Augustin Dumay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Augustin Dumay, né à Paris en 1949, est un violoniste et chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Augustin Dumay a joué au début de sa carrière sous la direction d'Herbert von Karajan, il a joué avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin et a publié des enregistrements pour EMI (Concertos de Mendelssohn, Tchaïkovski, Saint-Saëns, Lalo). Parallèlement à sa carrière de violoniste, il a développé au cours des dix dernières années son activité de chef d'orchestre. Outre le poste de Directeur Musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie qu'il occupe depuis 2003, il a été nommé en 2011 Directeur Musical du Kansai Philharmonic Orchestra (Osaka, Japon). Il est régulièrement invité à diriger des orchestres comme l'English Chamber Orchestra, le New Jersey Symphony Orchestra ou le Sinfonia Varsovia.

Depuis 2004, il est Maître en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (Bruxelles), où il enseigne à quelques jeunes violonistes de très haut niveau, la plupart lauréats de grands concours internationaux.

Le cinéaste Gérard Corbiau (Le Maître de Musique, Farinelli) a réalisé un film portrait, Augustin Dumay, laisser une trace dans le cœur.

Discographie[modifier | modifier le code]

Une quarantaine d’enregistrements est disponible chez EMI, Deutsche Grammophon et Onyx Classics. Pour Onyx, il a enregistré un CD consacré à Saint-Saëns à la tête du Kansai Philharmonic Orchestra (KPO), et, avec le pianiste Louis Lortie, l'album Franck & Strauss Violin Sonatas. Son dernier CD, comme soliste et chef avec le KPO (Sérénade n°1 de Brahms et Romances de Beethoven) est paru à l’automne 2013. Ses prochains enregistrements seront consacrés aux concertos de Bartók, Brahms, Beethoven, Saint-Saëns et Mendelssohn, avec l'Orchestre Symphonique de Montréal, le Mahler Chamber Orchestra, le Sinfonia Varsovia et l'Orpheus Chamber Orchestra.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]