P. J. Tucker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
P. J. Tucker Portail du basket-ball
Pjtucker.jpg
P. J. Tucker en 2012
Fiche d’identité
Nom complet Anthony Leon Tucker
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 5 mai 1985 (29 ans)
Raleigh, Caroline du Nord
Taille 1,98 m (6 6)
Poids 102 kg (224 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Suns de Phoenix
Numéro 17
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
2003-2006 Texas
Draft NBA
Année 2006
Position 35e
Franchise Raptors de Toronto
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2006-2007
2007
2007-2008
2008-2010
2010
2010-2011
2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Raptors de Toronto
14ers du Colorado
Hapoël Holon
BC Donetsk
Bnei Hasharon
Aris Salonique
Montegranaro
Brose Baskets
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
1,8
-
-
-
-
-
-
-
6,4
9,4
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Anthony Leon « P.J. » Tucker, né le 5 mai 1985, à Raleigh, en Caroline du Nord, est un joueur américain de basket-ball. Il évolue au poste d'ailier.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2006, il est drafté à la 35e position par les Raptors de Toronto. Le 26 juin, il signe un contrat de deux ans avec les Raptors.

Le 5 janvier 2007, les Raptors annoncent qu'ils envoient Tucker aux 14ers du Colorado en NBDL. Le 6 février, il est rappelé dans l'effectif des Raptors. Le 6 mars, il est renvoyé chez les 14ers.

Le 24 mars, il est coupé par les Raptors pour permettre l'arrivée de Luke Jackson. Il a joué 83 minutes durant sa seule saison avec les Raptors.

Durant l'été 2007, il participe à la Summer League avec les Cavaliers de Cleveland.

En 2007-2008, il signe avec l'Hapoël Holon en Israël. Il remporte le titre de MVP et mène son équipe au titre de champion d'Israël. Son club met fin aux quatorze titres consécutifs du Maccabi Tel-Aviv.

En 2008-2009, il signe au BC Donetsk en Ukraine. Il conduit son équipe à une troisième place en championnat et devient un Ukrainian SuperLeague All-Star. Le 7 octobre 2009, il prolonge son contrat d'un an avec Donetsk.

En mars 2010, il retourne en Israël et signe au Bnei Hasharon jusqu'à la fin de la saison.

En août 2010, il signe à l'Aris Salonique, en Grèce mais il est coupé au début du mois de mars 2011[1]. En avril, il signe avec Montegranaro en Italie.

En juillet 2011, il signe un contrat d'un an avec Brose Baskets en Allemagne. Il permet à son équipe de remporter le titre de champion 2012 et est désigné MVP de la finale.

Durant l'été 2012, il signe un contrat avec le Spartak Saint-Pétersbourg en Russie. Cependant, il rompt son contrat pour participer à la Summer League avec les Suns de Phoenix. Le 1er août 2012, il signe un contrat de deux ans avec les Suns.

Pour son premier match depuis plus de quatre ans en NBA, il marque dix points, prend deux rebonds, intercepte et contre un ballon lors de la défaite des Suns contre les Warriors de Golden State. Depuis, il a une place dans la rotation des Suns notamment en défense. Le 9 novembre, il termine avec huit points, sept rebonds, trois passes et deux interceptions lors de la victoire des Suns contre les Cavaliers de Cleveland. Le 23 novembre, il bat son record de points en carrière avec 15 points auxquels s'ajoutent sept rebonds et trois passes lors de la victoire 111 à 108 après prolongation contre les Hornets de La Nouvelle-Orléans. Le 31 décembre, il est titulaire pour la première fois, contre le Thunder d'Oklahoma City et est conservé dans le cinq majeur pour la majorité des matchs jusqu'à la fin de la saison 2012-2013.

Le 8 février 2014, lors de la victoire 122 à 109 contre les Warriors de Golden State, il termine avec seiee points, quinze rebonds et quatre interceptions. Il devient le premier joueur des Suns depuis Shawn Marion en 2007 à finir un match avec au moins quinze points, quinze rebonds et quatre interceptions.

Le 19 février 2014, après le match contre les Nuggets de Denver, il reçoit une amende de 5 000 dollars pour flopping[2]. Le 25 février, il établit son record de rebonds en carrière sur un match avec seize prises lors de la défaite des siens contre les Timberwolves du Minnesota. Il rejoint Charles Barkley et Jason Kidd parmi les joueurs des Suns d'1m98 ou moins à capter seize rebond sur un seul match.

Le 10 mars, lors d'un match contre les Clippers de Los Angeles, Tucker donne un coup de poing à Blake Griffin[3]. Suite à cet incident, il est suspendu un match et manque la rencontre contre les Cavaliers de Cleveland[4].

En mars 2014, il déclare se voir finir à Phoenix[5].

Le 6 avril, Tucker bat de nouveau son record de points en carrière avec 22 points lors de la victoire des Suns 122 à 115 contre le Thunder d'Oklahoma City.

En avril, Tucker est déjà la priorité de l'été pour les Suns qui souhaite le prolonger[6]. En juin, alors qu'il est restricted free agent, il peut prétendre à un contrat plus important mais souhaite rester à Phoenix[7].

Le 10 juillet 2014, il prolonge son contrat de trois ans et 16,5 millions de dollars avec les Suns[8].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Les statistiques en matchs universitaires de P. J. Tucker sont les suivantes[9] :

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2003-2004 Texas 33 18 22,5 54,7 0,0 65,0 6,8 0,8 0,9 0,2 10,4
2004-2005 Texas 17 16 29,4 52,6 0,0 71,6 8,0 2,2 1,2 0,2 13,7
2005-2006 Texas 37 37 34,5 51,5 66,7 74,7 9,5 2,9 1,8 0,4 16,1
Total 87 71 28,9 52,6 50,0 71,1 8,2 2,0 1,3 0,3 13,4

Records NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de P. J. Tucker, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[10] :

Type statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points en un match 22 Thunder d'Oklahoma City 6 avril 2014
Paniers marqués en un match 8 4 fois
Paniers tentés en un match 14 2 fois
Paniers à 3 points réussis 4 Thunder d'Oklahoma City 6 avril 2014
Paniers à 3 points tentés 7 Kings de Sacramento 20 novembre 2013
Lancers francs réussis 9 @ Nuggets de Denver 18 février 2014
Lancers francs tentés 11 @ Clippers de Los Angeles 10 mars 2014
Rebonds offensifs 7 3 fois
Rebonds défensifs 12 Warriors de Golden State 8 février 2014
Rebonds totaux 15 2 fois
Passes décisives 6 4 fois
Interceptions 5 @ Celtics de Boston 14 mars 2014
Contres 2 8 fois
Balles perdues 7 @ Celtics de Boston 14 mars 2014
Minutes jouées 43 Thunder d'Oklahoma City 6 avril 2014

Salaires[modifier | modifier le code]

Salaire en carrière[11].
Année Équipe Salaire
2006-2007 Raptors de Toronto 412 718 $
2012-2013 Suns de Phoenix 762 195 $
2013-2014 Suns de Phoenix 884 293 $
Total Gains 2 059 206 $

Références[modifier | modifier le code]

  1. « P.J Tucker quitte Salonique », sur catch-and-shoot.com,‎ 3 mars 2011 (consulté le 12 juillet 2014)
  2. Fabrice Auclert, « P.J. Tucker, le truqueur », sur basketusa.com,‎ 20 février 2014 (consulté le 12 juillet 2014)
  3. Fabrice Auclert, « Replay : Le début de bagarre entre Blake Griffin et PJ Tucker », sur basketusa.com,‎ 11 mars 2014 (consulté le 12 juillet 2014)
  4. Dimitri Kucharczyk, « P.J. Tucker suspendu un match après son coup de coude sur Blake Griffin », sur basketusa.com,‎ 12 mars 2014 (consulté le 12 juillet 2014)
  5. Jonathan Demay, « P.J. Tucker se voit finir aux Suns », sur basketusa.com,‎ 29 mars 2014 (consulté le 12 juillet 2014)
  6. Arnaud Gelb, « Les Suns ne laisseront pas filer P.J. Tucker », sur basketusa.com,‎ 22 avril 2014 (consulté le 12 juillet 2014)
  7. Arnaud Gelb, « P.J. Tucker préfère rester à Phoenix », sur basketusa.com,‎ 13 juin 2014 (consulté le 12 juillet 2014)
  8. Jeremy Le Bescont, « P.J. Tucker prolonge pour 3 ans à Phoenix », sur basketusa.com,‎ 11 juillet 2014 (consulté le 12 juillet 2014)
  9. (en) « stats universitaires », sur basketball-reference.com,‎ 2006 (consulté le 10 mai 2006)
  10. (en) « P. J. Tucker : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 16 avril 2014)
  11. (en) « Mo Williams », sur basketball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :