEDGE
Principales victoires
Championnats
Jersey rainbow.svg Champion du monde d'omnium (2009)
Jersey rainbow.svg Champion du monde de poursuite par équipes (2010)
Jersey rainbow.svg Champion du monde de l'américaine (2010 et 2011)

Leigh Howard, né le 18 octobre 1989 à Geelong, est un coureur cycliste australien, membre de l'équipe Orica-GreenEDGE. Spécialiste de la piste, il est triple champion du monde juniors et quatre fois champion du monde élites.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Leigh Howard dispute ses premières courses cyclistes à l'âge de dix ans. En catégorie moins de 15 ans, il est champion d'Australie de vitesse individuelle, du contre-la-montre et du 200 mètres lancé, en battant le record national de la catégorie dans ses deux dernières disciplines. Il court ensuite en catégorie moins de 17 ans. Il y remporte huit titres nationaux : un en 2004 et sept en 2005[1].

En catégorie juniors, Leigh Howard est champion du monde de scratch en 2006 et de poursuite par équipes en 2006, avec Jack Bobridge, Cameron Meyer et Travis Meyer, et en 2007 avec Jack Bobridge, Glenn O'Shea et Travis Meyer.

En début d'année 2008, Leigh Howard devient champion d'Australie de scratch, de poursuite par équipes, avec l'équipe de l'État de Victoria[2], et de l'américaine avec le champion en titre Glenn O'Shea[3]. Le mois suivant, il dispute à Manchester ses premiers championnats du monde sur piste élites, à 18 ans. Il y prend la vingtième place du scratch[4]. Lors des épreuves de l'omnium, il bat ses records personnels du 200 mètres, du kilomètres et en poursuite, et obtient la médaille d'argent[5]. Durant cette année, il court sur route avec l'équipe Southaustralia.com-AIS, aux côtés d'autres futurs professionnels australiens : Jack Bobridge, Travis Meyer, Cameron Meyer, Simon Clarke, Benjamin King, Wesley Sulzberger. Il remporte une étape du Tour de Berlin, la Coppa Colli Briantei Internazionale, courses de l'UCI Europe Tour, le classement général et des étapes du Tour of the Murray River, des étapes du Tour de Tasmanie et du Tour de Gippsland, en Australie.

Durant la saison sur piste 2008-2009, Howard remporte deux épreuves de la manche de coupe du monde de Pékin : l'américaine, avec Glenn O'Shea, et la poursuite par équipes, avec Glenn O'Shea, Rohan Dennis et Mark Jamieson. Aux championnats du monde sur piste, à Pruszków en Pologne, il obtient trois médailles. L'équipe d'Australie qu'il forme avec Jack Bobridge, Rohan Dennis et Cameron Meyer est battue en finale de poursuite par équipes par les Danois et médaillée d'argent. Avec Cameron Meyer, Howard prend également la médaille d'argent de l'américaine. Il termine la semaine en s'imposant au classement de l'omnium, acquérant ainsi son premier titre de champion du monde élites.

Sur route, en 2009, avec Jayco-AIS, Leigh Howard gagne trois étapes et le classement par points du Tour du Japon, une étape du Tour de Thüringe, et le classement général et quatre étapes du Tour de Gippsland. En équipe d'Australie, il remporte le Tour de Slovaquie et participe à la course en ligne des moins de 23 ans des championnats du monde sur route, à Mendrisio en Suisse.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Leigh Howard devient cycliste professionnel sur route en 2010 dans l'équipe américaine Columbia-HTC, qui porte le nom HTC-Highroad l'année suivante. Howard remporte en février une étape du Tour d'Oman, en devançant au sprint Daniele Bennati et Tom Boonen. En mars, il participe aux championnats du monde sur piste. Il y remporte les titres de champion du monde de l'américaine, avec Cameron Meyer, et de poursuite par équipes, avec Cameron Meyer, Jack Bobridge et Michael Hepburn. Il est également médaillé d'argent de l'omnium. De retour sur route, il est leader du classement général du Tour de Bavière après deux deuxièmes places d'étapes, et remporte en septembre le Championnat des Flandres.

En 2011, Columbia-HTC devient HTC-Highroad. Aux championnats du monde sur piste, Howard conserve le titre de champion du monde de de l'américaine avec Cameron Meyer. Il remporte une course sur route durant cette année, une étape du Ster ZLM Toer, et se classe notamment troisième du prologue du Tour de Romandie, du Trofeo Cala Millor, d'une étape du Tour de Pologne, quatrième du Grand Prix de Denain. Il dispute son premier grand tour, le Tour d'Espagne. L'équipe HTC-Highroad disparaît à la fin de l'année 2011, faute de sponsor.

Leigh Howard rejoint en 2012 la nouvelle équipe australienne GreenEDGE[6], dotée dès sa création du statut de ProTeam. Il se considère comme le deuxième sprinter de cette équipe, après Matthew Goss, venu comme lui de la formation HTC-Highroad. Il doit aider ce dernier à remporter Milan-San Remo, mais a pour l'essentiel de l'année un programme différent qui doit lui permettre de gagner des courses au sprint[7]. Il décide de se consacrer davantage à la route durant cette saison. Il participe aux championnats du monde sur piste à Melbourne, où il obtient la médaille de bronze de l'américaine. C'est sa dernière compétition sur piste de l'année. L'américaine de figurant plus au programme des Jeux olympiques, il ne se rend pas aux Jeux de Londres[8]. En septembre, il gagne une étape du Tour de Grande-Bretagne et termine quatrième du classement général, après en avoir occupé la première place pendant deux jours.

En début d'année 2013, Howard remporte deux courses du Challenge de Majorque, le Trofeo Platja de Muro et le Trofeo Migjorn.

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Océanie[modifier | modifier le code]

Jeux d'Océanie juniors[modifier | modifier le code]

  • 2006
    • médaille d'or, Océanie Médaillé d'or de la course aux points

Championnats d'Australie[modifier | modifier le code]

  • 2003
    • MaillotAustralia.PNG Champion d'Australie de vitesse individuelle débutants
    • MaillotAustralia.PNG Champion d'Australie du kilomètre débutants
  • 2006
    • MaillotAustralia.PNG Champion d'Australie du scratch juniors
  • 2007
    • MaillotAustralia.PNG Champion d'Australie de poursuite individuelle juniors
    • MaillotAustralia.PNG Champion d'Australie du kilomètre juniors
    • MaillotAustralia.PNG Champion d'Australie de l'américaine juniors

UIV Cup[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Leigh Howard », sur cycling.org.au (consulté le 7 février 2013)
  2. (en) « Victoria defend with class in men's team pursuit », sur cyclingnews.com,‎ 7 février 2008 (consulté le 7 février 2013)
  3. (en) « O'Shea sensational in Australian Madison defence », sur cyclingnews.com,‎ 1er mars 2008 (consulté le 7 février 2013)
  4. (en) « Lisouski wins in heroic solo attack », sur cyclingnews.com,‎ 26 mars 2008 (consulté le 7 février 2013)
  5. (en) « All Black takes Gold », sur cyclingnews.com,‎ 30 mars 2008 (consulté le 7 février 2013)
  6. (en) « GreenEdge snares Howard », sur cyclingnews.com,‎ 12 septembre 2011 (consulté le 22 avril 2012)
  7. (en) « Howard looking for more wins with GreenEdge », sur cyclingnews.com,‎ 29 décembre 2011 (consulté le 22 avril 2012)
  8. (en) « Howard to focus on the road in 2012 », sur cyclingnews.com,‎ 19 janvier 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  9. À la suite d'investigations menées sur son passeport biologique, le Britannique Jonathan Tiernan-Locke, vainqueur initial, est déclassé en 2014 : Dopage: Jonathan Tiernan-Locke suspendu deux ans sur 20minutes.fr
  10. « Déclaration de l UCI concernant Jonathan Tiernan-Locke »,‎ 17 juillet 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :