Saint-Quentin-sur-Sauxillanges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Quentin (homonymie).
Saint-Quentin-sur-Sauxillanges
L'église du village.
L'église du village.
Blason de Saint-Quentin-sur-Sauxillanges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Issoire
Canton Sauxillanges
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Sauxillanges
Maire
Mandat
Jean-Claude Druelle
2014-2020
Code postal 63490
Code commune 63389
Démographie
Population
municipale
97 hab. (2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 03″ N 3° 23′ 40″ E / 45.5508333333, 3.3944444444445° 33′ 03″ Nord 3° 23′ 40″ Est / 45.5508333333, 3.39444444444  
Altitude Min. 447 m – Max. 795 m
Superficie 8,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Quentin-sur-Sauxillanges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Quentin-sur-Sauxillanges

Saint-Quentin-sur-Sauxillanges est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine du nom : Quentinus est un martyr du IIIe siècle.

Une tradition veut qu'un chef gaulois, Celsus, ait eu là une demeure fortifiée.

Saint Quentin apparaît en 927 lorsque Acfred, duc d'Aquitaine, donne son église au prieuré de Sauxillanges. Don confirmé par une bulle pontificale de 1906. En 1789, le prieuré était toujours possesseur de St Quentin.
À l'origine il n'y eut vraisemblablement pour célébrer le culte que la chapelle du château. Puis fut construite une église à l'époque romane, mais elle n'était pas paroissiale : c'était une annexe de Notre Dame de Sauxillanges. L'évêque la visita en 1773.
En mars 1790 le « hameau de St Quentin » devint une commune.

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune, alors nommée simplement Saint-Quentin, porta quelque temps le nom de Roche-Quentin[1].
C'est en 1938 que le nom actuel a été adopté[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Saint-Quentin-sur-Sauxillanges se blasonnent ainsi :

D'argent à la fleur de lys partie d'azur et de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 28 septembre 2014)
Jean-Claude Druelle[2]    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 97 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
543 344 421 611 679 673 645 643 616
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
553 522 535 459 502 410 431 442 419
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
350 358 349 320 270 256 234 181 138
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
146 110 94 97 82 94 108 109 99
2011 - - - - - - - -
97 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de Saint-Quentin-sur-Sauxillanges inscrite aux monuments historiques depuis le 28 juin 1963[5] : l'église n'a qu'une nef de deux travées suivie d'un cœur surélevé terminé par un chevet plat ; l'ensemble est couvert d'un berceau brisé que renforcent deux doubleaux ; la porte occidentale protégée par un auvent moderne conserve ses vantaux anciens avec leurs pentures d'origine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Saint-Quentin-sur-Sauxillanges sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui de l'EHESS, consulté le 24 juillet 2012.
  2. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 28 septembre 2014).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  5. « Eglise Saint-Quentin », base Mérimée, ministère français de la Culture consultée le 17 février 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :