La Chaise-Dieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chaise (homonymie) et Chaise-Dieu.
La Chaise-Dieu
Le vieux bourg avec l'abbatiale Saint-Robert
Le vieux bourg avec l'abbatiale Saint-Robert
Blason de La Chaise-Dieu
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Haute-Loire
Arrondissement Brioude
Canton La Chaise-Dieu (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes du Plateau de la Chaise Dieu
Maire
Mandat
André Brivadis
2014-2020
Code postal 43160
Code commune 43048
Démographie
Gentilé Casadéens
Population
municipale
725 hab. (2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 19′ 20″ N 3° 41′ 51″ E / 45.3222222222, 3.697545° 19′ 20″ Nord 3° 41′ 51″ Est / 45.3222222222, 3.6975  
Altitude Min. 916 m – Max. 1 112 m
Superficie 13,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chaise-Dieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chaise-Dieu

La Chaise-Dieu est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne.

Ses habitants sont appelés les Casadéens.

Elle est célèbre pour l'architecture gothique de son abbaye datant du XIVe siècle, construite à la demande de Pierre Roger de Beaufort (Clément VI) alors Pape à Avignon. À l'intérieur de l'Abbatiale se trouvent une fresque sur le thème de la danse macabre, une suite de douze tapisseries (en restauration depuis mai 2013) dont celle de L'Apparition du Christ à Marie-Madeleine, un orgue du XVIIéme siècle et un jubé partageant le chœur en deux parties, l'une réservée aux moines et l'autre au peuple, 144 stalles. À l'extérieur, on peut voir le cloître, la chapelle des pénitents, les batîments conventuels autour de la place de l'écho et de la place Lafayette, la Salle de l'écho et la ville médiévale. Tous les ans à la fin mois d'août, La Chaise-Dieu est animée par le Festival de Musique fondé en 1966 par Georges Cziffra.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Chaise-Dieu est située sur un plateau granitique à 1 082 m d’altitude, entre les monts du Livradois et les monts du Velay. Elle se situe à la frontière du Puy-de-Dôme et de la Haute-Loire, nichée au cœur du Parc Naturel Régional Livradois-Forez. Les villes les plus proches sont Brioude, Auzon, Ambert et Le Puy-en-Velay.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Abbaye de la Chaise-Dieu.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Chaise-Dieu

  • D'or au gonfanon de gueules, frangé de sinople, chargé de deux clefs du champ passées en sautoir.
  • De gueules à deux clés d'or posées en sautoir[1]
  • Les armoiries de l'abbaye sont différentes : elles associent les armoiries de Pierre Roger de Beaufort, ancien moine profès de la Chaise-Dieu, devenu pape sous le nom de Clément VI (1342-1352), et celle des rois de France : Écartelé : aux 1 et 4, d’argent à la bande d’azur, accompagnée en orle de six roses de gueules (qui est de Beaufort, famille de Clément VI) et d’azur à trois fleurs de lys d’or (qui est de France).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Cour Lafayette, bâtiments de la mairie à droite.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Robert Flauraud[2] DVD Conseiller général
2008 2014 Pascal Perrin    
2014 en cours André Brivadis    
Les données manquantes sont à compléter.

Lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Arfeuille
  • Baffour
  • Champrigaud
  • La Chaud
  • Combomas
  • La Pénide
  • Les Chaloux
  • Les Chapus
  • L'Écurlerie
  • L'Orme
  • Roussac

Démographie[modifier | modifier le code]

Place de l'Abbaye, avec en son centre une fontaine du XVIIe siècle.

En 2011, la commune comptait 725 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 464 1 322 1 578 1 759 1 835 1 860 1 923 1 998 1 977
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 644 1 722 1 755 1 736 1 652 1 742 1 782 1 634 1 608
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 774 1 586 1 537 1 207 1 216 1 130 1 102 1 011 983
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
923 900 907 789 778 772 814 801 730
2011 - - - - - - - -
725 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Abbatiale Saint-Robert, façade occidentale.
  • Abbatiale St.-Robert datant du XIVe siècle, d'un style gothique languedocien grâce au travail du célèbre Hugues Morel, connu pour avoir réalisé le Palais des Papes à Avignon.
  • Auditorium Cziffra, place Lafayette, inauguré en 2010 à l'occasion du 44éme festival de musique.
Abbatiale Saint-Robert, vue côté cloître.
  • La salle de l'écho, est un lieu où se produit un phénomène acoustique qui permet, en des coins opposés en diagonale, de s'entendre en toute confidentialité. Selon la légende, cette salle permettait, au XVIIe siècle, la confession des personnes atteintes de maladies contagieuses par les moines de l'abbaye.
  • Fontaine datée de 1609, portails Notre Dame (rue Sainte-Marie) et de la Coste (rue de la côte), Maison de la Croze avec galerie à machicoulis et fenêtres à menaux (rue des fossés), rue des casernes qui conserve son plan médiéval, piétà (place du monument), fontaine octogonale dite de Borvo (rue de la côte), Vierge à l'enfant et lanterne (rue Sainte-Marie), statuette de la Trinité (rue Saint-Esprit).
  • Halte de la ligne touristique du Livradois-Forez, exploitée par AGRIVAP Les trains de la découverte, en saison, avec l'autorail panoramique ou l'autorail Picasso.

Manifestations culturelles[modifier | modifier le code]

Au XXe siècle, à l’initiative du pianiste français Georges Cziffra, un festival de musique s'y développa (créé en 1966). La renommée de ce festival est aujourd'hui de dimension internationale (en août chaque année) et des musiciens célèbres comme G. Cziffra, M. Rostropovitch, I. Gitlis, A. Dumay, J.P. Collard, K. et M. Labèque, J.C. Malgoire, M. Corboz, W. Christie, M. André, M.C. Alain, K. Penderecki, etc. s'y sont produits. Grâce à l'impulsion de G. Cziffra, les orgues furent restaurées. En 1995, le facteur Michel Garnier restitua un orgue français classique avec une tuyauterie neuve selon les tailles du XVIIIe siècle. L'orgue comporte 4 claviers, un pédalier à la française, 4 soufflets cunéiformes. L'association Marin Carouge, du nom du facteur qui construisit l'orgue au XVIIIe siècle, organise chaque année, avant le 15 août, les « journées d'orgue » en invitant des organistes de renom : Michel Chapuis, Olivier Latry, Michel Bouvard, Julian Gembalski, Henri Delorme, Olivier Vernet, Georges Lartigau, Thilo Muster, François Clément, Jean-Luc Perrot, Yves Lafargue, Viviane Loriaut, Jean-Paul Lécot...

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, le site de La Chaise-Dieu fait l'objet de travaux de mise en valeur avec l'ambition de favoriser le développement culturel et touristique du territoire en équilibrant cinq fonctions : administrative, religieuse et culturelle, culturelle et patrimoniale, touristique et enfin environnementale. La maîtrise d'ouvrage est assurée par le Syndicat mixte des travaux de La Chaise-Dieu (Conseil général, Communauté de communes du plateau de La Chaise-Dieu et Commune de La Chaise-Dieu). Le montant total de l'opération est estimé à 18 millions d'euros, financés par l'Etat (6), les fonds européens(1,6), la Région Auvergne (1,7) et le Syndicat Mixte (la commune et la Communauté de communes supportant chacune 2,5 % du montant des travaux et le Conseil général le solde). Ont été achevés à l'été 2013, la Chapelle des pénitents, les toitures de l'aile de l'écho, le chevet de l'abbatiale, le cloître, la tour Clémentine, la porte du For. Sont en cours de travaux, la maison du Cardinal et l'aile Ouest. Sont programmés les travaux de l'aile de l'Echo, de l'abbatiale, de la cour Lafayette, du jardin de l'Echo. Les tapisseries restaurées devraient trouver place dans une chapelle retrouvée du XVII°siècle située dans l'aile de l'Echo.

Par ailleurs, depuis 2001, le Réseau Européen des Sites casadéens s'essaie à renouer les liens entre les centaines de dépendances de l'Abbaye de La Chaise-Dieu, en développant les échanges culturels et la coopération entre ces sites, à l'échelle de l'Europe. Cette association de loi 1901 souhaite faire connaitre et valoriser ce patrimoine casadéen, et contribuer au développement culturel et touristique des sites. Ainsi, l'association poursuit la construction de l'Europe initiée par les moines de La Chaise-Dieu, dès le XIe siècle, et ce par le voyage dans le temps et dans l'espace[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le pape Clément VI, dont le tombeau se trouve dans le chœur de l'abbatiale sous un gisant de marbre blanc.
  • Le cardinal Louis-René de Rohan-Guéméné, exilé par Louis XVI de juin à octobre 1786 après la fameuse histoire du collier de la Reine. Il habita dans la demeure accolée à l'abbatiale et au cloître qui fut ensuite rachetée par la famille Picasso.
  • Le Cardinal de Richelieu qui a instauré une nouvelle règle pour le monastère au XVIIe siècle, la règle de St Maur, et qui par la même occasion a réalisé de nombreux travaux autour de ce qui est aujourd'hui la place de l'Echo.
  • Catherine Schell et feu son mari y ont ouvert une maison de chambres d'hôtes (dans le bourg de Bonneval) depuis le milieu des années 1990. Cette maison (la Maison Valentin) est devenue un lieu culte pour les fans de la série Cosmos 1999.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie

  • Georges Paul. « L'abbaye bénédictine de La Chaise-Dieu ». Librairie ancienne Champion. 1929.
  • Pierre-Roger Gaussin. « L'abbaye de La Chaise-Dieu ». Éditions Almanach de Brioude.1947
  • Pierre-Roger Gaussin. « Le rayonnement de La Chaise-Dieu ». Éditions Watel. Brioude, 1981.
  • Jean-Claude Fauveau. « Le prince Louis cardinal de Rohan-Guéméné ou les diamants du roi ». L'Harmattan. 2007.
  • Jacques Bellut. "L'abbaye de La Chaise-Dieu - Mille ans de présence religieuse". Editions Créer. 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :