Liste des meilleurs marqueurs en NBA par saison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page présente la liste des meilleurs marqueurs en NBA par saison en moyenne par match.

Explications[modifier | modifier le code]

Les meilleurs marqueurs sont les joueurs ayant inscrit le plus grand nombre de points jusqu'à la saison 1968-1969, puis ce sont les joueurs avec la meilleure moyenne de points qui sont désignés meilleurs marqueurs. La NBA inaugura la ligne à 3-points lors de la saison 1979-1980. Pour pouvoir être classé et prétendre au titre de meilleur marqueurs de la ligue, le joueur doit répondre à un minimum de critères édictés dans le Rate Statistic Requirements[1].

Michael Jordan est le joueur ayant remporté le plus grand nombre de fois le titre de meilleur marqueur (à dix reprises, dont sept consécutives : de 1987 à 1993, puis de 1996 à 1998), devant Wilt Chamberlain qui a remporté le titre sept fois de suite de 1960 à 1966.

Michael Jordan est également le joueur qui totalise le plus de saison à 30 points ou plus avec un total de huit saisons en carrière dont sept consécutives (87 à93) comme Wilt Chamberlain (60 à 66).

Wilt Chamberlain est le joueur ayant réalisé la meilleure performance offensive, que ce soit en termes de points inscrits (4 029) ou de moyenne de points (50,4) lors de la saison 1961-1962 sous les couleurs des Warriors de Philadelphie. La plus faible performance est effectuée par Max Zaslofsky lors de la saison 1947-1948 (1 007 points inscrits pour une moyenne de 21,0 points par match), mais à une époque où l'horloge des 24 secondes n'avait pas encore été instaurée.

Classement[modifier | modifier le code]

Joueur encore en activité en NBA
Joueur intronisé au Naismith Memorial Basketball Hall of Fame
Joueur (X) Le nombre entre parenthèse indique le total de titre
Meilleurs marqueurs en NBA par saison[2]
Saison Joueur Équipe M Tirs 3 points LF Points PPM
1946-1947 Joe Fulks Warriors de Philadelphie 60 475 - 439 1 389 23,2
1947-1948 Max Zaslofsky[3] Chicago Stags 48 373 - 261 1 007 21,0
1948-1949 George Mikan Lakers de Minneapolis 60 583 - 532 1 698 28,3
1949-1950 George Mikan (2) Lakers de Minneapolis 68 649 - 567 1 865 27,4
1950-1951 George Mikan (3) Lakers de Minneapolis 68 678 - 576 1 932 28,4
1951-1952 Paul Arizin Warriors de Philadelphie 66 548 - 578 1 674 25,4
1952-1953 Neil Johnston Warriors de Philadelphie 70 504 - 556 1 564 22,3
1953-1954 Neil Johnston (2) Warriors de Philadelphie 72 591 - 577 1 759 24,4
1954-1955 Neil Johnston (3) Warriors de Philadelphie 72 521 - 589 1 631 22,7
1955-1956 Bob Pettit Hawks de Saint-Louis 72 646 - 557 1 849 25,7
1956-1957 Paul Arizin (2) Warriors de Philadelphie 71 613 - 591 1 817 25,6
1957-1958 George Yardley Pistons de Detroit 72 673 - 655 2 001 27,8
1958-1959 Bob Pettit (2) Hawks de Saint-Louis 72 719 - 667 2 105 29,2
1959-1960 Wilt Chamberlain[4] Warriors de Philadelphie 72 1 065 - 577 2 707 37,6
1960-1961 Wilt Chamberlain (2) Warriors de Philadelphie 79 1251 - 531 3 033 38,4
1961-1962 Wilt Chamberlain (3)[5] Warriors de Philadelphie 80 1 597 - 835 4 029 50,4
1962-1963 Wilt Chamberlain (4) Warriors de San Francisco 80 1 463 - 660 3 586 44,8
1963-1964 Wilt Chamberlain (5) Warriors de San Francisco 80 1 204 - 540 2 948 36,9
1964-1965 Wilt Chamberlain (6) Warriors de San Francisco/76ers de Philadelphie 73 1 063 - 408 2 534 34,7
1965-1966 Wilt Chamberlain (7) 76ers de Philadelphie 79 1 074 - 501 2 649 33,5
1966-1967 Rick Barry Warriors de San Francisco 78 1 011 - 753 2 775 35,6
1967-1968 Dave Bing[6] Pistons de Detroit 79 835 - 472 2 142 27,1
1968-1969 Elvin Hayes[7] Rockets de San Diego 82 930 - 467 2 327 28,4
1969-1970 Jerry West[8] Lakers de Los Angeles 74 831 - 647 2 309 31,2
1970-1971 Kareem Abdul-Jabbar Bucks de Milwaukee 82 1 063 - 470 2 596 31,7
1971-1972 Kareem Abdul-Jabbar (2) Bucks de Milwaukee 81 1 159 - 504 2 822 34,8
1972-1973 Nate Archibald Kansas City-Omaha Kings 80 1 028 - 663 2 719 34,0
1973-1974 Bob McAdoo Braves de Buffalo 74 901 - 459 2 261 30,6
1974-1975 Bob McAdoo (2) Braves de Buffalo 82 1 095 - 641 2 831 34,5
1975-1976 Bob McAdoo (3) Braves de Buffalo 78 934 - 559 2 427 31,1
1976-1977 Pete Maravich Jazz de New Orleans 73 886 - 501 2 273 31,1
1977-1978 George Gervin[9] Spurs de San Antonio 82 864 - 504 2 232 27,2
1978-1979 George Gervin (2) Spurs de San Antonio 80 947 - 471 2 365 29,6
1979-1980 George Gervin (3) Spurs de San Antonio 78 1 024 32 505 2 585 33,1
1980-1981 Adrian Dantley Jazz de l'Utah 80 909 2 632 2 452 30,7
1981-1982 George Gervin (4) Spurs de San Antonio 79 993 10 555 2 551 32,3
1982-1983 Alex English Nuggets de Denver 82 959 2 406 2 326 28,4
1983-1984 Adrian Dantley (2) Jazz de l'Utah 79 802 1 813 2 418 30,6
1984-1985 Bernard King[10] Knicks de New York 55 691 1 426 1 809 32,9
1985-1986 Dominique Wilkins[11] Hawks d'Atlanta 78 888 13 577 2 366 30,3
1986-1987 Michael Jordan Bulls de Chicago 82 1 098 12 833 3 041 37,1
1987-1988 Michael Jordan (2) Bulls de Chicago 82 1 069 7 723 2 868 35,0
1988-1989 Michael Jordan (3) Bulls de Chicago 81 966 27 674 2 633 32,5
1989-1990 Michael Jordan (4) Bulls de Chicago 82 1 034 92 593 2 753 33,6
1990-1991 Michael Jordan (5) Bulls de Chicago 82 990 29 571 2 580 31,5
1991-1992 Michael Jordan (6) Bulls de Chicago 80 943 27 491 2 404 30,1
1992-1993 Michael Jordan (7) Bulls de Chicago 78 992 81 476 2 541 32,6
1993-1994 David Robinson[12] Spurs de San Antonio 80 840 10 693 2 383 29,8
1994-1995 Shaquille O'Neal Magic d'Orlando 79 930 0 455 2 315 29,3
1995-1996 Michael Jordan (8) Bulls de Chicago 82 916 111 548 2 491 30,4
1996-1997 Michael Jordan (9) Bulls de Chicago 82 920 111 480 2 431 29,6
1997-1998 Michael Jordan (10)[13] Bulls de Chicago 82 881 30 565 2 357 28,7
1998-1999 Allen Iverson[14] 76ers de Philadelphie 48 435 58 356 1 284 26,8
1999-2000 Shaquille O'Neal (2) Lakers de Los Angeles 79 956 0 432 2 344 29,7
2000-2001 Allen Iverson (2)[15] 76ers de Philadelphie 71 762 98 585 2 207 31,1
2001-2002 Allen Iverson (3)[16] 76ers de Philadelphie 60 665 78 475 1 883 31,4
2002-2003 Tracy McGrady[17] Magic d'Orlando 75 829 173 576 2 407 32,1
2003-2004 Tracy McGrady (2)[18] Magic d'Orlando 67 653 174 398 1 878 28,0
2004-2005 Allen Iverson (4) 76ers de Philadelphie 75 771 104 656 2 302 30,7
2005-2006 Kobe Bryant Lakers de Los Angeles 80 978 180 696 2 832 35,4
2006-2007 Kobe Bryant (2) Lakers de Los Angeles 77 813 137 667 2 430 31,6
2007-2008 LeBron James Cavaliers de Cleveland 75 795 112 548 2 250 30,0
2008-2009 Dwyane Wade Heat de Miami 79 854 88 590 2 386 30,2
2009-2010 Kevin Durant[19] Thunder d'Oklahoma City 82 794 128 756 2 472 30,1
2010-2011 Kevin Durant (2) Thunder d'Oklahoma City 77 705 144 593 2 147 27,9
2011-2012 Kevin Durant (3) Thunder d'Oklahoma City 66 643 133 431 1 850 28,0
2012-2013 Carmelo Anthony Knicks de New York 67 669 157 425 1 920 28,7
2013-2014 Kevin Durant (4) Thunder d'Oklahoma City 81 849 192 703 2 593 32,0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Rate Statistic Requirements », sur basketball-reference.com (consulté le 22 novembre 2012)
  2. (en) « NBA & ABA Yearly Leaders and Records for Points Per Game » (consulté le 18 avril 2014)
  3. Lors de la saison 1947-48, Joe Fulks réalisa la meilleure moyenne, 22,1 points par match, mais joua seulement 43 rencontres pour un total de 949 points, le second plus haut total de points de la saison.
  4. Meilleur total de points et meilleure moyenne par match pour un rookie dans l'histoire de la NBA.
  5. Meilleur total de points et meilleure moyenne par match dans l'histoire de la NBA.
  6. Lors de la saison 1967-68, Oscar Robertson réalisa la meilleure moyenne, 29,2 points par match, mais ne joue que 65 matches pour un total de 1 896 points, le 6e total de points de la saison.
  7. Le dernier rookie à être devenu meilleur marqueur de la ligue.
  8. Lors de la saison 1969-70, le rookie Kareem Abdul-Jabbar totalisa le plus grand nombre de points, 2 361, mais pour une moyenne de 28,8 points par match, la deuxième de la ligue cette saison-là.
  9. George Gervin devança David Thompson pour le titre de meilleur marqueur pour six centièmes de points (27,21 contre 27,15) lors d'un duel mémorable où Thompson inscrivit 73 points lors du dernier jour de la saison et Gervin en marqua 63 (dont un record de 33 points lors du 2e quart-temps) et resta sur le banc lors de la plupart du 3e quart-temps et tout le 4e quart-temps. Les équipes de Thompson et Gervin s'inclinèrent lors de ces rencontres.
  10. Lors de la saison 1984-85, Bernard King réalisa le 12e total de points, mais réalisa la plus forte moyenne de points. Le rookie Michael Jordan compila le plus de points inscrits, 2 313, et termina à la 3e place à la moyenne de points par match, 28,2. Larry Bird termina 2e au nombre total de points inscrits, 2 295, et à la moyenne par match, 28,7.
  11. Lors de la saison 1985-86, Alex English totalisa le plus grand nombre de points, 2 414, mais avec une moyenne de 29,8 par match, soit la 3e de la saison.
  12. Lors de la saison 1993-94, David Robinson inscrivit 71 points lors du dernier match de la saison afin de dépasser Shaquille O'Neal pour le titre de meilleur marqueur. Lors de cette rencontre, l'entraîneur des Spurs John Lucas a demandé à son équipe de provoquer des fautes afin de permettre à Robinson d'inscrire des lancers-francs pour remporter le titre de meilleur marqueur.
  13. À 35 ans, il est le meilleur marqueur le plus âgé de l'histoire de la NBA.
  14. Shaquille O'Neal eut le meilleur total de points, 1 289, lors de la saison 1998-99, mais la deuxième meilleure moyenne, 26,3.
  15. Lors de la saison 2000-01, Jerry Stackhouse réalisa le meilleur total de points, 2 380, mais la deuxième meilleure moyenne, 29,8, cette saison-là.
  16. Lors de la saison 2001-02, Paul Pierce compila le meilleur total, 2 144, mais réalisa la 3e meilleure moyenne, 26,1.
  17. Lors de la saison 2002-03, Kobe Bryant réalisa le meilleur total, 2 461, mais la deuxième meilleure moyenne, 30,0.
  18. Lors de la saison 2003-04, Kevin Garnett eut le meilleur total, 1 987, mais la 3e meilleur moyenne, 24,2.
  19. Lors de la saison 2009-10, Kevin Durant devient le plus jeune meilleur marqueur de l'histoire de la NBA à 21 ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]