James Harden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harden.
James Harden Portail du basket-ball
James Harden Rockets cropped.jpg
Harden avec les Rockets
Fiche d’identité
Nom complet James Edward Harden Jr.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 26 août 1989 (25 ans)
Los Angeles, Californie
Taille 1,96 m (6 5)
Poids 99.8 kg (220 lb)
Surnom « Fear the Beard », qui signifie : « Craignez la barbe »
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Rockets de Houston
Numéro 13
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2007-2009 Sun Devils d'Arizona State
Draft NBA
Année 2009
Position 3e
Franchise Thunder d'Oklahoma City
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
09,9
12,2
16,8
25,9
25,4
-
Sélection en équipe nationale **
2012
2014
Drapeau : États-Unis États-Unis
Drapeau : États-Unis États-Unis
5,5
14,2

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

James Edward Harden Jr., né le 26 août 1989 à Los Angeles, est un joueur américain de basket-ball évoluant au poste d'arrière. Il a effectué sa carrière universitaire aux Sun Devils d'Arizona State. Il évolue depuis 2012 aux Rockets de Houston après avoir passé trois saisons au Thunder d'Oklahoma City.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Après avoir évolué avec la Artesia High School de Lakewood en Californie, il rejoint les Sun Devils de l'université d'État de l'Arizona. Il évolue deux ans dans cette école, terminant lors de sa première saison dans le premier cinq de la Pac 10 Conference, performance qu'il renouvelle la saison suivante avec également un titre de meilleur joueur de la conférence lors de cette dernière année[1]. Lors de ces deux saisons, ses statistiques sont de 17,8 points, 5,3 rebonds, 3,2 passes, 2,1 interceptions en 2008 puis 19,0 points, 5,6 rebonds, 4,2 passes, 1,7 interception[2].

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Thunder d'Oklahoma City (2009-2012)[modifier | modifier le code]

James Harden sous le maillot du Thunder

Drafté à la troisième place de la draft 2009 de la NBA par le Thunder d'Oklahoma City[3], il s'impose comme un joueur important de la franchise lors de la saison 2011-2012 (sa troisième dans l'Oklahoma) en atteignant une jolie moyenne de 16,8 points par match, auxquels s'ajoute 1 interception, 4,1 rebonds et 3,7 passes décisives par match[4].

À l'issue de cette saison, il est nommé meilleur sixième homme de la NBA, récompensant ainsi ses sorties du banc plus que remarquées[5].

Lors du premier tour des playoffs NBA 2012, il prend part activement avec les deux autres membres du Big Three du Thunder, Kevin Durant et Russell Westbrook, au sweep, aucune défaite dans la série, du champion NBA en titre, les Mavericks de Dallas, en finissant meilleur marqueur du match 4 avec 29 points[6].

L'équipe parvient ensuite en finales NBA après avoir éliminé sèchement les Lakers 4-1 puis l'équipe au meilleur bilan de la Ligue durant la saison régulière, les Spurs, 4-2. En finale contre le Heat de Miami, Harden réalise des prestations assez décevantes et sans l'apport habituel de son sixième homme, le Thunder s'incline contre les Floridiens 4-1.

Rockets de Houston (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

En octobre 2012, incapable de trouver un accord sur extension de contrat, la direction du Thunder transfère James Harden, qui sera agent libre restreint (restricted free agent) à l'été 2013, pour la franchise des Rockets de Houston, en compagnie de Cole Aldrich, Daequan Cook et Lazar Hayward, contre Kevin Martin, Jeremy Lamb et deux premiers tours de draft et un second tour. Lors des dernières négociations, Harden avait une heure pour donner son accord. L'heure passée, le General Manager du Thunder d'Oklahoma City a monté le transfert avec les Rockets de Houston. Les Phoenix Suns ont également été contactés par le Thunder, sans qu'un accord puisse être trouvé[7].

Lors des deux premières rencontre de la saison sous son nouvel uniforme, il inscrit 37 et 45 points établissant un record NBA de points inscrits pour un joueur effectuant ses deux premiers matchs avec une nouvelle équipe et rejoint Michael Jordan et Wilt Chamberlain comme joueur ayant inscrit au moins 82 points lors des deux premières rencontres d'une saison régulière[8].

Suite à ce record, il est désigné meilleur joueur de la conférence Ouest de NBA pour la semaine du 30 octobre au 4 novembre 2012[9].

Lors de cette saison avec les Rockets, James Harden se révèle être l'un des joueurs les plus clutchs de la Ligue et l'un des meilleurs joueurs NBA. Il se révèle comme le patron de cette franchise et il porte les Rockets vers les playoffs. Pour le récompenser de son excellente saison, les coachs NBA le sélectionnent pour le NBA All-Star Game 2013 qui se dispute à Houston[10]. Lors de ce match il inscrit 15 points, capte 6 rebonds et délivre 3 passes décisives. L'équipe de sa conférence s'impose sur le score de 143 à 138 et son partenaire pour un match, Chris Paul est désigné MVP du All Star Game[11]. Toujours lors de cette saison, le 21 février 2013, il bat son record de points en un match en marquant 46 points face à son ancienne équipe le Thunder d'Oklahoma City[12]. Il termine la saison régulière avec 25,9 points par match, 4,9 rebonds et 5,8 passes décisives[13]. Il termine au premier rang de la ligue pour le nombre de lancer francs tentés, au second rang pour le nombre de lancers réussis, au cinquième rang pour le nombre de tirs à trois points réussis, septième pour le nombre d'interceptions réussies et au quatrième rang pour le nombre de points réussis avec 2 023, sa moyenne de 25,9 points le plaçant au cinquième rang de la ligue[14]. Il est toutefois le joueur concédant le plus de pertes de balles avec un total de 295[14].

Sa franchise termine avec un bilan de 45 victoires et 36 défaites, terminant ainsi à la huitième place de la conférence Ouest. Opposé en playoffs à son ancienne franchise, qui l'emporte finalement quatre à deux, il inscrit 26,3 points, capte 6,7 rebonds et délivre 4,5 passes lors de cette série[13].

Profil de jeu[modifier | modifier le code]

D’après Guillaume Taxi[15], rédacteur sur basket-infos.com, James Harden est un des attaquants les plus talentueux et complets de la ligue. L’arrière shooteur est un solide athlète (pas extrêmement explosif mais plus costaud que la moyenne et très mobile), rusé et doué d’un niveau technique offensif exceptionnel.

Il s’appuie énormément sur son shoot depuis qu’il est à Houston (70 % de ces tirs en cette saison 2013-2014) même si ce n’est pas dans ce domaine qu’il est le plus performant. Fort dans le tir en réception de passe, il parvient également très bien à se créer son shoot en un-contre-un. Mais si sa maîtrise technique est élevée, son efficacité n’est pas suffisamment satisfaisante, la faute à une sélection de tirs à distance largement discutable (34 % de réussite, il a tendance à prendre un peu trop de shoots bien défendus, forcés, à trop longue distance ou aux mauvais moments).

Harden est bien plus efficace pour marquer après pénétration. Costaud, très bon manieur de ballon et créatif, il est à la fois très fort pour se créer un chemin dans les défenses et pour conclure ce genre d’actions par un panier (68 % de réussite). Il parvient d’ailleurs très bien à provoquer des fautes adverses et tire donc beaucoup de lancers-francs à chaque match (10,2). Harden est également un excellent passeur doté d’un QI basket remarquable. Il lit très bien le jeu et fait la bonne action au bon moment. Par contre, il a tendance à perdre beaucoup de ballons (3,7 par match).

James Harden est un attaquant formidable mais il est loin d’être aussi performant en défense. Il est limité par sa vitesse latérale mais c’est surtout en raison d’un manque d’envie, de discipline et d’attention qu’il est déficient de ce côté du terrain. Il est toutefois peut-être à noter qu’il n’était pas aussi médiocre dans ce registre lorsqu’il portait les couleurs d’Oklahoma City.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

James Harden sous le maillot du Thunder

Statistiques en saison régulière de James Harden[13]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2009–2010 Thunder 76 0 22,9 40,3 % 37,5 % 80,8 % 3,2 1,8 1,0 0,3 9,9
2010–2011 Thunder 82 5 26,7 43,6 % 34,9 % 84,3 % 3,1 2,1 1,1 0,3 12,2
2011–2012* Thunder 62 2 31,4 49,1 % 39,0 % 84,6 % 4,1 3,7 1,0 0,2 16,8
2012–2013 Rockets 78 78 38,3 43,8 % 36,8 % 85,1 % 4,9 5,8 1,8 0,5 25,9
2013–2014 Rockets 73 73 38,0 45,6 % 36,6 % 86,6 % 4,7 6,1 1,6 0,4 25,4
Total 371 158 31,4 44,5 % 36,9 % 84,9 % 4,0 3,9 1,3 0,3 18,0

Note: * Cette saison a été réduite de 82 à 66 matchs en raison du lock out.
Dernière modification le 16 avril 2014

Playoffs[modifier | modifier le code]

Harden et Durant au match 6 des Playoffs 2013.

Statistiques en playoffs de James Harden[13]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2010 Thunder 6 0 20,0 38,7 % 37,5 % 84,2 % 2,5 1,8 1,0 0,2 7,7
2011 Thunder 17 0 31,6 47,5 % 30,3 % 82,5 % 5,4 3,6 1,2 0,8 13,0
2012 Thunder 20 0 31,5 43,5 % 41,0 % 85,7 % 5,1 3,4 1,6 0,1 16,3
2013 Rockets 6 6 40,5 39,1 % 34,1 % 80,3 % 6,7 4,5 2,0 1 26,3
2014 Rockets 6 6 43,9 37,6 % 29,6 % 90,0 % 4,7 5,8 2,0 0,2 26,8
Total 55 12 32,6 42,1 % 34,3 % 84,5 % 5,0 3,7 1,5 0,4 16,6

Dernière modification le 2 mai 2014

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2011-2012, il remporte le titre de champion de la Division Nord-Ouest, titre déjà remporté la saison précédente, puis le titre de champion de la Conférence Ouest, perdant en finale avec le Thunder d'Oklahoma City face au Heat de Miami.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Harden avec la Team USA.

En 2012, il obtient également une sélection au sein de la sélection américaine pour les Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres où il remporte la médaille d'or. En 2014, il remporte la Coupe du monde 2014 en Espagne.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Durant son cursus universitaire il fait partie du premier cinq Consensus All-American en 2009[16]. Il fait partie du premier cinq All-America désigné par l'Associated Press[17]. Dans la Pac 10 Conference, il figure dans le premier cinq majeur en 2008 et 2009, terminant avec le titre de meilleur joueur de la conférence lors de cette dernière année[1].

Désigné dans le deuxième cinq majeur des débutants dans la ligue en 2010, NBA All-Rookie Second Team[18], il obtient un deuxième trophée individuel lors de la saison 2011-2012 avec le titre de meilleur sixième homme, NBA Sixth Man of the Year[5].

Il termine à deux reprises parmi les meilleurs cinq de la NBA, terminant dans la All-NBA Third Team, la troisième équipe type de l'année en NBA[19] en 2012-2013, puis dans le premier cinq, All-NBA First Team lors de la saison suivante en 2014[19].

Il obtient également des sélections pour le NBA All-Star Game, participant pour la première fois lors de l'édition de 2013[20], puis lors de l'édition de 2014[20],[21].

Sur le plan statistique, il est le joueur qui a tenté le plus de lancer-franc sur l'ensemble de la saison 2012-2013 avec un total de 792 tentatives[14], preuve de son implication et de son impact offensif.

Records[modifier | modifier le code]

Les records personnels de James Harden, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[22] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 46 Thunder d'Oklahoma City 20 février 2013 36 @ Thunder d'Oklahoma City 24 avril 2013
Paniers marqués 14 5 fois 13 @ Trail Blazers de Portland 25 avril 2014
Paniers tentés 28 Trail Blazers de Portland 9 mars 2014 35 @ Trail Blazers de Portland 25 avril 2014
Lancers francs réussis 22 Grizzlies de Memphis 26 décembre 2013 17 Thunder d'Oklahoma City 24 avril 2013
Lancers francs tentés 25 Grizzlies de Memphis 26 décembre 2013 20 Thunder d'Oklahoma City 24 avril 2013
Paniers à 3 points réussis 7 3 fois 7 @ Thunder d'Oklahoma City 1er mai 2013
Paniers à 3 points tentés 13 @ Lakers de Los Angeles 17 avril 2013 14 Trail Blazers de Portland 20 avril 2014
Rebonds offensifs 5 Lakers de Los Angeles 4 décembre 2012 2 10 fois
Rebonds défensifs 11 Bobcats de Charlotte 2 février 2013 9 @ Thunder d'Oklahoma City 24 avril 2013
Rebonds totaux 12 @ Heat de Miami 6 février 2013 11 @ Thunder d'Oklahoma City 24 avril 2013
Passes décisives 13 2 fois 7 3 fois
Interceptions 7 @ Cavaliers de Cleveland 5 janvier 2013 5 Thunder d'Oklahoma City 29 avril 2013
Contres 4 @ Pacers de l'Indiana 18 janvier 2013 3 @ Grizzlies de Memphis 9 mai 2011
Balles perdues 9 Suns de Phoenix 9 avril 2013 10 Thunder d'Oklahoma City 29 avril 2013
Minutes jouées 48 Raptors de Toronto 11 novembre 2013 50 @ Trail Blazers de Portland 25 avril 2014

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2009-2010 Thunder 4 054 160 $
2010-2011 Thunder 4 304 520 $
2011-2012* Thunder 4 604 760 $
2012-2013 Rockets 5 820 417 $
2013-2014 Rockets 13 701 250 $
Total Gains 32 485 107 $
2014-2015 Rockets 14 728 844 $
2015-2016 Rockets 15 756 438 $
2016-2017 Rockets 16 784 031 $
2017-2018 Rockets 17 811 625 $

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[23].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Doug Haller, « Harden named Pac-10 Player of Year », sur azcentral.com,‎ 9 mars 2009
  2. (en) « James Harden », sur sports-reference.com
  3. « Les résultats du premier tour », sur Lequipe.fr,‎ 26 juin 2009 (consulté le 3 mai 2010)
  4. (en) « La fiche de stats de James Harden », sur nba.com,‎ 2012 (consulté le 19 mai 2012)
  5. a et b « Harden 6ème homme de l'année », sur Lequipe.fr,‎ 2012 (consulté le 19 mai 2012)
  6. (en) « Recap Match 4 Mavs-OKC », sur thunder.nba.com,‎ 2012 (consulté le 19 mai 2012)
  7. (en) Darnell Mayberry, « Oklahoma City Thunder trades James Harden to Houston », sur newsok.com,‎ 27 octobre 2012
  8. Jonathan Demay, « Un record NBA pour James Harden », sur basketusa.com,‎ 4 novembre 2012
  9. (en) « Jennings, Harden garner Player of the Week honors », sur nba.com,‎ 5 novembre 2012 (consulté le 9 novembre 2012)
  10. (en) Patrick Harrel, « James Harden named All-Star, will be Rockets' sole representative », sur thedreamshake.com,‎ 24 janvier 2013
  11. (en) « Chris Paul earns first ASG MVP », sur espn.go.com,‎ 18 février 2013
  12. (en) « James Harden's career-high 46 points fuel Rockets past Thunder », sur espn.go.com,‎ 20 février 2013
  13. a, b, c et d (en) « statistiques NBA », sur NBA.com,‎ 2012 (consulté le 24 avril 2014)
  14. a, b et c (en) « 2012-13 NBA Leaders », sur basketball-reference.com
  15. Guillaume Taxi : « Analyse Vidéo : James Harden est-il le meilleur arrière de la ligue ? » sur basket-infos.com, 16 mars 2014
  16. (en) « 2009 Season Summary », sur sports-reference.com
  17. (en) « NCAA College Basketball AP All-America Teams », sur basketball-reference.com
  18. (en) « NBA & ABA All-Rookie Teams », sur sports-reference.com
  19. a et b (en) « All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com
  20. a et b (en) « 2013 NBA All-Star Game Box Score : West 143, East 138 », sur basketball-reference.com
  21. Dimitri Kucharczyk, « Tony Parker sélectionné pour son sixième All Star Game, Joakim Noah également choisi ! », sur basketusa.com,‎ 31 janvier 2014
  22. (en) « James Harden : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 15 novembre 2014)
  23. (en) « Salaires moyen NBA », sur basketusa.com (consulté en 2012)