Lycée Lakanal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lycée Lakanal
Image illustrative de l'article Lycée Lakanal
Le bâtiment de l’administration
Généralités
Création 1885
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 46′ 36″ N 2° 18′ 19″ E / 48.776531, 2.30525348° 46′ 36″ Nord 2° 18′ 19″ Est / 48.776531, 2.305253  
Adresse 3, avenue du Président-Franklin-Roosevelt
Sceaux
Site internet www2.lyc-lakanal-sceaux.ac-versailles.fr/
Cadre éducatif
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Point carte.svg

Le lycée Lakanal est un établissement d’enseignement secondaire et supérieur de Sceaux dans les Hauts-de-Seine, intégrant un collège et un lycée. Créé sous la Troisième République, sa mission initiale était de former des jeunes scolairement doués mais physiquement fragiles en leur offrant un établissement d’excellence dans un cadre bucolique (« lycée à la campagne »). Il bénéficie de fait encore d’un vaste parc dont certains arbres sont d’essence rare et centenaires.

Le lycée, héritier d’une grande tradition littéraire, est surtout réputé pour ses khâgnes, occupant régulièrement le haut des classements nationaux. L’autre grande tradition lakanalienne est le rugby, le lycée accueillant en effet une section « Pôle Espoir Rugby ».

Historique[modifier | modifier le code]

Construit en 1882 par l’architecte Anatole de Baudot, il a été inauguré en 1885 et inscrit aux monuments historiques depuis 2001[1]. Il doit son nom au conventionnel Joseph Lakanal, qui proposa à la Convention nationale la fondation de plus de vingt mille écoles en 1794.

Le parloir de l’établissement est décoré d’une très grande fresque (environ 15 mètres sur 4,5) du peintre Octave Denis Victor Guillonnet, Les Félibres assistant à la première partie de rugby dans le parc du Lycée, peinte en 1899, et classée.

En 1983, le lycée Lakanal est le premier, avec le lycée Henri-IV, à accueillir une classe préparatoire lettres et sciences sociales, dite « B/L ».

Sections[modifier | modifier le code]

Trois niveaux d’enseignement cohabitent au sein du lycée Lakanal : le collège, le second cycle et les classes préparatoires aux grandes écoles (littéraires, scientifiques, économiques et commerciales).

Une annexe du lycée, située au sein de la clinique médicale et pédagogique Dupré, scolarise des adolescents souffrant de troubles psychiatriques[2].

Le lycée abrite des CPGE littéraires (Khâgnes A/L, B/L, et LSH), économiques et commerciales (ECS), et scientifiques (MPSI, PCSI, MP, PC, PSI, BCPST).

Tauxnote Effectif intégrant une
des écolesnote / Effectif total
Moyenne
nationale
Classement
national
Évolution
sur un an
MP / MP* 3 % 1 / 38 élèves 16 % 56e
sur 116
en diminution 9
PC / PC* 31 % 25 / 80 élèves 12 % 7e
sur 108
en augmentation 2
PSI / PSI* 50 % 18 / 36 élèves 14 % 7e
sur 116
en augmentation 1
BCPST 60 % 53 / 89 élèves 40 % 8e
sur 53
en diminution 4
ECS 38 % 34 / 89 élèves 54 % 19e
sur 95
en diminution 4
ECE 93 % 38 / 41 élèves 45 % 7e
sur 92
en augmentation 13
A/L 18 % 6 / 33 élèves 17 % 14e
sur 43
en augmentation 13
B/L 52 % 22 / 42 élèves 51 % 8e
sur 20
en diminution 1
LSH 18 % 15 / 82 élèves 18 % 27e
sur 74
en diminution 9
Source : Le classement 2013 des prépas - L'Étudiant (année scolaire 2011 - 2012).
Note : le taux d'admission dépend des écoles retenues par l'étude. Ici, l'Étudiant retient une sélection stricte.

Anciens élèves célèbres[modifier | modifier le code]

par ordre chronologique

Anciens professeurs célèbres[modifier | modifier le code]

Le lycée dans la littérature[modifier | modifier le code]

Le lycée dans les médias[modifier | modifier le code]

  • Le lycée Lakanal a inspiré la création du collège Kadic dans la série d’animation Code Lyoko[5].
  • La cité scolaire apparaît à plusieurs reprises dans le film Oui, mais….
  • En 2009, les classes préparatoires du lycée ont fait l’objet d’un documentaire pour le magazine Envoyé spécial.

Notes et références[modifier | modifier le code]